Utilitaires : Surveiller réseau wifi internet


WirelessNetwiew .Pour débutant Wifi - Outil de surveillance connexions WiFi. (Tous systèmes Windows) Un des plus simples à utiliser
(Tous systèmes Windows)


WirelessMon  WirelessMon est un outil de surveillance pour votre connexion WiFi. Vous pourrez suivre en temps réel l'évolution de votre connexion et détecter les anomalies de configuration ou de pilotes.
 L'application affiche tous les points d'accès WiFi proches, et vous signale les interférences possibles qui influent sur votre débit.
Une multitude d'autres outils très pratiques sont mis à votre disposition comme par exemple la possibilité de repositionner les antennes WiFi
 et de les localiser, un support complet GPS, la vérification du respect des protocoles de sécurité lors de la connexion d'un nouveau poste, etc.
(Tous systèmes Windows)

Wistumbler  Pour Vista-W7 - Equivalent de wirelessNetwiew

Netstumbler  Bien précis facile a utiliser ..Dommage pas compatible Vista & W7
NetStumbler est un outil permettant de repérer les réseaux sans fil (WLan). Le logiciel est compatible avec les normes 802.11b, 802.11a et 802.11g.
Les utilisations du logiciel sont multiples. Il peut servir à vérifier que votre réseau est configuré comme vous le désirez, à détecter les zones de votre réseau sous une faible couverture du signal,
 à repérer les connexions non autorisées à votre point d’accès, rechercher les réseaux environnants susceptibles de produire des interférences avec votre installation, etc.

Wireshark (Ethereal)
Wireshark est un analyseur de protocole qui examine les données à partir d'un réseau en direct ou à partir d'une capture de fichier sur disque
Trés complet..un peu compliqué..Pleine puissance sous Linux en mode monotor

Angry IP Scanner 2.21

IPScan est un utilitaire conçu pour les administrateurs de réseaux locaux. Il permet en un seul clic de réaliser un "ping" sur une plage d'adresses IP. ...



Pour Wifi amateur confirmé Unix-Linux

BackTrack Le mieux et plus complet pour surveillance réseaux filaires et Wifi.Mode injection possible en mode monitor...  

Ce site est un portail communautaire et francophone pour la distribution GNU/Linux BackTrack. Son but est de fournir de la documentation sur la distribution, et les divers logiciels fournis avec.

BackTrack est une distribution GNU/linux reconnue par les professionnels comme complète et efficace en matière d’analyse réseau et de test d’intrusion.

Issue de Whax et ASC (Auditor Security Collection), son système est maintenant basé sur Ubuntu. Backtrack est composé d’une série d’outils (plus de 300)

permettant à toute personne de sécuriser son réseau en testant ses vulnérabilités. La version actuelle est la v4.0 finale (2010), incluant le noyau Linux 2.6.30.9

Ubuntu Wifi Doc

Conseils : comment sécuriser son reseau Wifi





Changer le mot de passe utilisateur de votre routeur Wifi
L'accès à l'utilitaire de configuration de votre routeur est sécurisé par un nom d'utilisateur et un mot de passe. Cette page est accessible en tapant l'adresse IP de votre routeur dans votre navigateur internet (par exemple : 192.168.1.1). La première étape de sécurisation de votre nouveau réseau Wi-Fi consiste donc à changer le mot de passe en vous rendant dans l'option qui permet de le changer.

Définir le nom de votre réseau (SSID)
Tout réseau Wifi a un nom : le SSID (Service Set IDentifier). La seconde étape consiste donc à changer ce nom et à le cacher à la vue des utilisateurs malintentionnés. Dans l'utilitaire de configuration de votre routeur, changez le SSID par défaut en un nom en évitant qu'il soit trop simple.
Désactiver ensuite la diffusion du nom SSID de votre réseau sans fil en cochant la case correspondante, pour qu'il n'apparaisse pas dans la liste des connexions possibles de vos voisins.

Activer le cryptage de votre réseau (clef de sécurité)
Avant d'utiliser votre réseau sans-fils, il sera utile de crypter celui-ci avec une clef numérique afin de ne laisser l'accès qu'aux utilisateurs disposant de celle-ci. Deux types de cryptage de donnée existent actuellement : WEP (Wired Equivalent Privacy) et WPA (Wi-Fi Protected Access). Si votre routeur et tous vos adaptateurs sans-fils le supportent, nous vous conseillons d'opter pour une clef WPA avec clé de chiffrement "prépartagée". Cependant, si votre matériel ne supporte pas le WPA, activez alors le cryptage WEP. La manipulation est simple car le cryptage numérique est créé à partir d'une phrase : il vous faut entrer un mot de 5 lettres minimum ou une expression dans le champ correspondant et le routeur va générer différents codes. N'oubliez pas de les noter (un seul suffit) car ils seront utilisés pour connecter chaque ordinateur du réseau.


Attention aux Faux Hotspots lire article...

Les faux hotspots Wi-Fi sèment le chaos à la Gare du Nord

Charles a constaté que la Gare du Nord a connu un sursaut de faux réseaux Wi-Fi en début de semaine.

Un intrus a créé plusieurs réseaux Wi-Fi pour semer le chaos sur les ondes Wi-Fi de la gare, où se trouvent plusieurs hotspots commerciaux des sociétés Ozone, Neuf Cegetel ou Adael.

Cela me fait penser aux réseaux Wi-Fi du type “Accès Wi-Fi Gratuit” qui ont fait leur apparition dans les aéroports aux Etats-Unis. Les pirates qui diffusent ces réseaux leurres incitent les utilisateurs à se connecter à Internet pour récupérer toutes leurs données privées (mots de passe, numéros de CB, …). L’utilisateur pris au piège ne se doute de rien et a l’impression d’être connecté directement à Internet, alors qu’en fait il passe de façon transparente par le système du pirate. Pour éviter cette attaque, vérifiez bien que vous êtes connecté à un point d’accès Wi-Fi (et non pas à un réseau point-à-point ou Ad-hoc) et utilisez systématiquement un client VPN (Virtual Private Network), comme celui proposé par AnchorFree pour créer un tunnel sécurisé entre vous et Internet.

...................................................................................................................................................

 BANC D'ESSAI COMPARATIF ]
Sept clés Wi-Fi USB et sept cartes Wi-Fi PC Card
Le sans fil sur le micro ou le portable, tout le monde peut en profiter sans se ruiner et sans bricolage. Alors clé USB ou PC Card, faites votre choix.

Stéphane Viossat , Micro Hebdo, le 02/02/2006 à 07h00




Modem ADSL, adaptateurs multimédias, imprimantes, appareils photo, sans oublier Pocket PC et téléphones portables : le sans fil à la norme Wi-Fi est partout.

Les avantages sont multiples : pour créer un réseau domestique, partager une connexion à Internet, plus besoin de tirer des câbles chez soi, voire de percer des trous dans les murs ! Et avec un ordinateur portable équipé d'une carte sans fil, vous avez presque toujours à proximité, en milieu urbain, une solution simple et rapide pour vous connecter à Internet afin de consulter votre courrier électronique ou de surfer sur le Web. Le sans fil est aujourd'hui si répandu que la majorité des ordinateurs et portables actuels intègrent des capacités Wi-Fi, en particulier ceux estampillés Intel Centrino.

Concernant les micros de bureau et les portables moins récents, la situation est différente. Heureusement, vous pouvez facilement leur ajouter un dispositif qui vous ouvrira les portes du monde du sans fil. Pour ce faire, nous avons testé des cartes Wi-Fi au format clé USB ou PC Card.

Une clé USB permet à tout type d'ordinateur, portable ou de bureau, d'accéder aux réseaux sans fil, tandis que les PC Card sont à réserver aux ordinateurs portables. Nous avons également choisi de ne tester que des cartes Wi-Fi aux normes 802.11b/g, totalement compatibles avec tout autre matériel aux mêmes normes. Nous avons donc fait l'impasse sur les multiples solutions « Extreme G », « pre-N », « Turbo », etc., qui proposent des vitesses de transfert et des portées supérieures, mais pour lesquelles une compatibilité n'existe qu'entre matériels de la même marque. Et comme le sans fil s'est véritablement démocratisé, c'est sans surprise que le prix des adaptateurs USB et PC Card a chuté et démarre à 29,90 euros.

A l'exception d'USR, qui vend son matériel au triple de ce prix, l'essentiel des adaptateurs testés se situe dans une fourchette allant de 30 à 60 euros

Des débits homogènes

Notre panel nous a permis de vérifier si, en termes de performances, l'un des deux formats, clé USB ou PC Card, s'imposait de façon indéniable. Premier constat important, il n'y a pas de prédominance absolue. Certes, c'est une PC Card, la TrendnetTEW-421PC, qui est la plus rapide, et on ne retrouve dans le top cinq qu'une seule clé USB, la Netgear WG111v2. Mais celle-ci s'offre une excellente troisième place, avec des taux de transfert finalement fort comparables à ceux des PC Card. De plus, au classement général, seules trois PC Card et une clé USB la dépassent.

On notera tout de même l'incapacité de l'ensemble des cartes à atteindre des débits approchant les 54 Mbit/s théoriques de la norme 802.11g, ce que nous avions déjà constaté, il y a près de deux ans. Bref, les équipements Wi-Fi ont encore devant eux une marge de progression considérable. Sont-ils pour autant en retrait par rapport aux portables actuellement vendus avec du Wi-Fi intégré ? Pour le savoir, nous en avons profité pour comparer les performances de ces cartes à celles d'un PC portable de référence disposant d'une puce Intel Wi-Fi 2200BG (lire « Comment nous les avons testées »). Constat : elles ne se comportent ni mieux ni plus mal.

Des prises en main hétérogènes

Si les performances sont au final peu discriminantes, la prise en main des divers dispositifs fera la différence. Installer des pilotes et des logiciels, configurer la connexion réseau sont des étapes indispensables à la mise en place d'un dispositif Wi-Fi, mais qui peuvent se révéler fastidieuses en l'absence de claires explications. Et ici, la qualité des documentations et des interfaces logicielles varie du tout au tout. Certains constructeurs, comme Hercules, expliquent clairement les différentes étapes avec une documentation riche et didactique ou, comme Bewan, développent des interfaces qui prennent l'utilisateur par la main pour la création de son réseau et la gestion de sa connexion. D'autres, USR par exemple, s'adressent aux professionnels et fournissent une documentation et une interface logicielle incompréhensibles pour un débutant. Enfin, les autres constructeurs, tels Linksys, Netgear et Trendnet facilitent grandement la gestion du cryptage WEP en permettant d'entrer comme mot de passe (la clé de cryptage) de simples phrases en français. Un critère à prendre en compte, même s'il est nécessaire, pour bénéficier de cette possibilité, d'utiliser un routeur de même marque que celle de l'adaptateur.

Alors, quel format choisir ? Si vous êtes équipé d'un portable, nous vous conseillons de privilégier la PC Card : elle reste discrètement à demeure dans son logement, et se fait rapidement oublier pendant les déplacements.

En ce qui concerne les ordinateurs de bureau, la question ne se pose même pas : ils ne sont pas dotés de prise PC Card. Ce n'est d'ailleurs pas gênant, puisque l'encombrement des clés USB Wi-Fi n'est plus alors un critère discriminant

Et le vainqueurs sont...

Carton plein pour Linksys qui remporte la première place dans les deux catégories, avec la clé USB WUSBF54GP

et la carte PC Card WPC54G.

Des places méritées, ces dispositifs arrivant en deuxième position pour les performances et proposant des interfaces faciles à utiliser. Un peu chères toutefois, les cartes Linksys sont dépassées en termes de rapport qualité/prix par la clé USB Hercules Wireless G USB2

et la carte PC Card Trendnet TEW-421PC.


Qu'est-ce que c'est ?

802.11b et 802.11g 

Appellations techniques des deux principales versions de la norme de réseau sans fil Wi-Fi. Le Wi-Fi 802.11b permet un débit maximal de 11 Mbit/s, tandis que le 802.11g permet un débit théorique de 54 Mbit/s.

Cryptage WEP (Wired Equivalent Privacy) 

Protocole de sécurisation des réseaux sans fil de type Wi-Fi. Le codage des informations en 64, 128 ou 256 bits est réalisé en partageant une clé commune aux appareils du réseau protégé.