1588jours après
départ

VCAT Magné-Sismo

- "Votre mission, si vous l'acceptez, sera de veiller au bon fonctionnement des observatoires magnétiques et sismologiques austraux.
- J'accepte.
- Bien. Vous aurez en charge les deux observatoires de Kerguelen, tout au long de l'année 2010."

Un observatoire magnétique
- "Vous devrez surveiller l'acquisition des données puis, après avoir effectué un pré-traitement de celles-ci, suppression des valeurs aberrantes par exemples, vous nous (l'école et observatoire des sciences de la Terre de Strasbourg) envoyez un rapport. Données qui seront ensuite disponibles dans le monde entier via le réseau Intermagnet, dont nos observatoires font parti.
- euh... d'accord. Mais comment se font les mesures ?
- Le champ magnétique terrestre est compris entre 30000nT et 70000nT, selon l'endroit où on effectue la mesure. Le problème est que l'on veut mesurer des variations de quelques dixième de nT.
- Pourquoi est-ce un problème?
- Si on veut mesurer le champ total on perd en précision, et donc on ne voit pas les faibles variations. On mesure donc uniquement les variations par rapport à une référence. Cette référence est dite absolue, et sa mesure se fera manuellement, tous les deux jours.


Voici un théodolite

Voir la sous-section géomagnétisme pour plus de détail.




Un observatoire sismologique
« En ce qui concerne l'observatoire sismologique, vous devrez déterminer l'heure TU et la distance des séismes ayant lieu partout dans le monde et envoyer un rapport hebdomadaire à l'EOST. Ces données seront ensuite transmises dans le monde entier, grâce au réseau géoscope. Vous savez comment fonctionne un sismomètre?
Vaguement... on suspend une masse inertielle. Quand la Terre bouge, la masse garde sa position (par rapport au référentiel lié au centre de la Terre). On enregistre ce mouvement relatif.
En gros oui. Excepté que la position de la masse est asservie : on applique un champ magnétique destiné à la maintenir en équilibre, à chaque instant. Quand la Terre bouge, on enregistre la tension que l'on doit appliquer pour maintenir la masse en équilibre. C'est cette variation de tension qui nous donne le mouvement du sol. On utilise ainsi 3 sismomètre : l'un mesure les déplacements verticaux (Z), l'autre les mouvements nord/sud (N) et le dernier est/ouest (W). On a ainsi les mouvements du sol dans toute les direction de l'espace. 


« Si vous avez lu la partie sismologie, vous savez qu'il existe différents types d'onde. Les ondes P, de compression, vont se voir essentiellement sur la composante verticale Z, alors que les ondes de cisaillement S vont se voir sur les composantes horizontales (N et W). Votre travail sera d'indiquer à un programme deux ondes de références, par exemple P et S, qui, à partir des propriétés de propagation des ondes, va déterminer que l'écart de temps d'arrivée correspondant à ces deux types d'ondes correspond à une distance précise et donc une heure de séisme. Vous aurez alors localisé le séisme, temporellement et géographiquement. Les ondes traversant tout le globe, il suffit de plusieurs stations pour trianguler le séisme. »

« on ne peut pas automatiser la tâche?

Non, certains chercheurs y travaillent mais comme vous le verrez c'est parfois très difficile de distinguer les trains d'ondes. De plus, il peut y avoir un bruit de fond qui complique la tâche : passage d'engin ou toute autre activité humaine... »

Voir la sous-section sismologie pour plus de détails.


Sous-pages (2) : Géomagnétisme Sismologie
Comments