Accueil‎ > ‎

Le saviez-vous ?

Cette page est dédiée aux bons mots et aux excentricités, parfois rabelaisiennes, toujours fines dont nous avons parsemé le jeu.

Citations

  • "Bien manger c'est le début du bonheur" (Louis Ier)
  • "J'ai les bourses bien pleines et le fessard qui pète le feu (le même, à son épouse)
  • "Je reviendrai" (Arnulf von Schwarzenegger, Major-Général de la Prévôté)
  • "Vous pouvez retourner dans votre Zaxe natale. Enfin en République Populaire de Valdisky. Vous êtes heureux ?" (Manfred Chesterfield, doyen de l'université au professeur nationalizte Erwin Schlesien, en le renvoyant)
  • "Quelle bande de plouks.." (Karl von Felgenheim, à propos des Krasslandais)
  • "Clementz-Wasser ! Vous êtes décidement un de ces trous du cul atteint de diarrhé verbale qui ne peut s'empêcher d'excréter leur parole nauséabonde sur cette honorable assemblée." (Florian Perrayski, député merksiste et fâché au député conservateur Clementz-Wasser, au Parlement)
  • "Qu'est-ce que t'as petite bite tu veux te battre ?" (Le même, toujours fâché, au député Meier)
  • "Tu fus un exceptionnel amant quoiqu'un peu gauche à cause de ce testicule atrophié. Je t'ai fait découvrir des plaisirs interdits, j'ai soutenu tes vigoureux assauts quoiqu'un peu brefs." (Nola von Richthofen, à son amant, Philipp Molenkopv von Zabrücksi.)
  • "Il serait puéril de le nier, j'aime bien la nourriture." (Karl von Felgenheim)
  • "Ach, vivement qu'on soit à terre qu'on aille embêter des petites assistantes à lunettes. Je leur montrerais mon canon lourd .. ! Heuheuheu !" (Un soldat zollernois à l'un de ses comparses, peu avant le débarquement en Edredonie)
  • "Casse toi, pauvre con !" (Michael Hanzen, ligueur républicain, dans une lettre à Louis Ier)

Sport et loisir

  • Louis Ier était un grand amateur de généalogie et de pêche à la mouche qu'il pratiquait assidûment lorsqu'il était en villégiature à Fizhbach. Il était intarissable sur le sujet.
  • Le Comte Felgenheim, ancien Premier Ministre zollernois aujourd'hui décédé, dans sa prima jeunesse, a pratiqué le catch, sous le pseudonyme du Broyeur de Côtes.

Personnages réccurents

  • Les Steiner ont donné de nombreux fils au service du Zollernberg. Anton Steiner était fusillier-marin de la première flotte, Jurgen Steiner un douanier zélé de Whilelstadt, et Frédéric, commandant d'un escadron de cavalerie à Kreuzeunburg où il perdit la vie lors du terrible soulèvement merksiste de 2012.

Derniers mots

  • Feu le Maréchal Erwin von Wolfenbüttel a vécu jusqu'à l'age canonique de cent-vingt-quatre ans !
  • "Allons, ne soyez pas triste cher ami. J'ai tellement reçu dans cette vie. Je n'étais destiné qu'à être un petit hobereau local comme mes aïeux, et la Providence m'a fait servir le Zollernberg comme aucun de mes ancêtres ne l'avait jamais fait. Et je reçois la grâce de quitter cette vie dans mon cher petit village, dans un Zollernberg fort et pacifié. Et je laisse quantité de magnifiques mots d'esprits qui feront la joie des mémorialistes." (Karl von Felgenheim, sur son lit de mort à l'un de ses vieux amis zaxons)
  • "Après avoir fait plusieurs faux-départs, j'espère que je ne vais pas rater mon véritable départ." (Le même, à sa famille, après une série de malaises)
  • "Ratzler, mauvaise tête, un peu de courage pour le Zollernberg." (Auguzt Molenkopv von Zabrücksi, Feld-Maréchal du Zollernberg, à son aide-de-camp Ratzler, alors qu'il est mortellement touché par la mitraille édoranaise à la bataille navale de Zorkney-Habour.)

Surnom

  • "La pleureuse" pour l'ancien ministre nationaliste Erwin Schlesien du fait de son manque de bravoure en politique comme dans la vie. C'est d'ailleurs sous ce nom de code, qu'il sera officiellement désigné lors de l'opération commando visant à le délivrer des geôles merksistes zaxonnes.

A propos de la devise zollernoise

Louis Ier à la Nation, au début de la Guerre de Réunion, le 14 avril 2012

Zollernae est imperare orbi universo, il revient au Zollernberg de commander à tous l'univers. Afin de subjuguer les mauvais et de soutenir les opprimés, Nous n'entendons pas autrement la belle et grande mission délivrée par le Providence. Cher peuple de Zollernberg la victoire t'appartient !

Alexander Lemberg, député de l'Opposition à l'occasion des débats autour de la loi de séparation de l’Églize et de l’État.

Il appartient au Zollernberg de commander à l'univers dit-on. Ce n'est pas par le force des armes, comme certains l'on crut. Non, le Zollernberg doit prendre les cœurs et les âmes du monde. Là est sa véritable vocation universelle en qualité de première nation zorthodoxe, avec son souverain Defensor Fideis.
Comments