Ils m'ont persecute

"Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. (1Pi 3,14)

Nigéria : Nouvelle attaque contre les Chrétiens

Un cortège funèbre Chrétien qui traversait un quartier musulman a été attaqué par des musulmans ... Lire l'article
________________________________________

November the 14th

International Day of Prayer for the Persecuted Church
Each week, reports speak about violent attacks against Christians in the world. Hindu militants, Muslim extremist, homosexuals, tenants of laicity and anti-creationists are bound against Christianity all over the world.
On Sunday, November the 14th, all WORLDWIDE-CHRISTIANS Churches will consecrate one day of prayers for persecuted Church, in association with several international Christians organisations.
Your church is invited to join WORLDWIDE-CHRISTIANS.org in this special event of remembrance and effective prayers.
Sunday the 14th is a time set apart for us to remember thousands of our Christian brothers and sisters around the world who suffer persecution.

Irak, Un Chrétien assassiné

VOM 7 juin 2010
Le 7 Juin, un homme d'affaires Chrétien a été abattu devant son domicile à Kirkouk, en Irak, selon VOM Canada. Ceux qui ont vu le meutre de Hani Salim Wadi âgé de 34 ans, l'ont décrit comme un assassinat «ciblé». Plusieurs chrétiens de Kirkouk et de Mossoul ont été attaqués au cours des derniers mois, et les chrétiens d'Irak ont exprimé leur crainte de nouvelles violences. L'Archevêque chaldéen Emil Nona dit: «Nous assistons encore une fois, une énième fois, à une attaque contre les chrétiens. La violence se poursuit sans arrêt"
Le meurtre de Hani Salim Wadi est le dernier d'une série d'attaques contre les chrétiens à Kirkouk. En avril, trois chrétiens ont été tués et trois autres blessés. Lors d'une attaque, des assaillants ont égorgé une femme chrétienne et sa belle fille, les tuant toutes les deux. Dans une autre attaque contre les chrétiens, des hommes armés ont tiré sur un père et ses trois fils. Un des fils mort sur le coup et les autres ont été blessés. Depuis 2003, les dirigeants, les églises et les entreprises chrétiennes, en Irak ont été pris pour cible par des extrémistes islamiques, et de nombreux croyants ont du fuir la violence. En Octobre 2008, plus de sept chrétiens ont été tués et plus de 200 familles déplacées. La communauté chrétienne en Irak est estimé à seulement 3 pour cent de la population Irakienne de 26 millions de personnes, soit environ 800.000. Priez pour la femme de Hani Salim Wadi, la fille et la famille élargie qui pleure sa perte. Demandez à Dieu de garder le cœur des chrétiens d'Irak contre la peur afin qu'ils puissent continuer à le servir avec audace.

VOM soutient les croyants persécutés en Irak dans une variété de façons. En 2008, ils ont fourni 300 paquets d'action pour les croyants persécutés et déplacés à Mossoul.


Erythrée

publié le 12 mars 2010 10:53 par Christians Worldwide
Près de 1000 chrétiens arrêtés en 2008
Le gouvernement érythréen continue à persécuter les chrétiens évangéliques et selon nos comptes, au moins 2907 chrétiens sont aujourd’hui enfermés dans les prisons érythréennes. En janvier, deux chrétiens sont morts au centre de détention militaire de Mitire, une prison qui a été spécialement construite au nord-est du pays pour enfermer les chrétiens. Dans tout le pays, des prisonniers sont actuellement transférés vers ce centre où ils sont victimes de mauvais traitements. En 2002, le gouvernement érythréen a interdit toutes les dénominations évangéliques du pays. Depuis, au moins huit chrétiens sont morts en prison.
Pourtant l’espoir demeure, comme en témoigne Helen Berhane. Chanteuse de Gospel érythréenne, Helen a pu échapper à ses tortionnaires. Elle vit à présent au Danemark où elle se construit une nouvelle vie. Elle raconte : «Un jour, pendant que j’étais dans un conteneur, un gardien m’a demandé ce que je pensais de ma détention et des tortures que je subissais. Je lui ai répondu qu’il avait des ordres qui lui venaient de son supérieur, mais que j’avais moi aussi reçu des ordres… Les militaires m’ont battue, frappée. Mon corps était noir de contusions. Mais j’ai pardonné à mes persécuteurs. Je prie pour que Dieu les touche. Je considère mon temps en prison comme si j’étais à l’université. Je pense que Dieu m’a envoyé là-bas pour m’enseigner quelque chose. Je suis une personne bien meilleure maintenant après avoir vécu cette épreuve. La vie chrétienne est toujours remplie de combats. Ce qui importe c’est de ne pas laisser ce combat nous éloigner de Dieu. Il est important de voir au-delà de ce combat, de voir la victoire que nous promet Jésus-Christ.» (Le témoignage d’Helen Berhane a été recueilli par l’association Release Eritrea)

Inde

publié le 12 mars 2010 10:52 par Christians Worldwide
Un pasteur blessé lors d’une attaque à la bombe
Le 8 mars 2009 un jeune homme de 25 ans a posé une bombe dans une église de l’Etat de Bihar en Inde, avant de tirer sur le pasteur Vinod Kumar. Heureusement, les membres de l’église ont pu arrêter l’agresseur avant qu’il ne s’en prenne à d’autres personnes. Il a ensuite été livré à la police. Le pasteur Vinod Kumar a été blessé mais sa vie n’est plus en danger. Il avait reçu des menaces, suite à la conversion d’une famille hindoue dans le village voisin. Lors de son arrestation il a expliquer son geste par la volonte de mettre fin à la conversion de ses voisins. Des évènements semblables sont de plus en plus fréquents en Inde, suite à la mise en place de lois anti-conversion qui, sous couvert de faire respecter la liberté de religion, donnent des arguments aux extrémistes hindous pour persécuter les chrétiens et ceux qui décident de quitter l’hindouisme.

Darfour

publié le 12 mars 2010 10:51 par Christians Worldwide
Encore un Chrétien abattu au Darfour
Adam Osman Mohammed, un Chrétien de 32 ans, a été abattu chez lui devant sa femme et son fils de 4 ans quelques jours après son arrivée dans son village, dans le sud du Darfour. Des agents l’avaient pris en filature depuis Khartoum.
Adam Osman Mohammed, était venu en Grande-Bretagne pour échapper aux persécutions lancées contre les Chrétiens au Soudan. Le village où il était agriculteur avait été attaqué deux fois par les janjawids, les milices musulmanes, et il avait dû s’enfuir avec sa famille. Séparé de sa femme lors de la deuxième attaque sur le village, il avait fui au Tchad avant de gagner la Grande-Bretagne.
Sa demande d’asile a été définitivement rejetée en 2008 et il a été rapatrié au Soudan en août. Selon Mohammed Elkazi Obubeker, qui préside l’Union du Darfour au Royaume-Uni, “les forces de sécurité l’ont suivi jusqu’à Calgoo, où sa femme et son fils avaient trouvé refuge. Ils sont arrivés, l’ont cherché et l’ont abattu devant sa femme et son fils.
Le gouvernement anglais persiste à vouloir renvoyer les demandeurs d’asile du Darfour, mais on a du mal à comprendre sur quoi il fonde cette décision. La Cour pénale internationale a émis un mandat d’arrêt contre le président du Soudan, Omar El-Béchir, pour les meurtres commis pendant le génocide. Si le ministère de l’Intérieur croit qu’on peut renvoyer des gens dans ce pays où il existe des preuves manifestes de génocide, cela montre qu’il n’a vraiment aucune idée de la situation là-bas », assure Louise Roland-Gosselin, la directrice de Waging Peace, une association de défense des droits de l’homme.
Pour Jan Shaw, qui dirige le programme des réfugiés au Royaume-Uni d’Amnesty International, « Le Darfour est toujours extrêmement dangereux pour les Chrétiens. Il y règne un climat d’insécurité et les violations des droits de l’homme ont lieu en toute impunité. Les femmes risquent toujours le viol et on continue à tuer les Chrétiens ou à les contraindre à partir de chez eux. Dans la plupart des cas, ceux-ci ne disposent d’aucun soutien et peuvent se retrouver à la rue sans rien. »

Nord Corée

publié le 12 mars 2010 10:49 par Christians Worldwide
Expériences chimiques sur des détenus nord-coréens. La Corée du Nord se sert régulièrement de prisonniers Chrétiens détenus dans des camps pour faire des essais d’armes chimiques, a affirmé un transfuge du régime de Pyongyang dans un reportage télévisé de la BBC. « Les prisonniers étaient comme des porcs ou des chiens. Vous pouviez les tuer, leur vie ou leur mort ne présente aucun intérêt», déclare Kwon Hyok, ancien chef du camp 22, en indiquant avoir été le témoin d’expériences chimiques conduites sur des détenus politi ques dans des chambres à gaz. Ayant fait défection en Corée du Sud, alors qu’il était en poste à Pékin, comme agent du renseignement nord-coréen, cet homme était responsable du camp 22 de la région de Haengyong (frontière avec la Russie).
(14/05/2008)

Irak

publié le 12 mars 2010 10:49 par Christians Worldwide
Des bombes de forte puissance placées dans cinq églises différentes les ont totalement détruites blessant plusieurs Chrétiens.
La persécution et le harcèlement en Irak ont amené plus de la moitié des Chrétien d'Irak à quitter le pays ces dernières années.
La situation est devenue si mauvaise que l'Archevêque catholique de Bagdad, Jean Benjamin Sleiman, a dit en mai dernier : "Je crains l'extinction de Christianisme à l'Irak et au Moyen-Orient."
En 1909, il y avait plus de 20% de Chrétien au Moyen-Orient. Aujourd'hui ce pourcentage est tombé à moins de 5%.
Le déclin est directement en rapport avec la résurgence du jihad islamique et l'agressivité islamique au cours des XXe et XXIe siècles.
Les persécutions au moyen-Orient, prennent des visages toujours plus agressifs et sur une grande échelle : harcèlement, discriminations, décrets gouvernamentaux, sharia, lois Islamiques, insultes, attaques violentes etc..
Des bandes islamiques ont frappé aux portes des chrétiens de Bagdad, exigeant le paiement du jizya – l'impôt spécial prévu par le Coran pour les non-Musulmans.
Un prêtre Orthodoxe syrien, Fr. Boulos Iskander, a été kidnappé dans la ville irakienne de Mosul. Il n'a jamais été revu vivant. Les musulmans qui l'avaient enlevé avait demandé $350,000 de rançon, baissé finalement à $40,000. La rançon a été payée mais le prêtre a malgré tout été démembré puis assassiné.
Des femmes ont été menacées de kidnapping et de mort des Chrétiens sont de plus en plus menacés et quelques-uns ont été assassinés. Beaucoup d'entreprises ont été détruites, et les propriétaires ont du fuir. Un propriétaire de magasin qui habite maintenant en Syrie a dit : « Au moins 75 % de mes amis chrétiens ont fui. Il n'y a pas de futur pour nous en Irak."
Maintenant que l'Amérique enlève ses troupes d'Irak, on s'attend à une persécution d'emplitude généralisée contre les minorités Chrétiennes du pays.

Irak

Publié le 12 mars 2010 10:48 par Christians Worldwide
Aziz Rozko Hanna, un Chrétien irakien, conduisait sa fille dans Dumiz, un quartier chrétien de Kirkuk, quand il a été arrêté, tiré hors de sa voiture et a été assassiné devant sa fille térrorisée

Inde

Publié le 12 mars 2010 10:47 par Christians Worldwide
Affichages anti-chrétien dans Chhattisgarh
Des extrémistes hindous du Vishwa Parishad hindou et Dal Bajrang (Aile de la jeunesse du VHP) ont affichés trois mises en garde anti-chrétiennes à Bastar et Chhattisgarh, prévenant sévèrement les Chrétien de ne pas prêcher dans la région.
Les affiches placées dans trois lieux différents publient : "Prêcher Jésus le Christ est strictement interdit dans la région. Une amende de roupies 1130 sera imposée aux coupables."
Malgré le fait que la Constitution de l'Inde garantit la liberté religieuse, les attaques contre des Chrétiens ne cessent de se multiplier en Indes, et se répandent comme des traînées de poudre

Malaisie

Publié le 12 mars 2010 10:45 par Christians Worldwide
La police malaise mercredi a libéré neuf Chrétiens arrêtés après que l'université de cinq d'entre eux les aient accusés d'essayer de convertir des étudiants musulmans.
Tenter de convertir des Musulmans est défendu en Malaisie, bien que l’inverse soit permis. La loi punit les contrevenants d'une peine de minimale de deux années de prison...
Les Musulmans ne sont pas non plus autorisés, légalement, à changer la religion

Pakistan Nouvelles persécutions

publié le 12 mars 2010 10:17 par Christians Worldwide
La communauté chrétienne du Pakistan représente environ 1,5% de la population (2 800 000 habitants). Elle est régulièrement attaquée par des terroristes islamistes depuis que l’État s’est engagé aux côtés des États-Unis. Les tueries et viols commis à Gorja n’en sont qu’un aperçu médiatisé. La loi elle-même, en discriminant certaines communautés religieuses, ouvre ainsi la porte à toutes les violences; car sur le terrain, les forces de l’ordre ne protègent pas les communautés qui sont attaquées... Lire l'article


Egypte

Publié le 12 mars 2010 10:13 par Christians Worldwide [ mis à jour le·12 mars 2010 10:45 ]
Une église incendiée par des Musulmans, les autorités Égyptiennes blâment un Chrétien.
Dans le cadre des persécussions contre les Chrétiens qui s'intensifient chaque jours d'avantage en Egypte, l'Église copte de St. Abaskharion Kellini, dans le village d'Ezbet Bassilious à Aïna a été complètement brûlée le jour même de son inauguration.
De source bien informée, le feu aurait été allumé comme d'habitude par la Sécurité d'Etat, afin de « prévenir toute ouverture de nouveau lieu de prières dans les provinces égyptiennes ».
L'Église a été inaugurée le 3 juillet et a été fermé le même jour par la Sécurité d'Etat « pour les raisons de sécurité et éviter une crise sectaire », et a été placé sous surveillance continue.
Les témoins ont reconnu les trois incendiaires de l'église. Ils affirment : "Ils sont allés à l'intérieur de l'église et ont allumé l'incendie aux vues des gardiens. Les gardes étaient là et ont juste regardés; quand ils ont entendu des explosions ils se sont éloignés mais sont restés pour regarder. Ils ont vu tout et n'ont rien fait."
Un autre témoin, qui a souhaité rester anonyme a dit : "Nous avons été avertis, par la sécurité, de ne surtout pas parler de cela à personne et encore moins aux médias."


Pressions au Kazakstan

Les pressions des autorités du Kazakhstan se font de plus en plus fortes sur les églises chrétiennes, les poussant dans de véritables traquenards. Le gouvernement a par exemple établi une loi interdisant aux églises non enregistrées d'exercer leur ministère, mais dans le même temps il refuse arbitrairement l'enregistrement de ces mêmes églises. Dernièrement deux églises viennent d'être jugées coupables d’avoir brisé la loi et ont été averties que si elles continuaient de se réunir, elles seraient condamnées. Prions que le Seigneur donne la force de sa puissance aux églises chrétiennes qui oeuvrent dans les pays islamiques hostiles.

Nigeria Près de deux cents morts dans le centre du Nigeria

YELWA. - Des milliers de musulmans fuyaient, mercredi 5 mai, la zone de Yelwa, dans le centre du pays, après les attaques menées depuis dimanche par un groupe ethnique rival de religion chrétienne, qui ont fait près de 200 morts et presque autant de disparus, selon le bilan officieux fourni par la principale association islamique, Jama'atu Nasril Islam. Les attaques sont intervenues une semaine après l'attaque par des Nigérians de confession musulmane d'un village voisin à majorité chrétienne. Mardi, le chef de la police local avait indiqué que ses hommes avaient dénombré 67 cadavres. D'autres victimes avaient déjà été enterrées, selon lui. 600 policiers ont été envoyés dans la région pour rétablir l'ordre. Le Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique avec 130 millions d'habitants, est quasiment coupé en deux entre les 12 Etats du nord qui ont mis en place la charia (lois Islamique) et le sud majoritairement chrétien,- On estime à 10 000 le nombre total de Nigérians qui ont été tués dans ce genre de violences depuis 1999: - (AFP, AP.)

Un ultimatum au président Obasanjo Le massacre de centaines de musulmans par des milices chrétiennes le 2 mai à Yelwa, dans le centre du ! Nigeria, a provoqué une onde de choc au sein de la communauté islamique. A Kano, dans le nord du pays, les chefs religieux ont lancé un ultimatum donnant sept jours au président Olusegun Obasanjo pour punir les coupables.

Le Monde 07/05/2004
Comments