Conférence de presse le 06 07 2018

Ci dessous La Manche Libre des 14 et 7 juillet 2018

Ci dessous Ouest France du 09 07 2018

Ci dessous la Presse de la Manche du Samedi 07 07 2018


Articles de Presse

Un centre de coronarographie dans la Manche : où en est-on ? Vidéo.

Modifié le 13/02/2018 à 18:56 | Publié le 13/02/2018 à 18:56

Écouter

  • Philippe Gosselin, nouveau président de l'association pour la promotion d'un centre de coronarographie dans la Manche, aux côtés de la trésorière Brigitte Boisgerault.

Yann HALOPEAU.

Lundi 12 février 2018, l’association pour la promotion d’un centre de coronarographie dans la Manche a tenu son assemblée générale à Saint-Lô. Le député LR, Philippe Gosselin a accepté la présidence et de succéder à l’ancien maire de Saint-Lô François Digard auquel il a rendu hommage. Il a fait aussi le point sur l’état d’avancement du dossier auprès de l’agence régionale de la santé (ARS) et du ministère pour obtenir, dans la Manche, un centre de coronarographie.

La Manche est l’un des rares départements en France à ne pas être doté d’un centre de coronarographie selon le nouveau président de l’association pour la promotion d’un tel centre dans le département.

Les parents pauvres

Selon Philippe Gosselin, "nous sommes les parents pauvres alors que l’on sait qu’améliorer la prise en charge des patients atteints de pathologies coronariennes permettrait, a priori, d’éviter entre 35 et 40 décès par an dans la Manche".

Mais où installer ce centre?

Des chiffres à manier avec précaution reconnaît-il mais des chiffres dont l’association se sert pour réclamer auprès de l’agence régionale de la santé et le ministère de la santé l’implantation d’un centre dans le département. Mais où ? "Il est encore trop tôt pour le savoir : commençons déjà par convaincre de la nécessité effective d’en avoir un."

"On peut espérer une réponse là-dessus d’ici la fin du premier semestre 2018", explique Philippe Gosselin. "Ensuite viendra le temps de savoir dans quel établissement il devrait être installé dans l’hôpital de Saint-Lô, de Cherbourg, Coutances ou Granville Avranches… Nous n’en sommes pas encore là."

La Manche libre du 24 02 2018(ci dessus)