J1 - Garonne

Blagnac - Verdun-sur-Garonne

35 km

J1 : L'étape

Départ Blagnac sous le pont de la D1 (niveau des Jardins de l'Olympe) : 12 h

Arrivée Plage de Verdun-sur-Garonne : 16 h

Pour ce premier jour les aventuriers sont motivés… et il le faut car les conditions sont difficiles.

Dimanche matin rendez vous à 9h sur le parking de l’Olympe à Blagnac. La Garonne est haute, le débit est important et après avoir consulté VIGICRUES (le repère à Verdun-sur-Garonne indique 1,10 m) la navigation reste possible. On garde un œil aussi sur le ciel menaçant et les orages. Avec le niveau d'eau et le courant, la mise à l’eau l’accès est difficile. Qu’importe on est motivé c’est parti tout le monde tire sur les cordes pour retenir la Gabarre et après une bonne demi heure, la gabarre, le Sprinteau, et le Zodiac sont à l’eau. Christian et le Sprinteau Club ont retrouvé le sourire .

Les Kayakistes et les canoës décident de se mettre à l'eau à Grenade (à Blagnac le courant est trop fort). Au final tout le monde est sur l’eau. Les premiers partis de Blagnac arrivent très vite à Grenade et retrouvent le reste de l’équipe . Mais ça va vite, si on laisse faire en moins de 2 h ont sera à Verdun-sur-Garonne.

Tout le monde repart de Grenade vers 11h 45, ça pousse, et sans frein à main, on est obligé de s'arrêter pour ne pas arriver trop tôt! Petit ravitaillement et ça repart. Nous restons en unité marine et évitons de naviguer trop près des berges, pour éviter les branches des arbres inondés.

Arrivée sur Verdun vers 15 h, avec 3 heures d'avance et un sentiment mitigé. Frustrés de n'avoir fait que la moitié d'une étape, nous sommes quand même heureux d'avoir pris les bonnes décisions pour nous adapter aux conditions vraiment particulières. Nous sommes restés prudents, concentrés, solidaires et tout c'est bien déroulé. Il faut sortir du courant pour accoster et après sortir des embarcations pour terminer dans une boue collante et profonde.

On va pouvoir se détendre, mais avant, à la douche !!!!

L’accueil est très chaleureux et les locaux qui arrivent à l'heure pour nous accueillir sont étonnés de nous voir déjà propres et sur la berge. Le ciel se découvre on va faire la fête. Happy Danse fait le boulot les tables sont disposées autour de la piste et à partir de maintenant on peut manger et déguster les vins des trois vignerons des appellations du Tarn-et-Garonne dont nous transportons les tonnelets jusqu'à Bordeaux Fête le Vin. Et si le niveau de la Garonne est au plus haut dans les verres c’est la même chose.

Une petite averse au milieu juste pour faire tomber la poussière et la bonne ambiance continue. A partir de 19h un troubadour reprend la suite et les connaisseurs se régalent.

21 heure on commence à plier et on remercie tout ce beau monde de Verdun-sur-Garonne pour leur accueil (musique, repas, stands) et leur sens de la Fête.

Nous retiendrons de la journée, qu'un groupe s'est formé, et a fait face avec responsabilité à une nature changeante. Si l'aventure est sur l'eau, les rencontres au sol sont trop belles pour les ignorer. Quelles que soient les conditions, nous décidons de continuer chaque jour jusqu'à Bordeaux pour rencontrer ceux qui sur les rives de la Garonne, nous attendent pour un moment de partage. Nous irons à leur rencontre, sur l'eau, à pied; vélo, à dos d'âne, en camion ou par le train, mais nous sommes résolus à livrer les tonnelets à Tonneins et rallier Bordeaux.