Campus Maroc

Master 2 en Transport et mobilité urbaine durable

FORMATION POUR DES PROFESSIONNELS EN ACTIVITÉ

COURS LE WEEK-END

INSCRIPTIONS 2018-19

Le développement économique et démographique au Maghreb se traduit par une urbanisation croissante. La mobilité urbaine est actuellement en pleine transformation. La motorisation rapide des ménages conduit souvent à la congestion des centres villes et des axes routiers principaux.

Depuis quelques années, les plus grandes villes se dotent d’infrastructures de transport de masse (tramway, métro, train de banlieue, BHNS, etc.) pour répondre au besoin de mobilité des populations.

Au Maroc, la Ville de Casablanca et de Rabat se sont engagées dans la mise en place de systèmes de tramway structurants dont l’exploitation a été confié respectivement à Casa Tramway et à la STRS (Société du tramway de Rabat Salé). La ville d'Agadir a approuvé l’année dernière le développement d’un projet de bus à haut niveau de service (BHNS).

Toutefois, ces projets ne sont pas toujours intégrés dans une politique globale de mobilité cherchant à articuler tous les services de transport (notamment le transport artisanal) pour favoriser l’accessibilité maximum des habitants.

La formation de cadres compétents est une priorité pour assurer la mise en place de politiques et de mesures pertinentes dans le secteur des transports urbains. À travers ce master pluridisciplinaire dispensé en formation continue, les partenaires fondateurs souhaitent répondre au besoin de renforcement des capacités des villes du Maghreb en matière de mobilité et de transport.

L’Institut National d’aménagement et d’urbanisme (INAU), Maroc, est un institut de formation renommé au Maroc et le partenaire le plus adapté pour accueillir cette nouvelle formation.

Le master est sanctionné par un diplôme de l’Université Senghor co-signé par l’Inau et par le Cnam. Codatu (association favorisant le développement de la mobilité urbaine soutenable dans les pays en développement) à l’initiative de ce master coordonne l’action des différents partenaires scientifique du master ainsi que des partenaires techniques réunis autour du « Club des Partenaires » dont font parties des entreprises françaises et qui pourrait être élargi à des entreprises marocaines ou étrangères.

Objectifs du programme

  • Donner aux auditeurs les outils professionnels nécessaires. Il s’agit de les sensibiliser et de leur fournir les clés et les méthodes de travail leur permettant de s’adapter au mieux aux diverses situations auxquelles ils seront confrontés ;
  • Transmettre les concepts permettant d’analyser les différents aspects de la mobilité et des déplacements ;
  • Transférer les compétences concernant le développement et l’exploitation d’un réseau de transports collectifs ;
  • Renforcer la capacité des auditeurs d’orienter la décision en matière de mobilité et de transports urbains en tenant compte des dimensions environnementales, économiques et sociales ;
  • Renforcer les capacités des auditeurs pour mettre en œuvre des politiques et des plans d’action en matière de mobilité urbaine dans les villes africaines ;
  • Renforcer les capacités des auditeurs à faire émerger et exercer la maîtrise d’ouvrage de projets de mobilité dans des villes à forte croissance.

Débouchés

Cadres de haut niveau et décideurs dans les secteurs public et privé, les auditeurs intégreront à la sortie les entreprises de transports urbains et interurbains, les bureaux d’études et les autorités de transport au niveau national (ministère) et local. Dès la fin de la formation, les auditeurs sont directement opérationnels et leur insertion favorisée par le stage de fin de cycle.

Conditions d’admission

Pour être admis(e) au programme de master II, les candidat(e)s doivent être titulaires d’une première année de master (bac+4) ou d’un diplôme de niveau équivalent délivré par une institution reconnue.

L’admission est également possible aux candidats titulaires d’un niveau bac+3 par validation des acquis professionnels (VAP85) à partir de 3 ans d’expérience ad minima. Dans tous les cas, la sélection est effectuée au vu du dossier académique et professionnel du ou de la candidat(e).

Les candidat(e)s sont invité(e)s à rechercher une bourse d’études pour couvrir les frais d’inscription et d’hébergement auprès de leurs employeurs, banques de développement, bailleurs de fonds et autres organismes de financement. Les établissements partenaires les conseilleront à cette fin. Les candidat(e)s retenu(e)s recevront une attestation leur permettant de justifier leur admission et de faciliter leurs démarches.

Méthodes pédagogiques

Le Master est un programme international. Tout en étant conçu pour être prioritairement applicable au contexte marocain, il accueille pour plus de la moitié des enseignements un corps enseignant international associé, composé d'universitaires et d'experts de haut niveau.

Le Master comporte 8 unités d’enseignement (UE) dispensées en présentiel (sauf exceptions qui pourraient se dérouler à distance). Chaque UE est composée d’un ou plusieurs modules. L’ensemble des modules (y compris le mémoire) devront être validés sur une période de 16 mois (4 semestres).

Afin de valider leur diplôme il est demandé aux étudiants de travailler sur un projet d’étude (PFE) qui devra être soutenu à l’oral (UE 8). Deux sessions de soutenances seront prévues chaque année en septembre et mars. Pour réussir le master il faut obtenir 60 crédits (ECTS).

Les approches et les méthodes d’apprentissage sont non seulement novatrices mais aussi diversifiées. Elles visent le développement des compétences (savoir, savoir-faire et savoir-être) pour tenir compte de la nature professionnelle du master. Elles sont axées sur des :

  • exposés magistraux des professeurs
  • études critiques de cas
  • mises en situation
  • jeux de rôles et simulations
  • exercices individuels et en équipes
  • visites d’entreprises et d’administrations publiques
  • grandes conférences
  • visio-conférences et enseignements à distance (MOOC)

Chaque UE est organisée en modules de 14 ou 15 heures dispensées sur un week-end (du vendredi après-midi au dimanche après-midi) par un professeur qui doit élaborer un plan de cours selon un format cadre.

La présence en cours est obligatoire.

Chaque module est évalué par les auditeurs à l’aide du formulaire d’appréciation des enseignements. Les résultats sont ensuite traités et transmis au professeur concerné afin d’améliorer les méthodes pédagogiques.

Le responsable pédagogique désigné par l’Inau en accord avec les établissements partenaires du master est M. Mohamed Hanzaz.

Programme des enseignements

Un Comité pédagogique et scientifique se réuni tous les ans pour valider le programme des cours et la liste des étudiants admissibles après réponse à l’appel à candidature.

Les cours du master sont structurés en 8 unités d’enseignement (UE) comprenant un projet de fin d’étude et à valider sur 16 mois. Les cours comprennent à la fois des cours magistraux, des Moocs et des travaux pratiques individuels ou en groupe de travail. Les cours seront donnés en salle (22 week-ends sur environ 16 mois) et le mémoire pourra être soutenu en septembre ou en mars (dates à définir) tous les ans.

Les enseignements seront organisés dans les locaux de l’Inau. La date de la rentrée est fixée au 29 novembre 2018.

Unités d’enseignement (programme en cours de validation) :

  • UE1 - Introduction à la mobilité urbaine durable (2 ECTS)
  • UE2 - Planification de la mobilité urbaine et régionale (6 ECTS)
  • UE3 - Caractéristiques et prévision de la demande de mobilité (4 ECTS)
  • UE4 - Développement et exploitation de réseaux de transport multimodaux (6 ECTS)
  • UE5 - Maîtrise d’ouvrage de réseaux de transport public (4 ECTS)
  • UE6 - Ingénierie du trafic et signalisation routière (4 ECTS)
  • UE7 - Gouvernance et financement de la mobilité urbaine (4 ECTS)
  • UE8 - Projet de fin d’études et soutenance (30 ECTS)

Droits d’inscription

Les droits d’inscription sont de 4 000 €.

L’inscription n’est définitive qu’après règlement de ce montant dans les 3 semaines suivant l’avis de pré-admission.

Toutefois, ce montant peut être réglé en trois échéances. En ce cas, les droits d’inscription à régler sont augmentés des frais de dossiers (300 €) portant le total à 4 300 €, soit :

  • 1 300 € à l’admission (sous 3 semaines maximum à réception de l'avis d'admission),
  • 1 500 € au 15 mars 2019,
  • 1 500 € au 15 juin 2019.

Les montants (règlement en une fois ou règlements en trois tranches) s'entendent nets de frais pour l'auditeur (le montant de l'échéance inclut les frais de dossiers et les frais de virement supportés par l'auditeur).

Le défaut de règlement de la totalité des droits d’inscription à l’admission (ou du montant de la première tranche en cas de règlement en trois échéances) empêche l’inscription définitive au master.

En cas de règlement par échéances, le défaut de règlement des deux tranches suivant celle de l’admission aux dates d'échéance fixées, peut entraîner la suspension de l’autorisation de passer les examens de contrôle et d’obtenir des notes pour chaque module dispensé pendant la période de suspension.

En cas de régularisation au plus tard avant la fin de la période des enseignements du master, l’étudiant sera autorisé à passer des épreuves de rattrapage, et donc obtenir des notes.

A défaut de régularisation, l'absence de notes compromettra définitivement l'obtention du diplôme.

Veuillez noter que tous autres frais tels ceux de visa, voyage, logement, restauration, assurances, etc. pendant la durée de la formation, restent à la charge du candidat.

Ouverture des candidatures

L'appel à candidature est disponible sur le site de chacun des établissements partenaires :

Envoi des candidatures

Les candidats doivent déposer leur candidature en ligne aussitôt l'appel à candidatures diffusé. Le nombre de places est en effet limité et les admissions seront prononcées au fur et à mesure de la réception des dossiers de candidatures (cf. infra "inscriptions définitives").

Les dossiers de candidature doivent être remplis et obligatoirement complétés sur Internet par les documents suivants :

    • curriculum vitae (CV)
    • lettre de motivation
    • photocopie légalisée du diplôme ou documents pouvant justifier la validation d’acquis professionnels
    • pour les candidats salariés, en cas d’admission à la formation, une lettre d’acceptation de mise à disposition du candidat signée par l’employeur.


Nota bene : Les originaux des pièces du dossier de candidature seront demandés en cas d’admission et déposés avant l’inscription définitive auprès de monsieur Mohamed Hanzaz, Directeur des études de l’Inau.

Inscriptions définitives

Le master ouvre un nombre maximum de 25 places.

Les dossiers de candidatures seront sélectionnés au fur et à mesure de leur réception. Les inscriptions seront closes aussitôt le nombre d'admissions confirmées atteint.

Les candidats seront informés de la décision favorable les concernant en recevant un avis de pré-admission accompagné d'une convention d'admission.

L'admission ne sera confirmée définitivement qu’à réception au plus tard 3 semaines après réception de l'avis de pré-admission (passé ce délai, le bénéfice de l'inscription sera reporté sur le candidat admis suivant) :

  1. de la convention d'admission dûment datée, paraphée et signée ;
  2. du versement des droits d'inscription ; soit la totalité (4 000 €), soit le montant de la première tranche (1 200 €) en application du règlement financier exposé sur l’avis d’admission.

L'auditeur doit impérativement adresser les copies scannées de la convention signée et du justificatif de son versement (virement ou transfert d'argent) à M. Mohamed HANZAZ, Directeur des études de l'Inau (hanzazmohamed@gmail.com)

Nous rappelons que les originaux des documents suivants ayant été produits en ligne à l’appui de la candidature, seront à produire avant la rentrée auprès de M. Mohamed HANZAZ, à savoir :

  • pour tous les auditeurs : photocopie légalisée du diplôme ou documents pouvant justifier la validation d’acquis professionnels,
  • pour les auditeurs salariés : une lettre d’acceptation de mise à disposition du candidat signée par l’employeur.

Calendrier des principales échéances

  • Lancement de l’appel à candidature : 5 juin2018
  • Communication des résultats : au fur et à mesure de la réception des dossiers (les places seront attribuées aux premières candidatures retenues)
  • Date limite pour le paiement des frais d’inscription : 3 semaines à réception de l'avis de pré-admission
  • Ouverture du master : 29 novembre 2018

Image d'en-tête : Mosaïque au sol de la Madrassa Ben Youssef, Maroc, photo par M0tty, CC BY-SA 3.0