Tranche de vie Canadienne et Québécoise - la désinformation


Recherche sur internet faite le 19 mai 2007 sur des sites officiels Canadiens et Québecois :

861 documents sur la violence conjugale

3 documents sur les fausses accusations portées par des (ex-) conjointes et enfants.

Sites et mode de recherche

Ministère de la justice du Canada (http://www.justice.gc.ca/fr/ )
Statistiques Canada (http://www.statcan.ca/menu-fr.htm)
Ministère de la justice du Québec (http://www.justice.gouv.qc.ca/francais/accueil.asp)
Statistiques Québec (http://www.stat.gouv.qc.ca/)
Police de Montréal (http://www.spvm.qc.ca/fr/)

On a utilisé les moteurs de recherche des sites concernés (mot-clés en français, recherche sur tout le site et toutes les langues, documents retenus: ceux qui contiennent les séquences exactes, éventuellement au singulier et au pluriel, ex., "violence conjugale", "fausse accusation" "fausses accusations".


Mot-clés "violence conjugale": 861 documents .

Ministère justice + statistiques Canada : 506
Ministère justice + statistiques Québec:  90
Police de Montreal : 163

Mot-clés "fausse(s) plainte(s)", "fausse(s) accusation(s)", "accusation(s) abandonnée(s)", "charge(s) abandonnée(s)", "charge(s) non retenue(s)", "parjure(s)": 74 documents mais seulement 3 pertinents ( concernant les fausses accusations portées par des conjoints, parents ou enfants).
 
Ministère justice + statistiques Canada :72 mais seulement 3 pertinents
Ministère justice + statistiques Québec:  0
Police de Montreal : 2, non pertinents.

Note. On n'a pas inclus les erreurs judiciaires dans ces résultats. Une erreur judiciaire implique une condamnation injuste. Or le mal est fait dès que les accusations sont portées.

On ne parle pas d' erreurs judiciaires sur les sites québecois.  

Autrement dit, les erreurs judiciaires n'existent pas publiquement. Et en privé?