Accueil

***
REPAS AVANT LES VACANCES D’ÉTÉ




* * *

STAGE YOGA à DINARD 2017

Le stage s'est très bien déroulé. Les activités diverses ont été appréciées.
Les professeurs ont eu des remerciements pour l'organisation et la qualité des séances.
Béatrice aussi a été remerciée et encouragée pour ses massages ayurvédiques.


L’organisation des journées et des activités :

Les professeurs donneront les séances de yoga deux fois en matinée et une fois en fin d’après-midi. Les séances sont données dans une salle au calme située sur le domaine.

Après les déjeuners les moments sont libres et peuvent être consacrés à la détente dans le parc, à la randonnée sur le sentier côtier, à la visite du centre-ville de Dinard, au plaisir de la baignade dans la piscine couverte chauffée, au jeu du ping-pong, au jeu du billard ou du babyfoot.

 

           * * *
                           "les trois saisons d'aimer", un poème cité par Stéphanie .....


Naître
C’est se déposséder
C’est s’accepter avec ses deux mains nues
Et son visage à découvert

Naître
C’est quitter son masque et son déguisement

Naître
C’est oser, c’est prendre le risque
C’est quitter la terre ferme
C’est ne pas savoir à l’avance ce qu’il y a devant
C’est accepter l’inconnu, l’imprévu, la rencontre

Naître
C’est inventer de nouveaux mondes
Qui deviendront des mondes nouveaux

Naître
                                                                                                                      C’est tout laisser derrière soi                                                                                                                        Ses greniers et ses garde-manger
                                                            Ses coffres et ses sécurités
 Ses habitudes et ses certitudes

Naître
  C’est quitter son abri
C’est essuyer le vent de face
Et porter le soleil sur son dos

Naître
C’est avoir trop froid et trop chaud



Naître
                                              
                                                          
 
C’est n’avoir plus d’autre maison que le passage
                        C’est accepter que le pain n’ait plus le même goût
                    Et c’est accepter qu’il n’y ait plus de pain du tout



Jean Debruyne « Les trois saisons d’aimer » 1980


* * *








Comments