Ernö Rubik
 
 
Né le 13.07.1944, Ernö Rubik est à l'origine de plusieurs casse-têtes dont le plus célèbre est bien évidemment le Rubik's Cube.
Mais il a aussi inventé une multitude d'autres puzzles comme le Rubik's Clock, le Pocket Cube (Rubik's cube 2x2x2) , ...
 
Ernö Rubik par Ernö Rubik
Je suis né en 1944 à Budapest, en Hongrie. Mon père était ingénieur-mécanicien, constructeur d'avions planeurs, un spécialiste renommé, créateur de plus de vingt-six types de planeurs. Ma mère était femme de lettres, poétesse et artiste. La présence conjuguée de ces impulsions, celle de la technique et celle des arts, a été pour moi, j'en suis persuadé, un facteur déterminant. Au début, j'inclinais vers les Beaux-Arts : j'ai beaucoup dessiné et beaucoup peint. J'ai fait mes études secondaires dans une école dépendant des Beaux- Arts, comme sculpteur. Dès cette époque, mon goût pour la technique s'éveilla. Aussi l'étape suivante de mes études devenait, tout naturellement, l'Université de l'Enseignement technique de Budapest, et, en 1967, j'y obtins un diplôme d'architecte.
L'architecture me passionne toujours, comme une des activités les plus complexes qui réunit en son sein les traits caractéristiques de la science, de la technique et des arts. Diplôme en main, je ne me suis pas encore senti un homme complètement formé et j'ai continué mes études à l'Ecole supérieure des Arts décoratifs dans la section architecture intérieure. Mon second diplôme me conférait le titre de "designer"; il me fut remis en 1970. Ces études m'ont sensibilisé aux facteurs artistiques. Depuis 1970 je suis resté constamment à l'Ecole supérieure enseignant plans et constructions, dessins d'architecture intérieure, plans et projets de meubles, études de forme et géométrie descriptive. L'enseignement est le meilleur moyen d'apprendre, j'en suis toujours convaincu; en communiquant nos connaissances nous continuons à découvrir et à apprendre. En outre, cette activité nous oblige chaque fois à une nouvelle formulation de ce que nous désirons exprimer, nous force à de nouveaux essais, à la recherche constante de nouvelles méthodes. Les liens permanents avec la jeunesse nous aident à rester jeunes d'esprit, nous rendent capables de nous étonner constamment.(...) Je me suis marié en 1977; ma femme est architecte d'intérieur. Notre petite fille, née en 1978, s'appelle Anne.

(...)

L'espace m'a toujours intrigué, avec ses possibilités d'une richesse extraordinaire, la transformation de l'espace par des objets (l'architecture), la transformation des objets dans l'espace (la sculpture, le design), le mouvement dans l'espace et dans le temps, leur corrélation, leur répercussion sur l'homme, la relation de l'homme à l'espace, à l'objet et au temps. Je pense que le CUBE est né de cet intérêt, de cette recherche d'expression et de l'acuité toujours accrue de ces réflexions.(...) J'aime jouer, je l'avoue, j'aime surtout les jeux où le partenaire, l'adversaire véritable est la nature elle-même, avec ses mystères bien particuliers mais déchiffrables. Le jeu le plus passionnant pour moi est le jeu avec l'espace, la recherche des formes possibles de l'espace, c'est-à-dire la construction logique et concrète d'ordonnancements divers.

On ne peut évidemment pas préciser à la minute près la date de naissance d'une idée; cela me paraît impossible, à moi surtout, pour qui le temps, de ce point de vue, n'a que peu d'intérêt. Ce pouvait être au printemps 1974 que l'idée fondamentale surgit en moi, comme une possibilité digne d'attention. Je suis d'un caractère attaché aux expériences, ainsi, dès le début, j'ai étudié les variations d'un cube de type 2x2x2. Je fus immédiatement saisi par la richesse que l'on pouvait pressentir dès ce début. La solution technique finale, qui est la plus simple dans sa forme 3x3x3, la plus commodément réalisable en modèles, après quelques essais, s'est imposée à moi vers la fin de l'automne 1974. Quelques modèles prêts à fonctionner furent ainsi réalisés; pour moi et mes amis, ce fut passionnant de jouer avec eux pour la première fois. Nous fûmes tout surpris de découvrir progressivement que nous avions réalisé quelque chose d'original, de neuf.
Comme la question du brevet d'invention fut immédiatement soulevée, je mis en marche le processus nécessaire le 30 janvier 1975. Presque en même temps, pressentant quelque chose de l'importance du jeu inventé, de ses possibilités et de sa valeur réelle, je me suis mis à la recherche d'un associé pour la fabrication industrielle et par une chance extraordinaire, j'en ai effectivement trouvé un. La suite est relativement simple : après son apparition sur le marché (1977) le jeu est devenu, rapidement et comme par enchantement, fort populaire en Hongrie, puis, dès 1980 dans le monde entier. J'ai l'impression que l'histoire n'en est qu'à ses débuts, et que l'on ne peut prévoir la fin, de même que personne, je pense, n'aurait pu deviner son avenir.

Londres, le 31 janvier 1981,
Ernö RUBIK

Traduit du hongrois par Paul G. Bozsoky
Propos recueillis dans : "Réussir le Rubik's Cube" par André Warusfel
éditions Denoël, 1981