L'Olivier

 

 

 

L'arbre qui guérit

L'olivier posséde des facultés thérapeutiques exceptionnelles. Depuis les siècles que l'homme cultive l’olivier, il a découvert de multiples pouvoirs de guérison et de  préventions contre certaines maladies. Toutes les parties de l'arbre servent à guérir : le fruit, la feuille, la fleur et l’écorce.

Les propriétés thérapeutiques de l'olivier

Nos ancêtres de la Grèce Antique utilisaient l'huile d'olive comme onguent pour soigner les courbatures, les ulcères et même le choléra.

Les feuilles de l'olivier servaient de base astringente et dépurative. Des préparations composées de feuilles et d'huile d’olivier soignaient toutes sortes d’inflammations.

De plus, les fleurs, l'écorce et la cendre de l'olivier étaient incorporées dans de nombreuses préparations médicinales.

Des vertus médicinales variées

Depuis toujours, diverses vertus médicinales étonnantes sont attribuées à l'olivier, mais aujourd'hui ses propriétés thérapeutiques principales sont mieux connues. En fait, toutes les parties de l’arbre possèdent des propriétés intéressantes pour un usage médical.

L'huile d'olive est un cholagogue; c’est-à-dire qu'elle favorise l'évacuation de la bile. C'est aussi un solvant médicamenteux efficace. Les feuilles ont des propriétés astringentes, hypoglycémiantes et hypotensives. La tisane de feuilles est un puissant fébrifuge, efficace pour faire baisser la fièvre.

Parmi les ingrédients superstars sont les acides gras mono-insaturés et d'autres acides gras poly-insaturés qui prennent la tête du hit-parade, puisqu'ils aident à réduire le taux de mauvais choléstérol dans le sang. De plus, le corps humain ne sait pas fabriquer ces "bons" acides gras et c'est l'alimentation qui doit les fournir.
Elle fournit aussi des anti-oxydants puissants via la vitamine E et les polyphénols.

Il est désormais reconnu que la consommation régulière d'huile d'olive est un excellent moyen de prévention contre les maladies cardio-vasculaires, le vieillissement, le cancer, etc.

Crème et onguent

Encore une fois, ce sont nos ancêtres de l'Antiquité, dès les Egyptiens du qui ont popularisé l'usage de l'huile d'olive pour les soins du corps. L'huile d'olive est très efficace, en application après le bain, afin d'éviter l'effet asséchant de l'eau calcaire sur la peau. Il est connu que les Grecs et les Romains étaient de fervents adeptes des frictions à l'huile d'olive après le bain. En effet, l'huile adoucit la peau, apaise les irritations et effectue une action émolliente pour la peau.

C’est un excellent fortifiant et un adoucissant performant pour les cheveux.

Les sportifs de l'Antiquité s'enduisaient d'huile pour chauffer les muscles avant l'effort, mais aussi pour se protéger contre le froid, le soleil et les coups. Après l'effort, un massage à l'huile d'olive était préconisé pour détendre les muscles et assouplir la peau.

L'alimentation favorise la prévention des maladies

L'huile d'olive est beaucoup moins nocive et plus facile à digérer que le beurre. Une faculté intéressante concerne la conservation des éléments nutritionnels lors d'une cuisson à hautes températures. La consommation régulière d’huile d’olive favorise la croissance osseuse, améliore l'évacuation biliaire, possède un effet laxatif, soigne les  ulcères et prévient la sénilité.

L'huile d'olive recèle de vitamines A, B, K et E ainsi que de nombreux sels minéraux, des protéines végétales et des acides gras mono insaturés.

La vertu principale de l’huile d'olive est la prévention des maladies suivantes : les troubles cardio-vasculaires, le cholestérol, certains cancers, les troubles intellectuels des personnes âgées, la tension artérielle et l'ostéoporose. Pour finir l'huile renforce le système immunitaire et elle posséderait aussi des vertus aphrodisiaques.

 

 
Comments