Trouvailles‎ > ‎Nature‎ > ‎

La couleuvre à collier

On trouve la couleuvre à collier dans la réserve naturelle des Argilières de Romedenne (Photo: Centre Marie-Victorin à Vierves).

 
 

La couleuvre à collier (Natrix natrix) est protégée par la loi depuis 1983 car elle est devenue rare en Belgique.

Elle est totalement inoffensive mais adopte néanmoins un impressionnant comportement de dissuasion: en cas de danger, elle ouvre sa gueule toute grande afin d'intimider son prédateur ou le promeneur qui la dérange. Au besoin, elle se dressera en gonflant ses joues et son cou et même en sifflant ! Si la menace persiste, elle émettra par l'orifice urinaire un liquide nauséabond et, au besoin, elle finira par simuler une morsure en fermant sa gueule. Parfois, elle finit par mordre véritablement, mais si sa morsure est douloureuse en raison de ses dents acérées, elle est totalement sans danger puisque la couleuvre est dépourvue de venin. Lorsqu'elle est capturée (ce qui est interdit par la loi!), la couleuvre à collier s'immobilise, gueule ouverte et ventre en l'air, simulant la mort et dégageant une odeur de putréfaction. Ejections de liquide, odeur nauséabonde et catalepsie sont le résultat d'un véritable stress, ultimes réactions de défense qui finissent osuvent par dissuader ses prédateurs.

La couleuvre à collier vit sur la terre ferme et se déplace aussi à la surface de l'eau. Elle est aussi une bonne plongeuse. Elle a besoin de chaleur pour le développement de ses oeufs et fréquente donc les amas de compost, les fumiers, les tas de pierres au soleil. Elle se nourrit de petits amphibiens: grenouilles vertes et rousses, crapauds, tritons, têtards et même de petits poissons, ce qui explique sa présence près des marres et des cours d'eau: c'est ainsi qu'on la trouve le long de la vallée de la Chinelle, dans la réserve naturelle des Argilières de Romedenne par exemple.

Comments