Association Saint-Roch

L'Association Saint-Roch de Daoulas (Finistère) s'organise autour de la défense et de la promotion du patrimoine daoulasien et plus particulièrement du site emblématique de la chapelle Saint-Roch dont elle entend dans l'avenir poursuivre l'animation

La chapelle Saint-Roch, avec sa croix romane monolithe et son chêne plus que centenaire

Organisation 2019 de l'Association Saint-Roch :

Étienne MADEC, président ; Denise LE BARS, trésorière ; Claude MALLEJAC, secrétaire


Pendant la saison touristique, à partir des vacances de Pâques, la chapelle reste ouverte et se visite. Accueil assuré le week-end (suivant météo) en après-midi, avec informations historiques sur le site.

Merci de respecter ce lieu de mémoire

Association Saint-Roch

Chez M. Claude Mallejac

4, rue du Valy

29460 DAOULAS

contact : saint-roch-daoulas@laposte.net

Programme : des projets à l'étude ... et

Le Keleir sant Roch: Bulletin d'information de l'Association Saint-Roch (N° 1, printemps 2019) est à présent disponible. Possibilité de le retirer à la chapelle Saint-Roch le samedi ou dimanche (14h30-17h30)

Pour 2020 : Pardon de la saint Roch (16 août) - Exposition : Daoulas à la Belle Epoque (15 juin-15 août)

Appel aux dons et aux nouveaux adhérents

Coût de l'adhésion à l'Association Saint-Roch : 12 € pour l'année (membre actif, plein tarif); 6 € (membre actif; étudiant, chômeur); à partir de 40 € (membre bienfaiteur)

L'adhésion donne droit à la réception courrier du Keleir sant Roch (trimestriel) et à un tarif préférentiel pour les différentes manifestations organisées par l'Association.

Pour les dons, possibilité de réduction d'impôt égale à 66% du total du versement (contacter directement l'Association).

Chèque bancaire à adresser à : M. Claude Mallejac - Association Saint-Roch - 4, rue du Valy - 29670 DAOULAS

Une campagne participative est lancée sur le site "Pot commun" pour aider à la restauration, l'entretien et l'animation de la chapelle :

merci pour votre soutien !


Saint Roch

Statue en bois polychrome (classée). Se trouvait à l'origine dans un bas-côté de l'église abbatiale consacré à Notre-Dame du Rosaire, ornant, avec une statue de saint Sébastien, un retable (aujourd'hui disparu) sculpté en 1660 par les frères Yves et Pierre Le Déan

Un peu d'histoire ...

Le quartier de la chapelle Saint-Roch, inscrit autrefois dans le vaste domaine abbatial, garde encore de nombreux secrets.

On y accède à partir du haut de la rue de l'église, près de Sainte-Anne, d'une place appelée jadis Leur Mean (aire, place de la pierre), à cause d'une fontaine qui jaillissait d'un rocher, laquelle donna son nom à cette rue qui montait vers Saint-Roch, rue de Feunteun Beusit (fontaine du buis). Avant d'atteindre la chapelle, une porte devait être passée, aussi appelé Porz Beusit (ou Porte Beusit), qui formait ici une entrée protégée de la vieille cité de Daoulas. Nous somme ici sur le chemin des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle et du Tro-Breiz ("Tour de Bretagne" : carrefour des 7 saints, au bas de la rue de l'Eglise) ...

La fontaine disparue, cette rue montante fut nommée alors simplement Ru Bihan (la Petite Rue).

Curieusement, au contraire des anciennes chapelles de Daoulas (Saint-Nicolas, Sainte-Anne, la Trinité) pour lesquelles nous avons des archives anciennes pouvant remonter au XVe siècle, pour celle de Saint-Roch c'est le néant, le vide. Nous savons toutefois que sa cloche fut fondue en 1732 par Jean-Baptiste Le Beurrier de La Rivière, dit l'Aîné, fixé depuis 1718 à Brest, et qu'une importante restauration eut lieu en 1774 (date présente sur la clef de voûte de la porte ouest).

La route actuelle menant à Saint-Roch a été creusée au niveau même de l'entrée principale de la chapelle, la pente étant autrefois bien plus abrupte. Le portail ouest fait face au chemin qui entourait, avant la Révolution, le parc de l'abbaye. Jusqu'au milieu du XVIIIe siècle les chanoines réguliers de Notre-Dame organisaient, tout au long de l'année, plusieurs processions liturgiques qui les menaient à des stations, concrétisées par les chapelles de la ville. Ainsi le dernier dimanche de mai, qui était le jour du pardon des reliques de l'abbaye, la procession débutait à 8 h 30 à la chapelle de la Trinité, puis se dirigeait vers Notre-Dame des Fontaines, passait à Saint-Roch, puis à Sainte-Anne. Après les vêpres, célébrées à Saint-Nicolas, les chanoines chantaient le Te Deum dans l'abbatiale autour des reliques.

Le pardon de la chapelle Saint-Roch se déroulait, quant à lui, le 2e (ou 3e) dimanche d'août, le 16 août étant le jour de la fête de saint Roch. Les chanoines y disaient la première messe de la journée canoniale, et après la grande messe célébrée dans l'abbatiale, ils y venaient de nouveau en procession.

Aux Rogations, les chanoines de l'abbaye Notre-Dame se rendaient aussi à la chapelle Saint-Roch pour réciter une "dizaine". Ils y faisaient une autre procession le samedi qui précède la fête du Saint-Sacrement (Fête Dieu).

Ce lieu est antique, comme en témoigne la croix romane monolithe en granit (XII/XIIIe siècle?). L'inscription du buis dans la micro-toponymie locale reste un marqueur essentiel d'une présence gallo-romaine (I-IIIe siècle), qui pourrait faire de cet endroit le plus ancien de Daoulas (Jean-Luc Deuffic).

[ L'histoire de Daoulas c'est par ici ... ]

Pour connaître saint Roch

La chapelle Saint-Roch fait partie du patrimoine daoulasien


Pays de Landerneau Daoulas