Denis Douville

Déja adolescent nous rêvassions sur la pelouse, aux extraterrestre tout en apprenant les constellations dans le ciel. Les télescopes étant réservés aux professionnels ou au gens fortunés, je visitais le Planétarium Dow et observait les rares éclipses à l'aide d'une boîte à soulier. Cinquante ans plus tard en 2010, une exposition de télescope au centre-ville me fit connaître le club des Vagabonds. Depuis ce temps j'ai cheminé, fait l'acquisition d'un télescope, puis d'un second spécialisé pour le Soleil.

J'ai fait des soirées d'observations au Parc à St-Damien et me suis impliqué dans le festival "Les Perséides de Saint-Damien". J'aime aussi la photographie. Aujourd'hui à la retraite, j'ai bien l'intention d'en profiter pour satisfaire ma soif de connaissance sur le Cosmos