Location Villa Haut de Gamme classée

  

Des vacances de rêve sous les tropiques

Location de villa à Marie-Galante Guadeloupe



location de vacances







louer maison tourisme marie galante

Qui n'a pas rêvé de la douceur de vivre Marie-Galantaise ?
Hébergement de vacances en famille ou entre amis à Marie Galante.
 
Mer aux couleurs turquoises, parfums de fleurs exotiques, soleil et calme infini...
Nature, randonnées, nautisme, pêche, plongée, gastronomie, art et culture, autant d'escapades qui réinventeront vos journées et vos émotions.

Marie-Galante, une île en dehors du temps. Le premier joyau de la Guadeloupe. Peuplé des courageux hommes de la canne à sucre et de leurs moulins.
Elle est communément surnommée l'île au 100 Moulins.
On l'appelle également la Grande Galette à cause de sa forme toute arrondie, en plus de l'aspect d'assiette retournée lorsqu'on l'observe depuis le large.
C'est une terre généreuse et ensoleillée aux multiples facettes, prête à s'offrir aux visiteurs.
Les communes historiques (Grand-Bourg, Capesterre, Saint Louis), vous replongeront dans un passé très mouvementé.
Dans la campagne de l’île, vous apprécierez les douces pentes de collines, et sur les plages restées encore sauvages, vous pourrez laisser passer le temps à son rythme tout en savourant les spécialités culinaires achetées ici et là tout au long de votre périple pour visiter notre magnifique paradis.



Notre magnifique villa de charme, située à 10 min des plages paradisiaques, plein Sud avec une vue dégagée sur l'île de la Dominique, vous offre un espace rare de communion avec la nature grâce à son salon et séjour totalement ouverts sur la terrasse et la piscine.

Perchée sur les hauteurs de Grand-Bourg, bien ventilée par les Alizés, elle est idéale pour vos vacances au soleil.
 
Elle est conçue pour accueillir, dans des conditions de grand confort, jusqu'à 7 personnes et un bébé.

  
Hébergement classé au niveau national :  ****
 
Villes à proximité : Grand Bourg, St Louis, Capesterre de Marie Galante

Pourquoi venir chez nous ?

Louer la villa Trianon à Marie-Galante c'est bénéficier d'une prestation de haute qualité. 
Dès sa construction, le propriétaire a pris un soin tout particulier à sélectionner du beau mobilier et du couchage de qualité.
Le design même de la maison, ouverte sur la piscine vous procurera un bien être hors du commun dans un calme absolu, tout en bénéficiant d'une vue agréable sur la mer et sur l'île toute proche de la Dominique.
Une correspondante sur place est toujours disponible pour répondre à vos demandes.
Le personnel s'occupant de la villa (jardin, ménage, piscine...) fera en sorte que votre séjour se passe au mieux.


villa hotel marie galante


  • Villa de plain pied pour 6/7 personnes et un bébé (voir plan).
  • 3 chambres climatisées avec moustiquaires (dont une suite indépendante bénéficiant d'une vue sur mer et jardin depuis la fenêtre et  équipée d'une SDB avec douche, baignoire balnéo, dressing, WC)
  • Salon et séjour totalement ouverts sur terrasse, deck et piscine pour profiter de la fraicheur
  • Solarium pour vos instants de détente sous le soleil
  • Un cadre mobilier en bois exotique
  • Piscine carrelée 4m x 10m avec alarme à détection d'immersion
  • Ouvertures ventilantes sur tous les cotés de la villa pour ne pas avoir chaud
  • Cuisine équipée grand-confort avec lave-vaisselle, lave-linge, plaques de cuisson mixte à induction et gaz, four à pyrolyse, four micro-onde, hotte, ustensiles de cuisine complets, etc ...
  • TV (TNT),  lecteur DVD  avec une sélection de films, téléphone fixe, ligne ADSL gratuite en accès Wifi
  • Réception parfaite de tous les réseaux de téléphonie mobile
  • Jardin exotique
  • Barbecue
  • Garage en sous-sol

Consultez nos prestations détaillées.


belle plage marie galante
Plage de Petite Anse



Dès votre premier contact avec le propriétaire, vous serez mis en relation avec la correspondante locale qui vous aidera à préparer votre séjour à Marie-Galante.

En fonction de vos dates de réservation, cette correspondante vous aidera à :
  • Mettre en place votre transfert entre l'aéroport Pôle Caraïbe de Pointe-à-Pitre et la gare maritime de Bergevin
  • Sélectionner et réserver la meilleure compagnie pour vous rendre à Marie-Galante, à la Désirade, et aux Saintes
  • Louer une voiture sur Marie-Galante au meilleur tarif en fonction de la période et du nombre de personne
Elle pourra également vous informer sur les sites à visiter, les belles plages, les bonnes adresses de restaurants, les randonnées, etc

L'organisation de reportages, d’interviews par des équipes de radio ou de télévision, de grandes réceptions ou de tout événement de ce genre est également ne sont pas autorisés dans la villa.



Pour réserver, contactez notre correspondante locale à Marie-Galante :
Attention : Décalage horaire 5h de moins en hiver et 6h de moins en été
Florence CAQUINEAU : 05.90.97.39.74 ou 06.90.41.67.63

Pour toute autre demande, contactez le propriétaire :
Olivier PLUMAIN
De prérence par E-mail : oplumain@gmail.com
Mobile: 06.80.74.37.76


Un peu d'histoire sur notre île :

L'île de Marie-Galante fait partie de l'archipel des Petites Antilles. Durant de nombreux siècles avant notre ère, elle a dû servir comme les autres îles aux alentours, de lieu de fixation ou de transit des populations précolombiennes se déplaçant de l'actuel continent sud-américain (Vénézuala notamment) vers les régions du nord. Connue des Européens à partir du XVe siècle, elle n'allait être colonisée qu'en 1648 par la France.
C'est le 8 novembre 1648, au nom de la Compagnie des Isles d'Amérique, qu'une cinquantaine d'hommes s'établirent au nord-ouest de Marie-Galante, dans la Basse-Terre, sur le rivage d'une baie, appelée aujourd'hui Anse de Vieux Fort.

 
Ce qu'en dit le R.P. Du Tertre en 1650

Une île d'un grand intérêt militaire.
Marie-Galante a été occupée en 1648 par les Français, par décision de M. Houël. A 15 degrés 40 minutes de de latitude Nord, l'île n'est qu'à 28kms de la Guadeloupe, et constitue un véritable avant-poste stratégique pour les autres îles habitées par les Français.
Elle peut avoir 24 à 28kms de long, sur 12 à 16kms de large et environ 68 à 72 kms de cotes.

"Marie-Galante" : l'île de beauté.
Ce pays plat, présentant toutefois de petites montagnes, parut si agréable aux Espagnols, qu'ils l'appelèrent "Marie-Galante". Depuis que l'île est habitée et à la grande joie de colons, il s'en est trouvé une très belle rivière le long de laquelle s'installèrent plusieurs riches habitations qui aux dires de certains,  alimentent déjà plusieurs belles sucreries.

D'excellentes terres agricoles.
On ne saurait donner une preuve plus évidente de la richesse de cette terre, qu'en disant que les Caraïbes l'ont toujours fort estimée. Bien qu'il n'y eussent point leur résidence actuelle, ils y ont pourtant entretenu de grands jardins plantés en culture vivrière et en coton. Ils l'ont aussi courageusement défendue contre les Anglais, lorsque ceux-ci voulurent s'en emparer.

Une côte hospitalière.
La côte de la Basse-Terre est si saine et dispose de si agréables fonds marins, que les vaisseaux y peuvent mouiller l'ancre en toute sécurité.


Trois siècles après...
De nos jours, si Marie-Galante ne joue plus au point de vue militaire un rôle prépondérant, elle continue d'être l'une des plus belles et des plus riches l'îles de l'archipel. Pourtant, malgré ses 150km2, la plus grandes des dépendances guadeloupéennes n'arrive pas à faire vivre la totalité de ses habitants.

Un milieu physique toujours accueillant.
Que l'on vienne par air ou par mer, on est toujours sensible à la beauté de cette île qui offre aux visiteurs ses falaises blanchâtres et des paysages extrêmement variés rappelant fort, ceux de la Grande-Terre en Guadeloupe.
Du fait de sa faible altitude, Marie-Galante, avec ses deux principales régions, le plateau des "Bas" au nord, et le plateau central marie-galantais au sud, a été facilement colonisée.
Seul, le le climat tropical océanique fortement marqué par la sécheresse, constitue certaines années un handicap pour l'agriculture. L'ampleur de la saison sèche explique la faible importance des rivières et la pauvreté du manteau végétal dans les régions à sous-sol perméable.

Une population à majorité noire.
Les premiers habitants de l'île ont été les Arawaks suivis des Caraïbes. On trouve encore des gisements archéologiques décelant de nombreux matériaux témoins de leur passage. Après avoir chassé les Caraïbes, les colons français utilisèrent des esclaves, Noirs d'Afrique, pour développer l'agriculture. Ils avaient bien eu recours dès le début au travail des "engagés", mais ce système se révéla très vite insuffisant surtout pour la culture de la canne à sucre.
Au 31 décembre 1686, sur une population de 1276 habitants, on comptait 745 Noirs, 504 Blancs, 14 Caraïbes, 13 Mulâtres.

Un siècle plus tard, c'est à dire en 1786, les esclaves Noirs étaient de loin les plus nombreux.  
En 1848, après de violents bouleversements tant aux Antilles qu'en France, l'esclavage fut aboli. Pour relancer l'économie sucrière, les colons encouragèrent l'immigration étrangère, indienne en particulier. De nombreux Indiens furent introduits dans ces conditions, sur les plantations.

L'économie sucrière malade...
La canne à sucre a connu un passé prospère à Marie-Galante. Les ruines d'anciennes distilleries et sucreries se dressent dans de nombreuses "sections". Durant ces dernières années, même si la culture et l'industrie de la canne ont gardé une grande importance dans l'économie du pays, elles ont assez largement périclité dans l'ensemble.
Une seule usine (Grande Anse) est encore en activité. En 1974, elle fournissait 15867 tonnes de sucre pour 148280 tonnes de cannes broyées. Aussi, les Marie-Galantais trouvent-ils de moins en moins d’emplois, ce qui les oblige à émigrer vers d’autres régions, vers la Guadeloupe et la France notamment.

Des activités secondaires insuffisantes…
Le système de la petite agriculture caraïbe du début de ka colonisation française n’a pas complètement disparu puisqu’on rencontre de nombreux jardins et vergers qui produisent toutes sortes d’espèces alimentaires. On y trouve des légumes : choux caraïbes, malangas, patate, manioc…, des fruits, quelques bananiers, des touffes de cannes à sucre, parfois un petit élevage à proximité de la case du petit paysan.
Le sous-équipement industriel de l’île est tel qu’en dehors des activités liées à la canne à sucre, fabrication de rhum et de sucre, il existe très peu d’industrie de transformation. L’artisanat et le tourisme commencent à se développer. La pêche assure un certain nombre d’emplois à une partie de la population.

L’emploi : problème n°1.
Les Marie-Galantais, surtout les jeunes, sont très touchés par ce grave problème que constitue le chômage. La petite paysannerie s’adonne à une économie de subsistance et produit les denrées alimentaires de base pour la nourriture de la famille. La pauvreté, la malnutrition affectent la majorité de la population rurale.
Bien qu’un gros effort ait été réalisé dans l’équipement de l’île : voirie, électricité, téléphone, transports aériens et maritimes, équipement scolaires, pour ne citer que les plus importants, les habitants continuent à délaisser le pays. Ils s’en vont ailleurs, à la recherche de meilleures conditions de vie.







Mots Clés : 
location marie galante, villa avec piscine grand bourg, louer une maison de vacances, guadeloupe, hébergement, vue mer, office tourisme, confort, vacance, promotion, plage, pas cher, séjour, résidence, voyage, location de dernière minute dans les iles, location de charme a Marie-Galante