Accueil‎ > ‎

Le Dahu

Le Dahu (ou Dahut)



           

I - Biologie

1- Apparence

Le Dahu est un animal sauvage qui ressemble à un lama et à un chamois. Le  Dahu possède un pelage d’une grande douceur virant du brun-gris au gris brun, mais aussi une petite queue qui forme un arc dirigé vers le ciel. Il mesure entre 80 et 160 cm de hauteur et pèse de 23 à 50kg. C’est un mammifère qui a comme principale caractéristique le fait que deux de ses pattes soient plus courtes que les autres. Il vit dans les zones montagneuses comme notamment, les Alpes, les Pyrénées, les montagnes rocheuses américaines ou encore dans la cordillère des Andes. Cet environnement a influé son évolution physique au fil des générations. Sa morphologie spéciale, résultat de l'évolution, faciliterait ses déplacements à flanc de colline ou de montagne mais l'obligerait cependant à se déplacer toujours dans la même direction et sur un même côté, sans pouvoir faire demi-tour. Cet animal est très difficile à observer, il est très craintif, mais délicat. Les scientifiques n’en dénombreraient plus qu’un petit millier dans le monde.


2-Mode de vie

Le Dahu est herbivore, il se nourrit d’herbe et de divers végétaux, comme d’épines de pins et de baies parfois toxique. En hiver il est contraint de manger des mousses et des lichens. Il dort dans des grottes ou cavernes.

La plupart du temps les Dahus vivent en groupes. Chaque groupe est gouverné par un mâle dominant, qui est contraint de laisser sa place lorsqu’un mâle plus jeune et plus fort les bats dans un combat (les combats sont principalement gagné par les Dahus les plus intelligents, les plus stupide se retournent pour faire face à l’adversaire et tombent du fait de la longueur de leurs pattes).  

Le Dahu, pour se reproduire, doit faire le tour de la montagne pour atteindre la femelle. S’il rate sa première tentative, celui-ci est contraint de refaire un tour de la montagne. Et pendant ce temps là, la femelle descend d’un niveau. Ce mode de reproduction a pour avantage d’empêcher les individus idiot de se reproduire. En effet, ces derniers pensent retrouver la femelle au même niveau, mais meurent d’épuisement pour la retrouver. Les Dahus les plus stupides ne peuvent donc pas se reproduire.

3- Génétique

         La génétique du dahu a de particulier le fait que les chromosomes sexuels ne se base pas sur une paire de chromosomes XX ou XY mais sur trois chromosomes. Ainsi une femelle aura des chromosomes XXX alors que les mâles pourront être YYY ou XYY ou XXY. Les individus YYY sont généralement non-viables. Mais les XYY et XXY eux sont viables et féconds. Nous avons donc un sexe-ratio de deux mâles pour une femelle.

 Il existerait cependant 4 espèces de Dahus :

-Le Dahu « lévogyre » (pattes plus longues à droite)

-Le Dahu « dextrogyre » (pattes plus longues à gauche)

-Le Dahu « ascentus  frontalis » (pattes de derrière plus longues)

-Le Dahu « descentus frontalis » (pattes de devant plus longues)

Malheureusement il n’existe aujourd’hui plus qu’une seule espèce de Dahu : le Dahu lévogyre. 


II- Les origines

1-Les différentes origines du nom

 

  -Le nom de « Dahud » vient du celtique dago soitis, qui signifie « bonne magie ».

            -L’animal aux pattes de longueurs inégales aurait aussi été nommé lorsqu’un nanti sémite Bavarois l’aurait vu pour la première fois. Celui-ci chevauchait un âne têtu aidé par un brave paysan du coin.

Alors que le paysan tirait l'âne en beuglant des " hue " à tue-tête et que le pauvre baudet réticent répondait par des " hi-han " insistants, l'aristocrate hurlait des " Da " (dans sa langu e natale) au paysan qui n'entendait rien, en pointant pourtant avec acharnement de son index le Dahu.

De cette confusion démesurée est né le « Hidahuhan »,  qui est devenu, par simplifications successives au cours des siècles, Dahu.


Figure 4 - Notes du nanti sémite Bavarois




2- Autres origines

Le dahut et le trottoir


-     Il fut une époque où le Dahu savoyard descendait sporadiquement la montagne pour se rapprocher des habitations durant la nuit. Pour protéger l'animal
 et éviter qu'il ne perde son équilibre les villageois savoyards surélevèrent le bord des rues pour permettre au Dahu de trotter à sa guise. Ce système ingénieux a été baptisé "trottoir" et se retrouve aujourd'hui dans nos villes. 


            L'origine de leur apparition
et répartition

-     Environ 30% des Dahus français sont répartis entre le Col de La Madeleine et celui du Petit St Bernard. Hélas à cause du réchauffement climatique, du retour du loup dans le massif de la Lauzière et  de leur non médiatisation dans les journaux, les derniers dahus lévogyres vont bientôt disparaître.

Voici une carte présentant la répartition du Dahu sur la planète et son lieu d’origine :



        La répartition du Dahu laisse à supposer qu’il serait apparut en Atlantide. Le Dahu sachant nager, quoique très mal (en zigzag), plusieurs groupe de Dahu on du réussir à s’enfuir lors de l’inondation de l’ile.  


          Origine de sa disparition: La fameuse chasse au Dahu

-    Le dahut ne se laisse pas facilement approcher. Mais en période de rut il peut être possible de l'attraper par une technique particulière. Il se chasse essentiellement en groupe. Pour le capturer, il faut se placer derrière lui et l'appeler ou le siffler, alors il se retourne et il tombe. Ou bien, on met du sel sur sa queue et allécher par l’odeur il se retourne.

-    Il faut tout de même un diplôme du Ministère de la Jeunesse, l’Éducation et de la Recherche pour pouvoir chasser l'animal aux pattes de longueur inégales.



 

                                                                         Figure 7 - Diplôme de Chasse


            Origine de certains mots

      Il existe cependant d’autres mots existants dont l’apparentement au mot « Dahu » ne fait aucun doute. Retenons pour mémoire le verbe " huer " (se faire huer), qui est effectivement issu du mot « Dahu » et utilisé pour décrire la moquerie des villageois à l’égard du chasseur de Dahu, revenu bredouille.

III Classification


        Le Dahu fait parti du monde animale, il a les caractéristiques et le mode de vie des animaux. C'est un être vivant du groupe des mammifères, il a toutes les caractéristiques des chamois sauvages: sauf qu'il s'est adapté à son environment. C''est aussi un vertébré, il possède comme tous les vertébrés une tête contenant l'encephale, un tronc rattaché aux membres par le bassin et les omoplates ainsi qu'une queue, qui n'est pas vraiment développé car elle ne lui est d'aucune utilité. Le Dahu fait partie du groupe  "Dahus rupicapta vacca montanus ".


                        Figure 8

                                            
                                                                                                                                              
  Figure 9



Célèbres photos des dahus  « ascentus  frontalis » et « descentus frontalis » de Hans Wallseemull, 1947 (Hans Wallseemull est un célèbre Dahutologue, qui a dédié sa vie à l'étude de cet animal très rare)


Figure 10 - Hans Wallseemull

                                                       Hans Wallseemull

Reportage exclusif sur le Dahut













                        

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://skipp.perso.sfr.fr/zetet/dahut/06b.gif&imgrefurl=http://skipp.perso.sfr.fr/zetet/dahut/dahut.htm&usg=__bZYLQKUqJlOgx-_JwS8-Y5UPPz4=&h=329&w=266&sz=8&hl=fr&start=2&zoom=1&tbnid=XpEvYOX0fR_oGM:&tbnh=119&tbnw=96&ei=v48CUYu3COOc0AWWuYGAAQ&prev=/images%3Fq%3Dle%2Bdahu%2Bsquelette%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbm%3Disch&itbs=1

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20070124072740AAjN1Be

http://rpgdesdragonnos.forumactif.fr/t54-le-dahu

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://savoie-gites-et-chambres.fr/wp-content/uploads/2010/10/dahu-descentus-frontalis.jpg&imgrefurl=http://manoir-de-bellecombe.com/tag/photo-de-dahus/&usg=__3W_P6SgZ1UIfIymu9RZBapKFWxY=&h=225&w=300&sz=35&hl=fr&start=11&zoom=1&tbnid=2ySrLZozMCrbEM:&tbnh=87&tbnw=116&ei=QMoLUc3BMu-S0QXGw4Fw&prev=/search%3Fq%3Ddahu%26hl%3Dfr%26gbv%3D2%26tbm%3Disch&itbs=1


Comments