Actualités

Pour vous abonner à ME-35 Infos, 
mise à jour : 12
 juin 2016                           Suivez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/MEIlleEtVilaine?  

• Les activités du ME-35
  
  • L'Assemblée générale du Mouvement européen Ille-et-Vilaine s'est tenue le mercredi 2 mars 2016 de 18h à 19h à la Maison des Associations, 6 cours des Alliés, Rennes. Une trentaine de ses membres y étaient présents ou représentés.

    Dans sa "partie publique", Nathalie Hervé-Fournereau, Directrice de rechercheCNRS à l'Université de Rennes 1 (IODE), Vice-présidente de la Société Française pour le Droit de l'Environnement, a donné une remarquable conférence sur « Europe et environnement : quel leadership ? »

      Un "verre de l'amitié" a clôturé la réunion dans la convivialité .

    Les adhérents en recevront directement le compte rendu complet dès sa disponibilité. Les notes sur la conférence de Madame Hervé-Fournereau sont à télécharger ici

    • Attentats de Bruxelles : dès le 23 mars, le ME-35 a fait parvenir au quotidien régional Ouest France un communiqué s'associant à la douleur des victimes et appelant à une vraie réponse européenne. L'essentiel du communiqué a été publié dès le lendemain 24 mars, en page Bretagne/Ille-et-Vilaine.

     • Le 26 avril à l'auditorium de la MIR s'est tenue une réunion "Message à l'Europe" en vue de la rédaction d'une prise de position, sur le thème "Quelle sécurité pour les frontières de l'Union européenne ?". L'exposé de Amaël Cattaruzza, maître de conférences en géopolitique aux Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (détaché de l'Université Paris-Sorbonne), spécialiste des Balkans et des questions de frontières, auteur de plusieurs ouvrages, a été apprécié. Voir par exemple ici.

      • un autre "Message à l'Europe" a eu lieu le 10 mai, à l'Espace Ouest-France, sur le thème "Le numérique, facteur d'intégration de l'Union européenne ?". C'était dans le cadre de la Fête de l'Europe, et là aussi avec la participation d'un intervenant particulièrement qualifié, Annie Blandin, Professeure à Télécom Bretagne, membre du CEJM de Rennes et du CEDRE Rennes, titulaire de la Chaire Jean Monnet "Union européenne et société de l'information". 

• toujours dans le cadre de la Fête de l'Europe, le 18 mai au Café des Champs Libres, quelques membres du ME-35 on rencontré plusieurs élèves des classes européennes du Lycée Émile Zola pour un échange autour de la mobilité, des jeunes spécialement.

      • une réunion des adhérents (ouverte au public) a été organisée le 1er juin à l'Espace Ouest-France à Rennes. Devant une trentaine de participants dont quelques membres du public, on y a débattu de l'actualité européenne et des actions du ME-35 : des appels à une "re-fondation de l'Europe" ont été exprimés….
      Ensuite Louis Jourdan a présenté les tenants et aboutissants de la COP21 (Paris, décembre 2015) et les défis que posent ses avancées, en particulier pour l'Union européenne. Et aussi pour ses citoyens : la société civile a son rôle à jouer… Slides à télécharger ici.

      • et bien sûr à l'automne, le samedi 8 octobre, ce sera la journée de réflexion et de débats du ME-35 à l'Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer. Le thème "Europe et culture(s)" a été choisi pour cette journée qui se déroulera suivant le schéma maintenant bien établi : tables rondes, conférences plénières, travail en atelier, le tout pour fournir de la matière à des prises de position constructives. On a fait dire à Jean Monnet la célèbre phrase "Si c'était à refaire, je commencerais par la culture". On sait maintenant que Jean Monnet n'a jamais dit cela, mais au moment où l'on parle tant de refonder lEurope, pour quoi ne pas commencer par la culture ?


• Au Mouvement européen-France

     • Toute l'Europe et le Mouvement européen France se sont associés pour l'organisation d'une conférence-débat, le 20 avril 2016 à l'Hôtel de l'Industrie, place Saint-Germain, Paris, sous le titre "COP 21 - À NOUS DE JOUER !". Un panel d'intervenants représentant la société civile et les politiques européens a discuté des solutions concrètes pour remédier aux blocages prévisibles dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris du 16 décembre 2015. A la demande du ME-F, le ME-35 a été invité à contribuer à l'organisation de ce débat. Flyer de présentation ici.

      • En partenariat avec le Conservatoire national des Arts & Métiers (CNAM), le ME-F organise la journée européenne du NumériqueCet événement unique en France rassemblera des intervenants politiques européens mais aussi les parties prenantes du secteur du Numérique afin de débattre pour une Europe numérique ambitieuse. Le vendredi 17 juin 2016, de 9h à 17h 30, au CNAM, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris. 

    • Le ME-F s'est associé avec l'Union des Fédéralistes européens (UE-F) et les Jeunes européens (JE-F) pour lancer la campagne "L'Europe en mieux". La campagne a pour objectif de proposer une parole alternative à celle des nationalistes ou de responsables politiques « européistes » mais souvent trop prudents, timorés, ou préoccupés de leur réélection pour porter un message européen fort. Sur les quatre thèmes sélectionnés : Schengen ; l’euro ; une union sans cesse plus étroite entre les Européens" ; l’Europe dans le monde. La campagne a été annoncée dans une tribune signée par J.M. Cavada, Florent Banfi et Jérôme Quéré publiée par le Huffington Post.

 Un kit de campagne a été développé et est téléchargeable. Ainsi qu'un site web, une page Facebook et un compte Twitter. Tous en campagne !


• Dinard : exposition Dessins pour la Paix
      
     La ville de Dinard organise, en collaboration avec l'association "Cartooning for Peace" (un réseau international de dessinateurs de presse engagés pour le respect des cultures et des libertés, créé en 2006 par Plantu), une exposition "Dessins pour la paix". L'exposition retrace l'histoire de la caricature, de l'Antiquité à Daumier en passant par Dreyfus et les attentats en France en 2015. 

      Ce sont 200 dessins de 58 dessinateurs en provenance de 29 pays, qui nous parlent avec humour, dans une langue universelle, d’une liberté d’expression qu’il faut défendre afin de contribuer à l’esprit de tolérance et, si possible, à la Paix dans le monde.

     Au Palais des arts et du festival, 2 Boulevard Wilson, du 4 juin au 28 août 2016.

• Jean-Claude Juncker fait le point

      Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission européenne, était à Paris le 31 mai dernier. Invité d'abord au Congrès de l'Association des Maires de France (AMF), où il a essentiellement expliqué le fonctionnement du plan qui porte son nom. Dommage que deux europhobes bien connus aient cru bon de l'interpeller durement (voir l'article de Ouest-France).
 
    Ensuite par la Fondation Schuman, où là il a pu s'exprimer librement en répondant à de nombreuses questions de l'assistance. Sur de nombreux sujets : le Brexit bien sûr, qui le rend pessimiste en cas de sortie du Royaume Uni ; la "re-fondation" de l'Europe, pourquoi pas, par exemple sur la base du "rapport des cinq présidents" ; la relance de l'investissement ; le dépoussiérage des réglementations, etc. 
      Voyez la vidéo de son intervention, spécialement le passage portant sur la politique culturelle européenne (50:27 à 56:40)

      Par ailleurs Jean-Claude Juncker est favorable au Migration compact (le "pacte migratoire" proposé par Matteo Renzi le 15 avril (voyez cet article de Ouest France) : il s'agit de favoriser, au moyen d'eurobonds, l'investissement européen dans les pays du sud de la Méditerranée de façon à limiter les flux migratoires à partir de ces pays. Le ME-35 a soutenu ce plan par un communiqué de presse. Le plan sera discuté au Conseil les 28 et 29 juin.

• Les Capitales européennes de la Culture 2016
    En 2015, c'était Mons (Belgique) et Plzen (République tchèque). Pour 2016, c'est au tour de Wrocław (Pologne) et de San Sebastián (Espagne) de se partager le label de "Capitale européenne de la culture" pour l'année 2016. Que se cache-t-il derrière ce label ? Comment sont désignées les villes lauréates ?

     À lire : le très bon dossier publié par Toute l'Europe sur les Capitales européennes de la Culture. Parce que la culture européenne existe bel et bien… Ce sera d'ailleurs le thème de la journée de débat et de réflexion du ME-35 à l'Abbaye de Saint-Jacut le 8 octobre. Et pour une invitation à découvrir Wrocław et ses festivals, c'est ici.


• va-t-on vers un Nexit ?     

    Le 23 juin les Britanniques voteront peut-être en faveur du Britain exit, le fameux Brexit, mais le résultat de la consultation populaire du 6 avril aux Pays-Bas conduira-t-il au Nexit, alias Nederlands exit ? Avec 61 % de NON (mais une faible participation à 32 %) c'est ce que souhaitait Geert Wilders, le leader du parti d'extrême droite PVV, le "Parti pour la Liberté" (allié au FN français au sein du Parlement européen) : il y voit "le début de la fin de l'UE." 

    Mais quelle curieuse démocratie, quand la question posée est "êtes-vous pour ou contre la loi d'approbation du traité d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine ?" Plus que probablement les votants ont traduit "êtes-vous pour ou contre les élites bruxelloises ?" Pour The Guardian, ce référendum est "un déni de la démocratie représentative", puisque le Parlement néerlandais avait voté cette loi. L'ironie – si on peut dire – est qu'au 1er juillet la présidence du Conseil de l'Union européenne sera assurée par les Pays-Bas…  Écoutez l'analyse de Bernard Guetta sur France Inter le 7 avril.


• La Méditerranée ne doit pas être un cimetière !

    Il faut aider l'Aquarius à sauver des vies humaines ! L'Aquarius, c'est un bateau affrêté par une poignée de personnes du monde maritime, politique, ou simplement émues par la situation des réfugiés qui fuient la Lybie, dans des conditions épouvantables…   

    Certes, la Marine fait un travail formidable, voyez par exemple cette vidéo, mais cela ne suffit pas, d'où cette initiative d'un Allemand capitaine de porte-container à la retraite, et d'une Française de Marseille qui ont monté une association, SOS Méditerranée. 


• La politique étrangère de l'UE : quel bilan ?

    Dans un récent discours à Paris, la haute représentante et vice-présidente Federica Mogherini a annoncé la présentation prochaine d'une révision de la stratégie globale de l’Union européenne en matière de politique étrangère et de sécurité. Pour bien comprendre les enjeux de cette révision, on lira avec profit l'article de Maxime Lefebvre, diplomate, professeur à Sciences Po. Il présente un bilan inédit de l’action de l’Union européenne en matière de politique étrangère. A la fois ample et précis, Maxime Lefebvre sait distinguer l’essentiel de l’accessoire. Il brosse un tableau nuancé et dynamique. Un document de référence pour qui veut avoir une vue d’ensemble de la politique étrangère de l’UE. 

• Pourquoi être membre du Mouvement européen France ?

     Vous êtes membre du Mouvement européen, mais vous cherchez des arguments pour convaincre un ami, un proche, de rejoindre le ME ?

      Vous n'êtes pas encore membre, mais vous vous posez des questions ?

      Tous, voyez la vidéo de présentation et de promotion du Mouvement européen France et des Jeunes européens, en accès rapide (YouTube) ou en Haute Définition au téléchargement (110 Mo). 

      Et si vous avez besoin de matériel pour conforter vos connaissances sur l'Union européenne, voici des documents à télécharger : le Livret du Citoyen européen, pour tout savoir sur l'Union européenne en 16 pages faciles à lire ; le Livret sur le Parlement européentout ce qu'il faut savoir de notre Parlement en 8 pages ; ou encore le Petit Livre bleu sur l'Europe, 12 pages sur ce qu'en 60 ans nous avons accompli en Europe, sur ce qu'il reste à accomplir ; enfin l'histoire de la construction européenne en une carte au format A2. 

    Les adhésions au Mouvement européen couvrent l'année civile (même si toute primo-adhésion à partir du 1er septembre est valable pour l'ensemble de l'année suivante). C'est donc, pour les anciens adhérents, le moment de penser à renouveler votre adhésion. Et, à ceux qui ne sont pas encore membre, sachez que vous serez les bienvenus… 

    On peut adhérer ou renouveler soit en ligne, soit par le bulletin. De toute manière, merci.