La villa Landercy

Toutes les plus anciennes habitations du village sont construites en briques, qui, autrefois, étaient fabriquées sur place. Les toits sont généralement en tuiles ou en éternit. Les vieilles constructions en argile et les anciens toits de chaumes ont disparus. Beaucoup de maisons sont d’anciennes habitations de cultivateurs. La plupart possèdent un corps de logis, des étables, une grange, une porcherie. Leur disposition n’est pas uniforme mais tient compte de l’espace disponible.

La rue du Mohéry comprend son lot de bâtiments intéressants.

Dans le bas du Mohéry, au numéro 6, le regard est attiré par la villa Landercy, avec sa tour caractéristique qui repose sur deux colonnes, et son balcon en fer forgé. François Landercy fut bourgmestre d’Avin de 1912 à 1919 et de 1926 à 1931. C’est lui qui fit installer gracieusement l’éclairage électrique dans l’église d’Avin en 1916. Il fit monter près de sa demeure une turbine dans le ruisseau du Mohéry et fournit à un prix raisonnable la lumière si rare en temps de guerre à presque toutes les familles de la paroisse. Aux élections communales suivantes, il fut renversé. À titre de représailles, il coupa l’électricité partout dans le village. Il fallut attendre 1928 pour que la commune soit raccordée au réseau électrique de la province.