Théus - Les Demoiselles Coiffées
8 septembre 2011

Depuis trente mille ans, le ruissellement grignote, à chaque orage, un peu de la montagne. Le terrain tendre, composé d'argile et de blocs divers déposés par les glaciers au quaternaire, s'effrite et s'en va grossir les eaux du torrent, qui charrient des roches de plus en plus lourdes et rejettent ces «laves torrentielles» dans la vallée de la Durance. 

Mais parfois l'érosion tombe sur un os: une roche volcanique dure qui résiste à l'usure. Lentement, à mesure que le sol s'abaisse autour d'elle (jusqu'à un centimètre par an sur les terrains nus), la colonne émerge, protégée par son chapiteau. 

A Théus, les plus âgées des vieilles filles auraient 18 000 ans. 

Un deuxième phénomène se combine au ravinement: l'absence d'évaporation naturelle (celle-ci est bloquée par la pierre coiffant la cheminée), produit une cristallisation qui consolide l'édifice de l'intérieur. 

Les hommes, enfin, ont parachevé l'oeuvre de la nature: au XIXe siècle, l'Etat s'est porté acquéreur de centaines de milliers d'hectares ravagés par l'érosion et a créé, en 1860, au sein de l'Office national des forêts, le service de restauration des terrains en montagne (RTM). Parmi ces secteurs domaniaux, 270 hectares (150 aujourd'hui) dans le bassin du Vallauria. Depuis 1880, deux tiers de la superficie ont été reboisés avec des pins noirs, des cèdres et des cyprès: l'érosion progresse dix fois moins vite sur un sol bien végétalisé. Quarante barrages dans le lit principal ont permis de corriger le torrent, et 400 seuils artificiels retiennent la terre dans les ravines adjacentes. 


Les infos 
DépartementHautes Alpes
DépartThéus
ArrivéeThéus
TypeItinéraire "en clé" : partie commune pour le départ et l'arrivée mais l'essentiel de la randonnée est une boucle.
MassifAlpes
Distance7,7 km
Dénivelé459 m (837 à 1296 m)
BalisageBalisage jaune doublé de panneaux à chaque intersection. Pas d'erreur possible sur cet itinéraire.
 Temps3 h 37  (pas de pause repas)



Comments