Pour que votre service d'hébergement gratuit continue d'être utile aux personnes qui effectuent des recherches

Niveau webmaster : avancé

Les services d'hébergement Web gratuit peuvent présenter un intérêt non négligeable. La plupart de ces services ont contribué à réduire les coûts et à gommer les barrières techniques pour les webmasters. Ils ont également permis aux webmasters débutants de se lancer dans l'aventure du Web et continuent de le faire. Malheureusement, ces barrières moins restrictives (destinées à encourager les publics moins experts) peuvent attirer des utilisateurs au comportement plus suspect, tels que les spammeurs qui cherchent des moyens faciles et peu coûteux de mettre en ligne des dizaines ou des centaines de sites qui n'apportent rien ou presque rien à la richesse du Web. Notre vision des sites créés de manière automatique n'a pas changé : si leur contenu n'est pas suffisamment utile, nous les considérons généralement comme du spam. Nous prenons alors les mesures qui s'imposent pour éviter que ces sites soient présentés à nos utilisateurs dans les résultats de recherche naturels.

Free Host Spam

Nous assimilons ce genre de site créé de manière automatique à du spam.

Si un service d'hébergement gratuit propose des contenus assimilés à du spam, nous nous efforçons d'agir avec précision en ne prenant des mesures qu'à l'encontre des pages ou des sites contenant du spam. Cependant, dans certains cas, si les spammeurs ont pris possession de la quasi-totalité ou d'une grande partie du service d'hébergement Web gratuit, nous pouvons être amenés à prendre des mesures plus sévères pour protéger nos utilisateurs, par exemple en supprimant l'ensemble du service d'hébergement Web gratuit de nos résultats de recherche. Pour éviter qu'une telle situation se produise, nous souhaitons aider les propriétaires de services d'hébergement Web gratuits en leur expliquant comment économiser leur bande passante ou leur puissance de traitement, et en protégeant leur service d'hébergement contre ces spammeurs :

  • Publiez des règles claires concernant les abus et communiquez-les à vos utilisateurs, lors de leur inscription par exemple. Cette étape vous permet ainsi d'indiquer clairement quelles sont les pratiques que vous considérez comme du spam.
  • Dans votre formulaire d'inscription, envisagez d'utiliser des CAPTCHA ou d'autres outils de validation similaires pour n'autoriser que les envois effectués par des personnes physiques et empêcher les scripts automatisés de créer plusieurs sites sur votre service d'hébergement. Ces méthodes ne sont pas infaillibles, mais elles peuvent vous aider à éloigner bon nombre d'indésirables.
  • Essayez de surveiller d'autres signes de spam sur votre service d'hébergement, tels que les redirections, de nombreux blocs d'annonces, certains mots clés liés au spam, de longs segments de code JavaScript constitués de caractères d'échappement, etc. Lopérateur "site" et Google Alertes peuvent vous être utiles si vous recherchez une solution simple et économique.
  • Conservez un journal des inscriptions, et essayez d'identifier les signes de spam, tels que le temps nécessaire pour compléter le formulaire, le nombre de requêtes envoyées depuis la même plage d'adresses IP, les user-agents utilisés lors de l'inscription ou toute autre valeur choisie dans le formulaire au moment de l'inscription, etc. Une fois encore, les résultats ne seront pas forcément concluants.
  • Surveillez les fichiers journaux de votre serveur Web pour détecter les hausses soudaines de trafic, en particulier lorsque le trafic est généré par un nouveau site Web. Essayez de déterminer pourquoi vous utilisez plus de bande passante et de puissance de traitement.
  • Essayez de contrôler votre service d'hébergement Web gratuit afin de repérer les pages de phishing ou incluant du contenu malveillant. Vous pouvez, par exemple, utiliser l'APIde navigation sécurisée Google pour tester régulièrement les URL de votre service, ou vous inscrire pour recevoir des alertes pour votre systèmeautonome.
  • Mettez en place quelques vérifications de base. Par exemple, si vous gérez un service d'hébergement Web gratuit polonais, ne serait-il pas étrange que des milliers de nouveaux sites en japonais soient créés sur votre service en une nuit ? Plusieurs outils peuvent vous être utiles pour détecter la langue des nouveaux sites créés, notamment les bibliothèques de détection de langue ou la version 2 de l'APIGoogle Traduction.


Enfin, n'oubliez pas de surveiller les hausses soudaines d'activité qui peuvent indiquer qu'une attaque de spam est en cours sur votre service d'hébergement Web gratuit.

Pour obtenir plus de conseils sur la gestion d'un service d'hébergement de qualité, consultez notre post précédent. Pour finir, assurez-vous d'ajouter et de valider votre site dans les outils Google pour les webmasters afin que nous puissions vous contacter si besoin ou vous prévenir si nous détectons un problème.

Article original Publié par Fili Wiese (équipe Ad Traffic Quality) et Kaspar Szymanski (équipe Google Search Quality) sur googlewebmastercentral.blogspot.com

Comments