Ondes et Santé - Wi-Fi - Danger ???

Page2

Ondes et Santé - Wifi  - Dangers

Une nouvelle plutot rassurante, il n'empeche qu'un réseau filiaire RJ45: c'est plus fiable (sécurité + durée de vie ), ca consomme moins et ca coute moins cher, bref c'est plus éconologique!

Citations :
La technologie Wi-Fi est-elle dangereuse pour la santé ?

Alors que le Wi-Fi poursuit son expansion considérable, des récits alarmistes dénonçant les risques pour la santé continuent de voir le jour en Europe. Quelques éléments de réponse.


Bien que les récits les plus virulents soient le fait d'opinions locales plus que d'un effort de recherche nationale avéré, les gouvernements et les organismes de réglementation s’inquiètent des conséquences de la technologie Wi-Fi sur la santé.


Toutefois, l’ensemble de la recherche en Europe accorde au Wi-Fi un bilan de santé positif grâce en partie aux découvertes suivantes :


* Les ondes radioélectriques émises par le Wi-Fi étant similaires à celles de la radio et de la télévision, de nombreuses recherches ont déjà étudié leur impact ces 50 dernières années.

* La comparaison avec les signaux des téléphones portables peut être trompeuse. L'agence HPA (Health Protection Agency) du Royaume-Uni signale qu'il faudrait s’asseoir pendant une année dans un hotspot Wi-Fi pour recevoir autant d'ondes radioélectriques que celles émises par un téléphone mobile pendant un appel de 20 minutes.

* Les signaux Wi-Fi sont bien en deçà des recommandations internationales concernant l'exposition maximum aux rayons non ionisants. Un programme à long terme de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) portant sur les champs électromagnétiques place ces derniers sur une fourchette de 0,002 % à 2 % du maximum recommandé.
* Les trois domaines étudiés en détail par l’OMS concernent l'augmentation de la température du corps, le cancer, ainsi qu’un état nommé « hypersensibilité électromagnétique ». Aucun de ces cas n’a mis en évidence la présence de problèmes.
* La législation européenne, référencée par les lois nationales des états membres, se conforme aux directives internationales.

Les pays européens s’intéressent de très près aux études concernant les effets du Wi-Fi sur la santé. Cependant, bien que certaines études soit en cours, tous les résultats semblent arriver à la même conclusion : le niveau des émissions du Wi-Fi est si faible qu’il est sans danger pour la population


Source: http://enews.techniques-ingenieur.fr/xg/newslet...a-sante-/329.html

Cittations...

Des dizaines d'antennes. Avec lesnouvelles technologies, ces ondes sont partout : GSM et 3G pour la téléphonie mobile et Wi-Fi et Wimax pour Internet. À Hérouville-Saint-Clair, ville de l'agglomération caennaise, plusieurs dizaines d'antennes relais entourent les habitants.

Très chères antennes. Installer une antenne relais sur un toit d'immeuble a un coût : 100 000 €. Ensuite, les opérateurs doivent payer la location de cet espace de l'ordre de 1 500 à 2 500 € par mois. Pour limiter leurs dépenses, les opérateurs restreignent le nombre d'antennes relais. Et augmentent l'émission des ondes.



Un groupement scolaire démonte toutes ses antenne Wifi en place depuis 4 ans par "principe de précaution":

Citations :
Rodolphe Thomas, maire Modem d'Hérouville, vient d'annoncer qu'il allait couper le Wifi dans toutes les écoles de sa commune, à la suite du "Grenelle des Ondes". Il a déclaré : "Nous appliquons le principe de précaution. Notre rôle est de protéger la santé des gens". Une douzaine d'écoles est concernée par cette mesure. Désormais, elle se connecteront à Internet via le réseau classique et non plus par les ondes. En outre, la mairie entend financer une étude sur l'impact de ces ondes sur la population.


http://www.lamanchelibre.fr/Herouville-coupe-le-Wifi,1.media?f=1878

ou encore:

Citation:
Des dizaines d'antennes. Avec lesnouvelles technologies, ces ondes sont partout : GSM et 3G pour la téléphonie mobile et Wi-Fi et Wimax pour Internet. À Hérouville-Saint-Clair, ville de l'agglomération caennaise, plusieurs dizaines d'antennes relais entourent les habitants.

Très chères antennes. Installer une antenne relais sur un toit d'immeuble a un coût : 100 000 €. Ensuite, les opérateurs doivent payer la location de cet espace de l'ordre de 1 500 à 2 500 € par mois. Pour limiter leurs dépenses, les opérateurs restreignent le nombre d'antennes relais. Et augmentent l'émission des ondes.


http://www.ouest-france.fr/actu/actu_BN_-Herouv...8-913977_actu.Htm

Je comprends même pas qu'on équipe pas d'office une école d'un réseau filaire RJ45...obligatoire depuis quelques mois dans toutes les maisons livrée neuves!!

C'est sur que vendre et installer du wifi c'est bien plus lucratif...et bien moins durable... Evil or Very Mad

On est plus dans une société de consommation, on est dans une société de paresse... Shocked

Hé Rulian c'est dans ton coin ça! Tu y es pour quelque chose? Cheesy Grin

ps: pour les chiffres sur la location, ils sont éronnés ou alors ils ont beaucoup gonflé car en 2002 c'était 1500 à 2000€ de location PAR AN qui était donné à la maison de retraite en face de chez mes parents !!
_________________


Pour les écoles, j'ai toujours trouvé le WiFi débile.
Surtout que souvent les ordinateurs sont des dons déclassés d'entreprises (+ de 5 ans d'âge).
Le WiFi est forcément un surplus de budjet de mairie ou d'école... Pffff.

Idem, pour le confort d'un conducteur, l'oreillette du gsm, fonctionne en WiFi. Tu parles d'un progrès...

Ce qui se passe, pour l'installation des antennes :
l’opérateur fait miroiter à l’assemblée des copropriétaires 1500 à 2000 € par an de revenu pour installer leurs antennes sur le toit d’un immeuble.
Bof pour la plupart. Les proprios-loueurs, et certains résidents y voient une baisse des charges.
D’autres proches des antennes ou par connaissance sont contre (= les "emmerdeurs" habituels)
Le président des copropriétaires à toujours une oreille attentive aux « contre », mais met toujours en avant, qu’il n’y a pas de texte officiel désignant un danger potentiel. Alors, le principe de précaution, ils s’en tapent l’œil… Point à la ligne.
Une polémique s’installe, on passe au vote, et c’est une majorité de « oui à l’installation ».

On peut insister pour ajouter un alinea, comme quoi, dès qu’il y a une preuve officielle (de l’Etat) de danger potentiel, ou même un résident qui est malade des ondes, on enlève les antennes.

L’autre alinea à prévoir en lisant bien le texte de l’opérateur, c’est que tout autre opérateur devra payer une location équivalente pour l’installation des ses antennes.
Car souvent le premier opérateur loue l’endroit pour ses antennes, puis sous-loue la place aux antennes des autres opérateurs. C’est tout bénef.
Et les malheureux habitants en dessous n’ont plus qu’à déménager…

nonoLeRobot a écrit:

Ce que je ne comprends pas c'est que personne ne dise rien sur la 3G qui cumule puissance, permanence et nécessité d'antennes partout.
...
Pour les oreillettes bluetooth la puissance est très très faible et c'est mieux que d'avoir le tel lui même.
...

Donc voilà je me demande pourquoi on crie alerte au Wifi (dans les écoles précautions ok) mais personne ne s'occupe de la 3G et pire du WiMax à venir qui vont être bien pire que les tel actuels déjà inquiétants.


.......................                  ......................................                       ..........................

OMS, HPA,...il serait bon de perdre cette mauvaise habitude qui consiste à accepter l'autorité de ces sigles...derrière lesquels se cachent des hommes. J'aimerais que l'on me cite les noms des personnes nous communiquant ces conclusions, ainsi que leurs CVs, et toutes les sources de leurs revenus depuis 20 ans, ainsi que les sources de financement des études qui vont dans le sens de ces conclusions, ainsi que la liste des études qui contredisent totalement ces conclusions. Enfin, j'aimerais savoir qui sont les hommes politiques qui ont nommé ces personnes à l'OMS et à l'HPA, et évidemment les CVs de ces hommes politiques, et toutes les sources de leurs revenus depuis 20 ans, ainsi que les CVs des membres de leurs familles.
Je pense qu'aucun d'entre-vous ne sait qui a été pendant une décennie le directeur à l'OMS en charge du programme électro-magnétisme. Si vous le saviez, vous ne diriez plus "OMS" mais "les pantins des industriels à l'OMS".
Comme toujours, comme partout, je constate que presque personne ne sait s'informer, presque personne ne fait les efforts suffisants pour remonter jusqu'aux sources, jusqu'aux hommes.
Résultat: vous êtes ballotés tels de pauvres hères sur un radeau au gré des informations/désinformations soufflées dans vos cervelles par les agences de relations publiques, et vous vous faites les relais naïfs de mensonges extrêmement graves.

Autre article...

La france prend des mesures pour limiter l’impact du wi-fi et du portable
Le danger des ondes

Les ondes électromagnétiques dangereuses pour la santé? Les scientifiques s’interrogent, mais aucune preuve irréfutable n’a encore été avancée.

Thomas Arlès

 

 

Le 25 mai 2009 à Paris, plusieurs associations se sont entretenues avec le gouvernement pour discuter des mesures à prendre pour limiter l’impact des ondes sur la santé. La principale des décisions prises à l’issue de cette réunion fixe une limitation de l’utilisation des téléphones portables à l’école. Une mesure peu convaincante pour l’association Robin des Toits, qui pense que la réunion n’a pas rempli ses objectifs. En France, 70% des enfants des 10-18 ans sont équipés d’un cellulaire.
La réunion fait suite à plusieurs cas reportés dans la presse internationale. Début mai, le comité d’hygiène et de sécurité de l’Université de la Sorbonne à Paris a décidé d’un moratoire pour arrêter l’internet sans fil dans toutes ses bibliothèques. Les employés se sont plaints de maux de tête à répétition depuis la mise en service des bornes. Au Canada, deux universités du Lakehead et de l’Ontario ont refusé de s’équiper en wifi. Le 18 septembre 2008, l’opérateur Bouygues Télecom avait été condamné à démonter une de ses antennes à Nanterre, près de Paris, et à verser 3.000 euros à chacun des trois couples qui avaient porté plainte. Une première en France. Dans ce pays, des experts peuvent venir chez vous mesurer la quantité d’ondes électromagnétiques présentes dans l’air. Au-delà de 3 V/m, il peut y avoir danger. Mais l’OMS fixe les seuils d’exposition critique à 60 V/m.
Mais quel est le donc le danger des ondes électromagnétiques? Les ondes des portables et wifi sont semblables à celles émises par un four micro-onde, mais leur puissance est heureusement très faible. Cependant, pour de nombreux scientifiques, elles traverseraient l’organisme humain et auraient un impact sur les neurones. À terme, les ondes augmenteraient le risque de développer des tumeurs cancéreuses cérébrales. D’autres pensent aussi que laisser un téléphone dans la poche de son pantalon pourrait augmenter les risques de devenir stérile. Dans les deux cas, les enfants seraient les plus sensibles aux ondes, car leurs organes sont en développement. Afin de diminuer les risques, il est recommandé pour le wifi de l’éteindre lorsque l’on n’en a pas besoin et de privilégier une liaison filaire.
Cancer
En ce qui concerne les portables, David Servan-Schreiber, médecin et auteur des livres Guérir et Anticancer, préconise d’interdire l’usage du téléphone cellulaire aux enfants de moins de 10 ans, d’utiliser le plus possible le kit mains libres, de s’éloigner d’une personne en train de téléphoner et de ne pas garder le téléphone sur ou près de soi lorsque l’on ne s’en sert pas.
David Servan-Schreiber, fils du célèbre créateur de l’Express, Jean Jacques Servan-Schreiber, est très concerné par le problème. Lui-même atteint d’un cancer du cerveau, il a dirigé une étude avec 8 autres scientifiques sur les dangers des ondes électromagnétiques publiée en septembre 2008.
Au Maroc, plus de 20 millions de personnes étaient abonnées au téléphone mobile et 526.080 à Internet en 2007, selon les chiffres de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications. En 2004, seulement 80.000 Marocains avaient une connexion internet chez eux. Le nombre d’abonnés a sextuplé en seulement trois ans. Sachant que la plupart des utilisateurs utilisent une clé 3G, on ne peut que se montrer prudent.
   













 
















   
 

















  
 








  
 








  
 














 











 
 



   


Comments