VISION CONGO 2010-2030

Kady-N TV RDC 24H L'ACTUALITE is now on Facebook......


Congo a fait l'objet d'une audience tenue par un sous-comité de la Chambre des affaires étrangères. La guerre au Congo a pris fin en 2003, mais dans sesconséquences 5,4 millions de personnes sont mortes, principalement de la maladie, la famine et la violence des gangs. Voir Video...
WASHINGTON, DC Tuesday, March 8, 2011 New!
********************



  VISION CONGO     2010-2030     


Our aim is to develop an articulate vision for effective delivery of strategic results in social, politic and economic areas in the DRC..


We intend to transform the country through a new comprehensive leadership concept based on:  an appropriate geographical power, an effective bargaining power, a material power and an ideation power. Without these elements the Republic Democratic of Congo will fail to meet outstanding results in both national and international level.

The current status of the country is really under its natural potential. Recognition of a new vision and new spirit of partnership will constitute the beginning point for a better future and mutual benefits

To review the key assumptions managing the country and ensure an effective response able to deliver a new era of the country which targets the increase of the key politic and macro socio economic indicators of the country against the challenge of poverty alleviation, promotion of development, reduction of external dependency, increase of Human Development indicator, governance, promotion of international and regional investment.


Our strategy is to make sure that these milestones and benchmarks could be achieved through a new system delivering the following results:

ð  A common vision of the republican orientation of the country : State role –citizenship (constitution

ð  Politic missions and leadership role:  To establish an optimal state model able to deliver justice, sustainable development, security inside and along the border of the countries, economic development and appropriate ties with international partners.

To Strengthen Citizenship empowerment of 60 millions Congolese ( including population growth aspect for the next 20 years ) in order to ensure their effective engagement in the republican matrix ( economically ) by pursuing the aim of promoting a socio liberal economic system empowering a Congolese middle class aspiration growth; and supporting the development of the middle class as key driver of economic transformation, and ensure the effectiveness of Country –bridge role between Africa economic region .


OURS EXPECTED RESUTLTS:

          I.            As Expected Results : a functioning republican social contract, a strong economic empowerment of Congolese citizen , partnership role of state promoting security, peace , human right, development incentive and framework, regional peace and stability , leadership model in the green economy in Africa

 

KEY ACTIONS

1.       Definition of political and economic orientations: socio liberal, with clear benchmarks (20 years) – Security – Governance, socio economic promotion sectors, and the appropriate institutional framework to achieve the vision.

2.       Identification of macro –meso socio economic benchmark for the next 20 years coming                       (comparative advantage based). : Human capital , Education model versus competitiveness,  Review of the Geo economic design , Perspectives of Hydropower market development , Agriculture , regional integration ( Indian sea , Central Africa, Comesa

3.       Development of an appropriate mechanism of country development promotion : New economic geo design , Decentralization , land reform , policies reviewed, infrastructure development

4.       Policies reform for the macro sector of the country such as doing business facilities, good governance system and international market connection system and the increase of the rate of foreign investment.

5.       To promote regional integration by ensuring an effective geo-economical model valuing population graph, mobility of production factors and resources, and the specialization of different economic opportunities within the country ( comparatives advantage based.)

6.       Establish clear benchmark in social sector : Education system, Health , social promotion, gender promotion , perspective on the status of vulnerable and marginalized social group in the country

7.       Initiate substantive reforms supporting the green economy development

8.       Development of an appropriate system based on the decentralization of the economic management and administrative system.

9.       Develop Mid term strategy of  socio economic goals implementations , coordination and motoring

 

Justification for a new vision in the Democratic Republic of Congo.

The Democratic Republic of Congo, located in the central position of Africa, is one of the most potential backbones for the revival of African economic transformation and a key contributor to regional stability.

Despite the enormous socio economic opportunities, the DRC is still struggling to set up a functional mechanism to support its leadership and its capacity to promote a strong governance and economic partnership with its population and external partners..

In “the Most Desired World perspectives, (given its central location with the largest number of international frontiers in central Africa) the stability and economic capacity of DRC is central to the economic and social transformation of Africa. This country should be one of the main actors integrating the various opportunities surrounding him in Africa and at the same time empowering its population.

 

Currently, the state of the country is below its potential and capacity. This situation in the heart of Africa is a catalyst to national and regional instability, and constitutes a pipeline for various hidden agenda. It is therefore critical to institute a mechanism that promotes strong leadership capable of mobilizing both human and natural resources for social and economic transformation, and regional partnership and stability..

As described, the natural leviathan* role of each state around DRC will tend to play an overlapping role on the DRC landscape( Cfr THOMAS Hobbes)  . At the same time, the population of the country will remain in the poor economic state and the State institutions will be unable to deliver their royal prerogatives and functions such as security of people, economic production, distribution, equity, human right, justice and law. This status could easily explain the way of some unfair agreements have been made in the mining sector of the country.

The apparent functionality of systems at present is largely attributed to the active role of international groups and institutions who have found themselves praying the role of positive royal prerogative rather than the state institutions. The magnitude of the challenge and the unknown future are influencing the need to reset the country’s vision and legacy. Thus, a depth analysis is required in order to reform the thinking on the state mission in DRC and establish an appropriate link between state –society and republic.

One of the key elements will be to rethink the legacy upon which the country is founded and the capacity to make reform for a new era. Moreover, the long list of problems that are currently faced by the country could constitute the key driving factor for reformation.

The following elements taken as threats, command a new approach for the country,

  1. Lack of efficient vision based on Congolese opportunities and interest
  2. Lack of strategic politic missions
  3. Lack of citizenship –democratic  republican approach based
  4. Lack of institutional framework/policies supporting a fair Contract- social.
  5. Lack of appropriate governance model
  6. Lack of effectiveness of Civil Society
  7. No clears State benchmarks


Based on the current situation, there is urgent need to put in place strong policies and systems upon which the vision highlighted above shall be anchored. This means that we shall strive to rebuild the state model based on a clear vision with strong social contract between the state and the public. It also means that we shall ensure that governance systems are reviewed and strengthened based on democratic principles and strengthened state-population citizenship contract.

Since independence, the Congolese population was not an active member within the state and citizenship contract. As such nobody questioned the legacy and actions of the authority let alone active engagement in nation building. The question about the legitimacy of the Zaire/Congo political system came after thirty years from independence. This was as a result of minimum internal resistance led by new revolutionaries and influenced by the evolving international context relating to political and a new international order. The climax of this resistance was the removal of Mobutu from presidency.  The post Mobutu regime expected to see Congo transform into a vibrant democracy and economic player in Africa and beyond. The lack of internal capacity coupled with the changing political dynamics in the great lakes region could not permit this positive transformation. Consequently, after the  20 years  of post Mobutu era,  Congo is still suffering from the consequence of lack of appropriate model of republican contract, making it highly vulnerable to various and contradictory agenda that have manifested in form of wars and other form of instability.


Social analysis of Congolese state legacy

The most important question to be addressed should be about the rationale of the state missions, which in fact doesn’t have itself ambition, unless those delegated by its citizen contract coupled with its historical and geopolitical context.

Thus, in the context of lack of republican contract all entire wellbeing of country should be taken a hostage by those controlling the state institutions’. All the powerful role of the state will be used in unfair manner by a group of people who got the democratic legitimacy to lead the country.

The wellbeing of people will be significantly depending on just the mood, the context, and the environment of the top state leaders.But not even one second by the need of to respect a social contract. Because it doesn’t exist !!! 

The whole DRC state system aims reactively to protect the outcome of the colonial model from what it has been established. As a result, there is no citizenship model, upon which a republican social contract could stand.
The statement made above means that we are facing a non -optimal state’s matrix with no ability to deliver efficient transformation. Currently all the tangible results produced within the country, are under external control including: social wellbeing, economic benefits, security & Peace building, development & cooperation sectors etc. At the same time the state system has not established effective mechanisms for efficient state operation. As a result, there is absence of complementarily between the state and external support systems. It is therefore not possible to expect comprehensive and positive deliverables from the current State machinery and its foundational legacy.

Given the magnitude of opportunities that the country is still hosting, and the will of people to make change, Congolese can not remain prisoners of the past, since a new future is possible. The framework of the future still has ground to refresh and people’s minds are still open and receptive to a new vision.

 

PERSPECTIVES:  with a strategic leadership, a better future is possible!

The following factors or opportunities require the presence of a new economic vision   for the country.

-          Population: More than 60 Million of inhabitants as a potential factor of production, and possibility of having a strong middle class in central Africa.

-          Spirit of Congolese nation/national unity as an opportunity

-          Existence  of high value natural resources

-          The geo positioning of the country that links it to global and regional market.

-          Potential link between Eastern Africa economic area with central and Western economic Africa areas.

-          The good will of the citizens to aspire for a change

-          The existence of   bi and multilateral partners

The development of a new vision should target the most desired outcomes of the country, and maximize the possibility of their positive added value. In other words, a short term view can not produce long term benefit; rather could jeopardize the possibility of a future planning of the republic.

This new vision should target the desired outcomes, instead of being blinded only by current symptom of state's failure.
.
.
This exercise requires an appropriated approach to identify and figure out the key elements and expected desired out comes , managemengt system and economic area specially
The following approach could constitute a road map for a new future for the Republic Democratic of Congo.

        II.            Key  action for the success

 

Ø  To restore state presence at all levels based on a strong citizenship

Ø  An Appropriate Constitution or fundamental law.

Ø  Citizenship long term program

Ø  Reform of State policies’/ based on the vision rationale

Ø  Reassess the national opportunities and realign the government development agenda based on the country’s comparative advantage

Ø  Identification of key economic pillars: Education system, human resource, comparative advantage /economic benchmarks, Business promotion (Mo Ibrahim indicators), regional integration, International trade.

Ø  Revitalize the education system in a manner that provides opportunities to all Congolese to access quality education and country vision oriented

Ø  Reform agriculture development in a manner that responds to the national and global food security requirements while at the same time promoting greener and organic production in line with the global environment agenda

Ø  Transport system and infrastructure, to ensure an effective connection of the entire country => Facilities for human resource mobility, reduction of economical distance, and market specialization. ( cfr geo –economic report  Word bank 2009)

Ø  Set up specific economic benchmark based on the comparative advantage of the country. – hydro power exportation industry, forestry ,agricultural , mining , industry and services

NB: The water industry and hydropower exportation and its industry, as a package, should be one of the key economic benchmarks of the country. A rough evaluation is showing a consistent demand and possibility of a competitive market, around the country.

Ø  Build systems for beneficial exploitation of energy potential with particular focus on hydropower, thermal and other forms of energy relevant to DRC and regional development needs

Ø  Build effective and sustainable security systems ensuring that the security organs are organized with clear command structure and appropriate facilitation

Ø  Develop infrastructure necessary for sustainable development with particular emphasis on linking the whole country with road and railway systems.

Ø  Ensure an appropriated regional cooperation for economic integration

  

Brief on economic orientation and road map –against local and external opportunities

© Copyright
Max Max de Kokodo



Notre objectif est de développer une vision pour définir la prestation efficace des résultats stratégiques dans les domaines social, politique et économique de la RDC .. 

Nous avons l'intention de transformer le pays grâce à un concept de leadership global nouvelle fondée sur: une puissance géographique approprié, un pouvoir de négociation efficace, une puissance matérielle et puissance des idées. Sans ces éléments, la République démocratique du Congo ne pourra pas atteindre des résultats exceptionnels dans les deux niveaux national et international. 

L'état actuel du pays est vraiment sous son potentiel naturel. La reconnaissance d'une nouvelle vision et nouvel esprit de partenariat constitue le point de départ pour un avenir meilleur et avantages mutuels 

Passer en revue les principales hypothèses de gérer le pays et assurer une intervention efficace en mesure de livrer une nouvelle ère du pays qui vise l'augmentation de la politique macro-clés et indicateurs socio-économiques du pays contre le défi de la lutte contre la pauvreté, la promotion du développement, la réduction de la dépendance extérieure, l'augmentation de l'indicateur de développement humain, la gouvernance, la promotion de l'investissement international et régional. 

Notre stratégie est de s'assurer que ces jalons et les repères pourraient être obtenus par un nouveau système donne les résultats suivants: 

 Une vision commune de l'orientation républicaine du pays: rôle de l'Etat-citoyenneté (constitution 

 missions Politique et leadership: Pour créer un modèle d'état optimal en mesure de rendre la justice, le développement durable, sécurité à l'intérieur et le long de la frontière du pays, le développement économique et les liens appropriés avec les partenaires internationaux. 

Pour renforcer la citoyenneté autonomisation de 60 millions congolais (dont l'aspect croissance de la population pour les 20 prochaines années) afin d'assurer leur participation effective dans la matrice républicaine (économique) en poursuivant le but de promouvoir un système économique libéral socio habilitant une aspiration classe moyenne congolaise la croissance et soutenir le développement de la classe moyenne en tant que conducteur clé de la transformation économique, et assurer l'efficacité du rôle de pays-pont entre l'Afrique la région économique.

 
RESUTLTS OURS ATTENDUS:
 
I. que les résultats escomptés: un contrat républicain fonctionnement social, une forte autonomisation économique des citoyens congolais, rôle de partenaire de la promotion de la sécurité d'Etat, la paix, droit de l'homme, incitation au développement et le cadre, la paix et la stabilité régionales, modèle de leadership dans l'économie verte en Afrique 



PRINCIPALES MESURES 

1. Définition des orientations de politique économique: libérale socio, avec des repères clairs (20 ans) - Sécurité - gouvernance, socio secteurs de promotion économique, et le cadre institutionnel approprié pour réaliser cette vision. 

2. Identification des macro-méso socio économique de référence pour les 20 prochaines années à venir (avantage comparatif fondé). : Le capital humain, le modèle d'éducation par rapport à la compétitivité, Examen de la Geo conception économique, perspectives de développement du marché hydroélectrique, l'agriculture, l'intégration régionale (mer des Indes, l'Afrique centrale, COMESA 

3. Développement d'un mécanisme approprié de promotion de développement du pays: Nouvelle conception géo économique, la décentralisation, la réforme agraire, les politiques examinées, le développement des infrastructures 

4. réformer les politiques pour le secteur macro du pays tels que faire des équipements d'affaires, système de bonne gouvernance et le système international de connexion du marché et l'augmentation du taux de l'investissement étranger. 

5. Pour promouvoir l'intégration régionale en veillant à un modèle efficace de géo-économiques évaluation graphique de la population, la mobilité des facteurs de production et des ressources, et la spécialisation des différentes possibilités économiques dans le pays (avantage comparatifs base.) 

6. Établir des repères clairs dans le secteur social: Le système d'éducation, de la santé, la promotion sociale, la promotion du genre, point de vue sur le statut de groupe social vulnérables et marginalisées dans le pays 

7. Lancer des réformes de fond soutenir le développement de l'économie verte 

8. Développement d'un système approprié en fonction de la décentralisation de la gestion économique et le système administratif. 

9. Développer stratégie à moyen terme des objectifs socio implémentations économique, de coordination et de conduite automobile 




Justification d'une nouvelle vision dans la République démocratique du Congo. 

La République démocratique du Congo, situé dans la position centrale de l'Afrique, est l'un des piliers plus grand potentiel pour la relance de la transformation économique de l'Afrique et un facteur clé de la stabilité régionale. 

En dépit des possibilités énormes socio économique, la RDC a encore du mal à mettre en place un mécanisme fonctionnel pour soutenir son leadership et sa capacité à promouvoir une gouvernance forte et de partenariat économique avec la population et les partenaires extérieurs .. 

Dans "les perspectives du monde le plus désiré, (compte tenu de son emplacement central avec le plus grand nombre de frontières internationales en Afrique centrale) la stabilité et la capacité économique de la RDC est au centre de la transformation économique et sociale de l'Afrique. Ce pays devrait être l'un des principaux acteurs de l'intégration des différentes opportunités qui l'entourent en Afrique et dans le même temps l'autonomisation de sa population. 

Actuellement, l'état du pays est en dessous de son potentiel et la capacité. Cette situation dans le coeur de l'Afrique est un catalyseur à l'instabilité nationale et régionale, et constitue un pipeline pour l'ordre du jour caché diverses. Il est donc essentiel de mettre en place un mécanisme qui favorise un leadership fort, capable de mobiliser les ressources humaines et naturelles pour la transformation sociale et économique, et le partenariat et la stabilité régionales .. 

Tel que décrit, le rôle leviathan naturel * de chaque Etat autour de la RDC aura tendance à jouer un rôle qui se chevauchent sur le paysage RDC (Cf. Thomas Hobbes). Dans le même temps, la population du pays restera dans le mauvais état économique et les institutions de l'État sera pas en mesure de livrer leurs prérogatives royales et des fonctions telles que la sécurité des personnes, la production économique, la distribution, l'équité, droit de l'homme, la justice et du droitCe statut pourrait facilement expliquer la manière de certains accords injustes ont été accomplis dans le secteur minier du pays. 

La fonctionnalité apparente des systèmes à l'heure actuelle est largement attribuable au rôle actif des groupes et institutions internationales qui se sont trouvés prier le rôle de la prérogative royale positifs plutôt que les institutions étatiques. L'ampleur du défi et de l'avenir inconnus influent sur la nécessité de rétablir la vision du pays et l'héritage. Ainsi, une analyse approfondie est nécessaire pour la réforme de la réflexion sur la mission de l'Etat en RDC et d'établir un lien approprié entre État et la société et de la République. 

Un des éléments clés sera de repenser l'héritage sur lequel le pays est fondé et que la capacité de faire de la réforme pour une nouvelle ère. En outre, la longue liste des problèmes qui sont actuellement rencontrées par le pays pourrait constituer l'élément moteur pour la réforme. 

Les éléments suivants prises comme des menaces, commande une approche nouvelle pour le pays, 

1. Manque de vision efficace en fonction des opportunités et des intérêts congolais 

2. Manque de réflexion politique missions 

3. Absence d'une approche républicaine de la citoyenneté démocratique fondée- 

4. Le manque de cadre institutionnel et des politiques soutenant un juste contrat-social. 

5. Le manque de modèle de gouvernance approprié 

6. Manque d'efficacité de la société civile 

7. Aucun État autorise des repères 

Sur la base de la situation actuelle, il est urgent de mettre en place des politiques fortes et des systèmes sur lesquels la vision mis en évidence ci-dessus doit être ancré. Cela signifie que nous nous efforcerons de reconstruire le modèle de l'État fondée sur une vision claire avec un contrat social fort entre l'Etat et le public. Cela signifie également que nous ferons en sorte que les systèmes de gouvernance sont passés en revue et renforcée fondée sur des principes démocratiques et de renforcer la citoyenneté contrat Etat-population. 

Depuis l'indépendance, la population congolaise n'a pas été un membre actif au sein du contrat d'État et de la citoyenneté. Comme personne ne doute comme l'héritage et les actions de l'autorité et encore moins un engagement actif dans la construction de la nation. La question de la légitimité du Zaïre / Congo système politique est venu après 30 années de l'indépendance. Ce fut à la suite de la résistance interne minimum dirigé par des révolutionnaires nouvelles et influencée par l'évolution du contexte international, en matière politique et un nouvel ordre international. Le point culminant de cette résistance a été la suppression de Mobutu à partir de la présidence. Le régime de l'après Mobutu s'attendait à voir Congo transformer en une démocratie dynamique et acteur économique en Afrique et au-delà. Le manque de capacité interne couplé à la nouvelle dynamique politique dans la région des Grands Lacs ne pouvait pas permettre cette transformation positive. En conséquence, après les 20 années de post Mobutu époque, le Congo souffre toujours de la conséquence de l'absence de modèle approprié de contrat républicain, ce qui rend très vulnérables à l'ordre du jour divers et contradictoires qui se sont manifestés sous la forme de guerres et autres formes d'instabilité. 


L'analyse sociale de l'héritage de l'Etat congolais 

La question la plus importante à traiter devrait être sur les raisons de la missions de l'Etat, qui en fait n'a pas lui-même ambition, à moins que ceux qui sont délégués par son contrat citoyen couplé avec son contexte historique et géopolitique. 

Ainsi, dans le contexte de l'absence de contrat républicain tous les bien-être ensemble du pays devraient être pris en otage par ceux qui contrôlent l'état des institutions. Tous le rôle puissant de l'État sera utilisé de manière injuste par un groupe de personnes qui ont obtenu la «légitimité démocratique», pour diriger le pays. 

Le bien-être des personnes seront considérablement selon que l'humeur, le contexte et l'environnement de l'état haut leaders.But même pas une seconde par la nécessité de respecter un contrat social. Parce qu'il n'existe pas! 

Le système étatique toute la RDC vise réactive pour protéger les résultats du modèle colonial de ce qu'il a été établi. En conséquence, il n'ya pas de modèle de citoyenneté, à laquelle un contrat social républicain pourrait stand. 
La déclaration faite ci-dessus signifie que nous sommes confrontés à un état non-optimale de la matrice sans capacité à fournir une transformation efficace.Actuellement, tous les résultats tangibles obtenus dans le pays, sont sous le contrôle externe, y compris: bien-être social, les avantages économiques, renforcement de la sécurité et la paix, le développement et la coopération des secteurs, etc Dans le même temps le système n'a pas établi de mécanismes efficaces pour un fonctionnement en régime efficace. En conséquence, il ya absence de complémentarité entre l'Etat et les systèmes de soutien externe. Il n'est donc pas possible de s'attendre à ce livrables globale et positive de l'appareil de l'Etat actuel et de son héritage fondamental. 

Étant donné l'ampleur des possibilités que le pays est encore d'hébergement, et la volonté des gens à faire des changements, les Congolais ne peut pas rester prisonniers du passé, car un nouvel avenir est possible. Le cadre de l'avenir a toujours au sol pour rafraîchir et l'esprit des gens sont encore ouverts et réceptifs à une nouvelle vision. 

PERSPECTIVES: avec un leadership stratégique, un avenir meilleur est possible! 

Les facteurs suivants ou les possibilités nécessitent la présence d'une nouvelle vision économique pour le pays. 

- Population: plus de 60 millions d'habitants comme un facteur potentiel de production, et la possibilité d'avoir une classe moyenne forte en Afrique centrale. 

- Esprit de la nation congolaise / l'unité nationale comme une opportunité 

- Existence de grande valeur des ressources naturelles 

- Le positionnement géographique du pays qui le relie au marché mondial et régional. 

- Le lien potentiel entre l'Afrique de l'Espace économique avec les régions centrale et occidentale Afrique économiques. 

- La bonne volonté des citoyens d'aspirer à un changement 

- L'existence de partenaires bi et multilatéraux 

Le développement d'une nouvelle vision doit cibler les résultats les plus recherchées du pays, et de maximiser la possibilité de leur valeur ajoutée positive. En d'autres termes, une vision à court terme ne peut pas produire des avantages à long terme, mais plutôt de mettre en péril la possibilité d'une planification future de la république. 
Cette nouvelle vision doit cibler les résultats souhaités, au lieu d'être aveuglé que par des symptômes de l'insuffisance actuelle de l'État. 


Cet exercice requiert une approche appropriée pour identifier et comprendre les éléments clés et devrait désirés vient, système managemengt et la zone économique spéciale 
L'approche suivante pourrait constituer une feuille de route pour un nouvel avenir pour la République démocratique du Congo. 

II. Action clé pour le succès 

 Pour restaurer présence de l'Etat à tous les niveaux sur la base d'une citoyenneté forte 

 Une Constitution appropriée ou une loi fondamentale.
 
 Citoyenneté programme à long terme 

 La réforme des politiques d'État »/ fondée sur le raisonnement vision 

 Réévaluer les possibilités nationales et réaligner le programme de développement du gouvernement fondée sur l'avantage comparatif du pays 

 Identification des principaux piliers de l'économie: Le système d'éducation, des ressources humaines, l'avantage comparatif et de critères économiques, la promotion des entreprises (Mo Ibrahim indicateurs), l'intégration régionale, le commerce international. 

 redynamiser le système éducatif d'une manière qui offre des possibilités à tous les Congolais d'accéder à une éducation de qualité et de la vision axée sur des pays 

 le développement de l'agriculture de réforme d'une manière qui répond aux exigences nationales et la sécurité alimentaire mondiale tout en même temps promouvoir la production plus écologique et organique en ligne avec l'ordre du jour pour l'environnement mondial 

 Transport système et l'infrastructure, afin d'assurer une liaison efficace de l'ensemble du pays => Installations pour la mobilité des ressources humaines, la réduction de la distance économique, et la spécialisation du marché. (Cfr rapport géo-économique de la Banque Word 2009) 

 Mettre en place spécifiques de référence économique fondée sur l'avantage comparatif du pays. - L'industrie d'exportation de centrales hydroélectriques, forestières, agricoles, minières, l'industrie et des services 
NB: L'industrie de l'eau et à l'exportation hydroélectrique et de son industrie, comme un paquet, devrait être l'un des principaux critères économiques du pays. Une évaluation grossière montre une demande constante et la possibilité d'un marché concurrentiel, à travers le pays. 

 les systèmes de construction pour l'exploitation du potentiel énergétique bénéfique avec un accent particulier sur l'énergie hydroélectrique, thermique et d'autres formes d'énergie utiles à la RDC et besoins du développement régional 

 Établir des systèmes de sécurité efficaces et durables en sorte que les organes de sécurité sont organisées avec la structure de commandement claire et de facilitation appropriées 

 Développer les infrastructures nécessaires au développement durable en mettant l'accent sur les liens entre l'ensemble du pays avec les systèmes routiers et ferroviaires. 

 Assurer une coopération appropriée régionales d'intégration économique 




Brève sur l'orientation économique et feuille de route-contre opportunités locales et externes 

© Copyright
Max Max de Kokodo


Comments