Appel à communication


La professionnalisation est une question cruciale pour de nombreuses parties prenantes. Dans une perspective sociétale et interactive entre l’université, les étudiants, les salariés et les employeurs, une réflexion approfondie sur cette notion conduit à s’interroger sur l’organisation, la programmation, la pédagogie et les résultats des formations initiales et continues, ainsi que sur la qualité de l’insertion, le parcours professionnel, et l’environnement adapté à la position du professionnel apprenant.

Nous convions l’ensemble des parties prenantes à communiquer dans ce colloque : les chercheurs et enseignants-chercheurs, les fonctionnaires, les responsables d’entreprises et d’associations ainsi que les membres d’organisations professionnelles et plus globalement d’institutions dont les prescriptions comptent.

Problématiques du colloque :

  • La professionnalisation entendue comme un perfectionnement permanent individuel et collectif permet-elle de faire face aux évolutions économiques sociales et environnementales ?
  • Quelle que soit le type d’organisation, l’adaptation progressive proposée par le modèle professionnel, permet-elle de résister aux défis technologiques, aux nouvelles contraintes financières, sociales, juridiques et environnementales ?
  • L’évolution extrêmement rapide des systèmes d’information et de production consécutifs aux applications digitales et au développement de l’intelligence artificielle, ne conduit-elle pas à une remise en cause des modèles de professionnalisation ?
  • Comment construire, dès le projet d’insertion et au cours de l’activité professionnelle, des structures qualifiantes et apprenantes ?
  • Quelles sont les méthodes de recherche adaptées à l’étude du processus de professionnalisation ?
  • Comment définir le professionnel, le processus de professionnalisation, la professionnalité ? La définition peut-elle être objective ? Ne dépend-t-elle pas déjà du parcours ou du territoire ?
  • Qu’apporte le professionnel : qualité, expertise, éthique, pédagogie, management, efficacité et efficience, régulation des dysfonctionnements ?
  • Comment former les professionnels de demain ?
  • Comment mener des recherches sur la professionnalisation ? Le chercheur doit-il être un acteur expert du domaine, pour y intervenir ?
  • La place de l’enseignement technologique et professionnel dans l’université : faut-il désolidariser les universités de l’enseignement technique et professionnel ?
  • Faut-il professionnaliser la recherche ? (Ciffre, appels à projets, financements publics et privés de la recherche, chercheurs-consultants, chercheurs en entreprises).
  • Faut-il privatiser en partie les activités des centres de recherche ? Quelle place pour le chercheur ?
  • Comment gérer les transferts de technologie, l’innovation et la propriété intellectuelle, la recherche et le développement durable ?

Thématiques non exhaustives :

La professionnalisation en question

  • Les différentes formes et approches de la professionnalisation ;
  • Les méthodes de recherche adaptées à l’étude du processus de professionnalisation ;
  • Les modèles de professionnalisation à l’aune de la digitalisation et de l’intelligence artificielle ;
  • Professionnalisation et formation tout au long de la vie ;
  • Qu’apporte le professionnel aux processus et aux modèles de professionnalisation ?
  • La professionnalisation à l’international : double diplomation, reconnaissance des diplômes professionnels à l’international, l’alternance à l’international, etc.
  • Les dispositifs normatifs et réglementaires sont-ils adaptés aux enjeux de la professionnalisation ?

La professionnalisation dans les stratégies de développement des universités

  • Les relations avec les entreprises : l’alternance salariale à l’université (création de valeur et approches juridiques), la place des professionnels dans les universités (recherche gouvernance, enseignements) ;
  • Enseignement universitaire et professionnalisation : faut-il professionnaliser l’enseignement et/ou valider l’expérience ?
  • La relation avec les entreprises risque-t-elle d’affaiblir la qualité de la recherche et de l’enseignement ?
  • La professionnalisation à l’international : les diplômes professionnels s’exportent-ils ?
  • La place des professionnels et des consultants à l’université : médecine, gestion, droit…
  • La représentation des salariés dans la professionnalisation, et la professionnalisation des représentants du personnel;

La professionnalisation et attractivité territoriale

  • La place de la professionnalisation dans le cadre des programmes de développement régionaux (PDR) ;
  • Le rôle de la professionnalisation dans les dynamiques territoriales ;
  • La responsabilité sociale et environnementale versus professionnalisation ;
  • La professionnalisation des handicapés ;
  • L’attractivité des territoires et compétences ;
  • La professionnalisation des personnes à besoins spécifiques et/ou sujettes à la précarité ;
  • Les proximités professionnelles des universités, de la fonction publique et des entreprises – des rapprochements sont-ils possibles pour détecter les besoins et organiser des parcours professionnels intégrés et durables ?
  • La professionnalisation et filières économiques ;
  • Les Impacts financiers socio-économiques et mesure des dysfonctionnements dans la relation des universités et des territoires ;
  • Les normes et la professionnalisation en France et au Maroc :
  • L’adaptation des filières professionnalisantes aux besoins des territoires : cas de la région Rabat-Salé-Kénitra ;

Fonction publique et professionnalisation, nouveau modèle de développement socio-économique

  • Les compétences des fonctions publiques et professionnalisation ;
  • Efficacité et efficience de l’action publique par la professionnalisation des acteurs ;
  • La Collaboration public-privée dans la formation professionnelle ;
  • Les actions conjointes publiques et privées sur l’insertion professionnelle ;
  • L’action interministérielle sur l’insertion professionnelle ;
  • Les retombées socio-économiques de la professionnalisation : quelles contributions au renouveau du modèle de développement ?
  • Benchmarking et bonnes pratiques : quels enseignements pour le Maroc et la France ?