Par...(locution adverbiale)

Texte témoin

 

Accueil

Inventaire

A...(Locution adverbiale)

Avec...(Locution adverbiale)

Dans... (locution adverbiale)

De...(locution adverbiale)

En...(locution adverbiale)

Par...(locution adverbiale)

Pour...(locution adverbiale)

Sans...(locution adverbiale)

Sous...(locution adverbiale)

Sur...(locution adverbiale)

A...(locution prépositive)

Dans...(locution prépositive)

De...(locution prépositive)

En...(locution prépositive)

Par...(locution prépositive)

Sous...(locution prépositive)

Aller...(locution verbale)

Avoir...(locution verbale)

Donner...(locution verbale)

Etre...(locution verbale)

Faire...(locution verbale)

Laisser...(locution verbale)

Mettre...(locution verbale)

Passer...(locution verbale)

Porter...(locution verbale)

Prendre...(locution verbale)

Tenir...(locution verbale)

Textes témoins

A...(locution adverbiale)

Avec...(locution adverbiale)

Dans...(locution adverbiale)

De...(locution adverbiale)

En...(locution adverbiale)

Par...(locution adverbiale)

Pour...(locution adverbiale)

Sans...(locution adverbiale)

Sous...(locution adverbiale)

Sur...(locution adverbiale)

A...(locution prépositive)

Dans...(locution prépositive)

De...(locution prépositive)

En...(locution prépositive)

Par...(locution prépositive)

Sous...(locution prépositive)

Aller...(locution verbale)

Avoir...(locution verbale)

Donner...(locution verbale)

Etre...(locution verbale)

Faire...(locution verbale)

Laisser...(locution verbale)

Mettre...(locution verbale)

Passer...(locution verbale)

Porter...(locution verbale)

Prendre...(locution verbale)

Tenir...(locution verbale)

Exercices

A...(locution adverbiale)

Avec...(locution adverbiale)

Dans...(locution adverbiale)

De... (locution adverbiale)

En...(locution adverbiale)

Par...(locution adverbiale)

Pour...(locution adverbiale)

Sans...(locution adverbiale)

Sous...(locution adverbiale)

Sur...(locution adverbiale)

A...(locution prépositive)

Dans...(locution prépositive)

De...(locution prépositive)

En...(locution prépositive)

Par...(locution prépositive)

Sous...(locution prépositive)

Aller...(locution verbale)

Avoir...(locution verbale)

Donner...(locution verbale)

Etre...(locution verbale)

Faire...(locution verbale)

Laisser...(locution verbale)

Mettre...(locution verbale)

Passer...(locution verbale)

Porter...(locution verbale)

Prendre...(locution verbale)

Tenir...(locution verbale)

Mots et locutions

Bras

Compte

Chose

Coup

Coeur

Doigt

Feu

Heure

Jeu

Jour

Lieu

Main

Mal

Monde

Nez

Part

Pas

Pied

Point

Porte

Rien

Sens

Temps

Tête

Vent

Vie

Yeux

Journal d’un jeune incompris     

Dimanche 4 février

 

            Par les temps qui courent, il n'est pas aisé qu'un jeune avoue publiquement son amour pour les belles lettres, et qui plus est, pour la poésie sans courir le risque d'être raillé par la plèbe. Par le fait, il y a beau temps que les hommes ont cessé de faire la cour aux muses et de titiller la rime. De nos jours, les gens sont par trop terre-à-terre et l'escalade de la paroi escarpée du Parnasse leur fait peur.

            Cela n’a pas été mon cas. Clio m’a fait les beaux yeux et, par mégarde, je suis tombé dans ses bras. J'ai trouvé, par raccroc, un recueil de poésie. Au début, j'en ai lu quelques poèmes, par jeu, mais, par la suite, il est devenu mon livre de chevet. Ce qui m'a subjugué, par-dessus tout, c'est cette faculté qu'ont les poètes de  lever le voile sur la beauté cachée des choses, à créer, par petites touches et au fil de la plume un univers mirifique fait de correspondances, d'allusions et de musique.

            Par voie de conséquence, j'ai étudié, par le menu, leur art et cherché à leur emboîter le pas. Je savais, par avance, que jamais je ne serais un Rimbaud ou un Baudelaire, mais là n'est pas la question. J'en avais assez de rêver par procuration; j’avais besoin de fixer par les mots, les miens, les images qui, par instants, s'invitaient à mon univers intérieur. L'inspiration affleurait, tantôt par à-coup, tantôt par vagues, et je me hâtais de la couler sur la page blanche. Par extraordinaire, mes gribouillis prenaient forme et devenaient un vers, puis deux, puis un poème entier.

            Le fruit de mon labeur est jalousement caché au fond de mon tiroir. Par acquis de conscience, je me refuse à le publier, quoique, par moments, l'envie de rendre publics mes «poèmes» se fait pressante. Je suis quelqu'un de très pudique et, par ailleurs, je ne suis pas encore certain de mériter le titre de poète.

Mohamed Néjib TAYEB