Les villages‎ > ‎Romedenne‎ > ‎Découvertes‎ > ‎

Briqueterie de Romedenne

Briqueteries Hamelot

 
 
Les anciennes briqueteries Hamelot ont été construites vers 1870 et se situaient à l'arrière du n°77 de la rue Grande. Elles sont aujourd'hui remplacées par des installations beaucoup plus modernes.

Les deux fours en brique étaient abrités sous une importante toiture en tuile rouge qui se terminait en hémicycle su côté de sa haute cheminée circulaire également en brique.

Les fours (n°3 sur la coupe ci-dessus) étaient constitués de deux longs tunnels jumelés d'environ 70 mètres de long et qui étaient longés par un couloir d'accès latéral.
 
 
L'un de ces couloirs était pourvu de rails permettant la circulation de wagonnets de chargement (n°2 sur la coupe ci-dessus).

La plate-forme composée par la voûte surbaissée des fours de cuisson était percée de nombreux orifices entourés de pierres réfractaires et qui permettaient l'alimentation des fours en combustible depuis leur partie supérieure. Entre les deux fours un conduit central récoltait les fumées qui étaient canalisées vers la haute cheminée.
 

Briqueterie Sabli-Berthe

 
L'ancienne briqueterie Hamelot a été remplacée par les installations beaucoup plus modernes des nouvelles briqueteries de Romedennes.


1997 : la société anonyme Sabli-Berthe, exploitante de la briqueterie de Romedenne signe un contrat avec les Réserves naturelles et ornithologiques (RNOB) en vue de l’exploitation de l’argilière située en réserve naturelle. Les Entreprises et Carrières Berthe ont repris les briqueteries de Romedenne en 1992 alors qu’elles étaient à l’abandon.
 

 



L’exploitation de l’argilière doit se faire pendant 15 jours de la fin du mois de septembre à la mi-octobre afin de prélever 5.000 tonnes d’argile. Pendant cette période, la faune a clôturé ses ébats amoureux et le camping voisin est pratiquement inoccupé.

Les 5.000 tonnes d’argile doivent permettre à la briqueterie de poursuivre ses activités et même de mettre en service une nouvelle chaîne de carrelage.

En 1997, la briqueterie de Romedenne est l’une des dernières en Wallonie. Elle emploie 16 personnes et produit 36.000 briques par jour, de quoi construire trois ou quatre maisons.

 



La brique de Romedenne, fabriquée depuis le milieu du XIXè siècle, est produite avec des argiles naturellement schisteuses issues de gisements d’Ardenne et de Famenne, ce qui lui confère une solidité et une résistance à la compression peu commune. Elle a aussi un faible taux d’absorption d’humidité. Ces qualités lui confèrent le surnom de "brique de fer".

 

Comments