J4

Monheurt - Bourdelles

51 km

J4 : L'étape

Départ Cale de Monheurt : 10 h

Pause à Tonneins : à partir de 11 h

Pause au Mas-d'Agenais : à partir de 13 h

Pause à Marmande : à partir de 16 h

Pause à Couthures-sur-Garonne : à partir de 17 h

Arrivèe à Bourdelles : à partir de 19 h 30

Le très accueillant village de Monheurt s'est donné rendez-vous au petit déjeuner à La Calanquère. La trentaine d'enfants de l'école et le maire-instituteur donnent le départ de cette quatrième étape. Il règne à Monheurt un calme apaisant, idéal au bout d'une journée de 60 km de navigation. C'est certain, nous reviendrons.

Nicolas Lafon, de Lou Canoë venu de la Leyre, nous a rejoint sur la cale, il nous accompagnera jusqu'à Bordeaux avec sa chienne Meïka. L'équipe de Christian de Verdun-sur-Garonne, sont en pleine forme. Les eaux de Garonne sont d'une belle couleur orange, elles nous portent en 1/2 heure vers le passage des Roches de Reculay en amont de Tonneins. Eric kayakiste chevronné de l'USCT CK de Tonneins est venu nous guider sur les 800 m du chenal rive gauche creusé au XIX° qui permet d'éviter la barre rocheuse obstacle à la navigation. Le rapide nous porte jusqu'à l'impressionnante digue qui élève Tonneins au dessus des eaux. On comprends qu'à cet endroit, le fleuve peut "claquer fort". Déjà une première pause sur la pelouse de la berge, avec l'équipe de l'USCT CK qui occupe les anciens bâtiments de la manufacture de tabac.

Le pont de Tonneins franchi, nous savons que la journée sera belle et sa difficulté pour rejoindre le département de la Gironde. Bien vite un kayak vert vient à notre rencontre en remontant le courant. Patrick, correspondant du journal Sud-Ouest, kayakiste, photographe et passionné de Garonne nous accompagne jusqu'au Mas d'Agenais d'où il était parti 1 heure plus tôt. La haie de platanes rive gauche nous indique la présence du Canal de Garonne. La pause de déjeuner se fait en remontant la cale à 2 pas de la collégiale qui abrite un authentique Rembrandt.

Nous repartons pour une après-midi chaude et tranquille, jusqu'à Marmande ou d'autres amis aventuriers avaient décidé de nous rejoindre pour la fin de l'étape. Nathalie de la Rivière avait motivé Hugues des Canoës de Garonne, a proposer la location de ses embarcations de Marmande jusqu'à Bourdelles. Nous voilà une douzaine sur l'eau en direction d'un autre lieu magique de Garonne : Couthures-sur-Garonne.

En zone inondable, on comprend mieux pourquoi après être passé au pied de la digue de Tonneins et sous le pont de Marmande et son impressionnante échelle des crues, les Gens de Garonne (c'est le nom qu'ils se sont donné) ont choisi de vivre avec leur fleuve. Ils ont aménagé une plage, une très large cale, ont installé la base des sauveteurs, proposent des promenades en bateaux. La Maison des Gens de Garonne, abrite une scénographie qui explique pourquoi, comment et quand les villageois décident d'inonder eux mêmes une partie de la commune lors des crues pour préserver les espace de vie. Un bel exemple inspirant de réconciliation de la population avec son fleuve : un magnifique endroit à découvrir. Le goûter servi par Aurélie restaure l'équipe qui se remet à l'eau au pied de l'église, avec de nouveaux amis, pour rallier la Gironde.

Les derniers méandres du Lot-et-Garonne, nous offrent un Garonne large, aux berges plus dégagées, mieux entretenue. La haie végétale se fait moins dense, les hommes juste derrière semblent avoir décidé d'ouvrir leur perspective. L'alignement des platanes sur la rive gauche nous rappellent que le Canal de Garonne est à nouveau tout proche.

Les pauses du jours ont rallongé notre journée et rendu cette étape riche en rencontres. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Nous avions réservé les chambres d'hôte du bien nommé Relais de Garonne à Bourdelles (premier port fluvial de Gironde). Nous ne nous attendions pas à l'accueil que Michel et la bande de Bourdelles avait prévu pour notre étape. D'abord une cale fraîchement nettoyée, des sourires sur des dizaines de nouveaux visages heureux d'accueillir des navigants, ensuite une expo photo et un vin d'honneur dans un jardin magnifique, qui se fini par du champagne au soleil couchant. Nous apprendrons entre autres choses, ce soir là que l'eau de Bourdelles prend la couleur de celle... du Tarn.

Une bonne douche et une petite nuit nous sépare de l'aube qui marquera le départ de notre 5° journée.