À propos des expressions phraséologisées autours du motif d'étonnement

日仏言語セミナー発表handout VFINAL.docx

Résumé

L’études structures phraséologiques à fonction pragmatique suscite depuis une trentaine d’années l’attention des chercheurs en linguistique. Ce domaine d'étude s'efforce de caractériser les liens existants entre les structures linguistiques, leur emploi et leurs effets sur la situation de communication. De surcroît, cette analyse des structures phraséologique est transdisciplinaire, elle convoque à la fois des perspectives syntaxiques, sémantiques, pragmatiques, interactionnelles et parfois même prosodiques (phonétique). Il s’agira d’expressions telles que: « tu vas voir ce que tu vas voir », « tu ne crois pas si bien dire », « j’ai la pêche! », « c’est le bouquet », « c’est le pied! », etc... La description et l'étude fine de ces expressions est fortement liées à de nombreux enjeux en didactique, car il est difficile d’interpréter ces structures pour les non-natifs sans faire appel au contexte. Et même quand le sens est maîtrisé, il est souvent difficile pour un locuteur non-natif de répliquer de manière adaptée l’expression dans son contexte prototypique d’emploi.

L'objectif de la présente étude est d'étudier les phraséologismes pragmatiques à fonction expressive, c’est-à-dire des structures langagières employées par le locuteur pour exprimer sa surprise face à un état des choses dans la situation d’énonciation. Nous prendrons l’exemple de l’expression « on croirait rêver ! » à l'aide de laquelle nous explorerons de manière plus approfondie les mécanismes qui sous-tendent l’usage des phraséologismes pragmatique à fonction expressive, à savoir : l’évaluation, la réaction et l’axiologie. Il s’agira également d’examiner les traces de subjectivité dans cette sous-catégorie de phraséologisme.