Boitier de vote -


Les boitiers de vote sont des dispositifs qui permettent à un-e enseignant-e de poser une question à la classe et de recevoir des réponses anonymisées de chaque élève. En général, les réponses sont projetée sous forme d'un histogramme de réponse.

a) Dans cette catégorie,  PLickers  est une application très populaire qui a l'avantage de ne nécessité qu'un smartphone ( ou une tablette) pour l'enseignant - les élèves répondant avec une feuille comportant un QR Code qui identifie la réponse.

  • L'enseignant-e pose une question de type QCM  aux élèves via le site Plickers (avec l'ordinateur connecté de la classe). La question est déclenchée depuis son smartphone.
exemple de question projetée..

  • Chaque élève donne sa réponse en brandissant une carte papier portant une sorte de QRCode qui l'identifie et indique son choix selon la position.
  • L'enseignant-e capte les réponses avec son smartphone, via l'application Plickers dédiée ( passe par l'appareil photo, mais n'enregistre aucune image)

  • les réponses des élèves sont affichées à l'écran au fur et à mesure. Une discussion peu s'ouvrir...
remarque : Plickers existe pour appareil Android et IOS



b)Très réactive et simple d'utilisation, l'application SpeakUp développer par l'EPFL est très efficace. Dans ce cas, chaque élève répond avec son propre téléphone portable où il a téléchargé l'application gratuite  ( IOS/ Android) ou par le navigateur web, à l'adresse 
https://web.speakup.info




QR code d'accès par le smartphone

Speak-Up est une sorte de mix entre une application de messagerie……et une application de type boitiers de vote.
Elle permet à l'enseignant de créer une salle de discussion privée sans identifiant ou identifiée par un numéro de salle.








Une fois à l’intérieur de cette salle, les personnes peuvent écrire et évaluer des messages anonymes ou avec pseudonyme. 
L’administrateur de la salle (=son créateur) peut créer des questions à choix multiple qui se présente ainsi sur le téléphone.
 Il lance la question et contrôle l'affichage des résultats depuis son smartphone.
 La question n'est pas présentée aux élèves, seulement les modalités de réponses. 
 
 Sur le smartphone de l'élève, l'écran présente ceci :

Les résultats présentés par un histogramme sont visible pour le prof sur son smartphone





   avis de Tanjema.  avis de Diana avis de Loris
 1. Premières impressions sur l'artefact (affordance) rapide et instantanée.
Permet de donner en temps réel les résultats
 Rapide, permet de mettre une certaine dynamique en place. Rapide, efficace pour établir une tendance et le montrer aux élèves. Déja utilisé.
  2. Usage(s) possible(s)  : ce que le prof fait / l'élève fait / le cyberprof fait  l'enseignant.e peut utiliser Plickers pour tester en début d'heure , par exemple, des points qu'il/elle estime importants
l'élève utilise un outil  de travail différent que le traditionnel  papier-crayon
et obtient un feedback rapide
cyber prof fournit un outil  que l'on peut utiliser comme évaluation formative
 Utilisation de la part de l'enseignant pour faire le rappel en début d'heure ou comme évaluation informative. L'élève est motivé par cet outil qui est différent du papier-crayon. L'enseignant peut tester ses questions de départ et confronter les élèves à leur connaissance naïves. De plus, l'apect technologique peut motiver les élèves, les faire utiliser le smartphone c'est comme leur permettre de transgresser une loi, il le font avec enthousiasme. Par ailleurs, on peut faire un feedback immédiat basé sur la matière des élèves.
 3  En quoi l'usage projeté va-t-il  aider les élèves à mieux apprendre / moins bien apprendre ?  +:  fait participer individuellement et simultanément les élèves.
l'enseignant peut proposer une remédiation.

-: l'intérêt de l'élève dépend et du nombre de questions. Selon si l'élève joue le jeu ou pas de réfléchir aux questions. 
    

 mieux apprendre : méthode "ludique", qui change, pour apprendre.

moins bien apprendre : On choisi une réponse donc ça ne travaille pas le développement d'une réponse.
 - : ne permet pas aux élèves de donner leurs propres réponses.

+ : Aspect technologique plus motivant, confrontation immédiate avec les résultats, permet d'ouvrir des discussions tout en conservant l'anonymat des élèves. Possibilité d'évaluation formative basée sur quelques questions, par exemple en fin de cours pour vérifier l'acquisition des connaissances (tout le monde doit répondre et l'enseignant saura directement si la classe n'a rien compris ou non).


Comments