Nouveautés: veille ubulogique

Ubu régulateur ou la rationalisation du rationnement par le mauvais bout de la raison

« Ne confondons pas «patient centred» avec «client oriented». Etre centré sur le malade, pour la médecine, n’est pas une stratégie. C’est la condition de son existence, la démarche d’où elle émerge : son origine.» Bertrand Kiefer, revue médicale suisse.

"Les mises en disponibilités de nos infrastructures ont été ciblées en fonction des directives du ministère dans le cadre du virage ambulatoire, alors il est absolument impossible de privilégier des éléments de solution au niveau du bénéficiaire individuel." Pauline Joncas-Pelletier "Les Invasions barbares"

"Le médecin n'est pas au service de la science, de la race ou de la vie. C'est un individu au service d'un autre individu, le patient. Ses décisions se fondent toujours sur l'intérêt individuel." Théodore Fox, ancien rédacteur en chef du Lancet

"Le pouvoir étatique n'est jamais aussi habile à resserrer son étreinte sur la société civile que lorsque qu'il feint de l'émanciper des autorités qui font de l'ombre à la sienne" Bertand de Jouvenel "Du pouvoir"

« Tout est contrôlé, rien n'est sous contrôle. » François Dupuy ("Lost in management")

Loi de santé 2014: la grande intégration gestionnaire de la santé.

Nouveautés saillantes

15 articles pour s'initier à l'ubulogie clinique

La "Mutualité" est désormais le faux-nez du déploiement de la logique assurantielle dans le système de santé français.

Pétition pour sauver la sécu

Mouvement de défense de l'hôpital public: Financement des hôpitaux

L’humain face à la standardisation du soin médical (Elie Azria)

LE MANDARIN, LE GESTIONNAIRE ET LE CONSULTANT (Frédéric Pierru) Texte en pdf

L'hôpital malade de l'efficience (Dr Blouses) (pour lire à l'écran: clic droit et "rotation horaire")

Marchandiser les soins nuit gravement à la santé
Revue du Mauss

André Grimaldi: la santé écartelée

Le financement des hôpitaux: un choix politique
Par André Grimaldi

Qualité des soins et T2A pour le meilleur et pour le pire - Zeynep Or, Unto Häkkinen

En route vers le managed care?

L'hôpital en sursis; Bernard Grancer et Frédéric Pierru

A voir, à lire:

 Gérer autrement l'organisation et sa performance
Marcel JB Tardif (nouvelle page "les Tagètes")

Le financement des hôpitaux

L'inertie clinique: une critique de la raison médicale

S'abonner aux news

 Documents saillants et mises à jour 

Innovation disruptive et projet de loi de santé 

10 livres de survie

Managed care et managed competition

Iatrogénèse managériale

Les paradoxes de la gestion de la qualité. Daniel Lozeau

Figures de la qualité des soins

Hospital Inc. Les professionnels de santé à l’épreuve de la gouvernance d’entreprise - Frédéric Pierru


Voici un remarquable ouvrage – sorti ce mois et très recommandé par Frédéric Pierru – d'un sociologue et d'un épidémiologiste américains sur les effets sanitaires délétères des politiques d'ajustement structurel ou d'"austérité", ou de "rigueur" ou tout autre mot de la novlangue techno-politique. Edifiant. A partir de l'exploitation statistique de données depuis la Crise de 1929 en passant par le collapse de l'URSS jusqu'à la Grèce aujourd'hui, il montre comment des politiques brutales de coupes dans les budgets sociaux et sanitaires laminent la santé publique et enfoncent les pays dans la crise."


« réintroduire le négatif pour montrer que lorsqu'on l'évacue, on ne peut plus rien comprendre ». Philip Muray

Janvier 2017

Les Français moins soignés par leurs généralistes : un virage ambulatoire incantatoire ? (se connecter sur Researchgate)


Novembre 2016

Les personnes attachées à la Sécurité sociale et au Service public hospitalier ne devraient pas voter pour François Fillon Par André Grimaldi Voir aussi la position d'André Grimaldi dans le Quotidien du Médecin

Une adaptation des propositions d'André Grimaldi en réponse au collectif santé 2017 (blog de Jean Scheffer)
​On se serait attendu à ce que cette critique vienne de quelqu'un qui défend une protection sociale universelle, accessible et solidaire fidèle aux principes de 1945.

2. Une nouvelle maladie, la maladie de Winckler
L’occasion de revoir Charlton Heston et Edward G. Robinson en se souvenant que « le veau d’or est toujours debout ».

Mai et juin 2016

Deux  articles repérés par André Grimaldi:
L’identité professionnelle des gestionnaires des organisations de la santé : un sale boulot requérant un courage managérial ?

Construire la qualité de vie au travail à l’hôpital, soigner le management. Mathieu Detchessahar. SOiNS CADRES, no 85, février 2013

Les mythes rationnels de la gouvernance en santé: Le cas de la « merger mania »
 
​Frédéric Pierru Gestions Hospitalières​



Deux diaporamas intéressants sur le financement en SSR

Le point sur la réforme du financement en SSR : construction tarifaire, travaux sur laclassification,Dr Pierre METRAL08/04/2016 Pierre METRAL avril 2016

Réforme du financement SSR : Où en est-on ? Eric NOËL, Délégué Général de la FHP-SSR Avril 2016.

Panorama des établissements de santé DREES 2014


Avril 2016


Mission Véran: cadre et éléments de réflexion

​​1.Le cadre​​

T2A : Touraine confie une mission au Dr Véran
La ministre de la Santé a confié ce jeudi 5 novembre une mission au Dr Olivier Véran, PH au CHU de Grenoble, pour « corriger les effets négatifs de la tarification à l’activité (T2A) ». Marisol Touraine a demandé à l’ancien député de l’Isère de « travailler à l’avènement de modes de financement davantage médicalisés, plus sensibles aux spécificités des différents types de soins dispensés à l’hôpital ».
« La piste d’une dotation modulée à l’activité devra être examinée avec une attention particulière »

La nouvelle mission du socialiste isérois Olivier Véran : la réforme du financement des hôpitaux

​​Concrètement, une somme forfaitaire est attribuée en fonction du coût moyen estimé pour un acte de soin, mais elle ne tient pas compte des "spécificités" du patient, ni du nombre de jours passés à l'hôpital, précise l'ancien député socialiste de l'Isère. En découlent une "pression", une "course à l'activité" pour certains établissements et une tendance à garder les patients le moins longtemps possible.
La "dotation modulée à l'activité", qu'Olivier Veran est chargé de préciser, prévoit des fonds garantis et des financements tenant compte des prises en charge. Dans le détail, elle concernera dès 2016"l'activité de médecine des hôpitaux de proximité" et "les soins de suite et de réadaptation", selon la lettre de mission de la ministre. Son application aux pathologies chroniques, à la réanimation, à la périnatalité, aux urgences et aux soins​ palliatifs sera étudiée "dans la perspective" du budget de la sécu pour 2017.​

2.Quelques sources en ligne


Intervention lors de la rencontre avec la commission ministérielle dirigée par Olivier VERAN le 29/1/2016
(André Grimaldi) Mouvement de défense de l'Hôpital Public

Effets pervers de la T2A sur les pratiques médicales en neurologie ou comment changer le paradigme soignant

Intervention de Michel Rosenblatt, SYNCASS CFDT, le 29/01/2016 devant la commission présidée par Olivier Veran.

Insuffisance rénale et T2A : quelle rentabilité pour quelle qualité des soins ?
Réforme du financement de l'hôpital public. La T2A (et ses dérives) racontée par les praticiens Anne Bayle-Iniguez - 04.02.2016 (Quotidien du Médecin)

Hôpitaux: Un rapport dénonce une «pression permanente» et une «course à la rentabilité»


3. A propos de la dotation modulée à l'activité prévue en SSR début 2017: attention aux éléments de langage!

​Au delà du champ de l'hospitalisation en aigu (MCO), la T2A a un effet complexe sur les SSR, indirectement par les restructurations des filières et l'intégration verticale qu'elle induit du fait de la pression sur les lits aigus, et bientôt directement par la dotation modulée à l'activité dont l'unité de groupage est le séjour pour l'hospitalisation conventionnelle. La « dotation modulée à l'activité » (DMA) telle que l'entend André Grimaldi n'a rien à voir avec la DMA telle que nous l'attendons en SSR en 2017 et qui est bien une tarification au séjour. En SSR, la dotation est modulée surtout... par des "éléments de langage".

Evolution des SSR et perspectives pour les activités de MPR Paru dans Actualités en MPR N°4 / décembre 2015

Manuscrit accepté des auteurs
DEVAILLY JP, BENEZET P, COMPAIN M, DE KORVIN G, DELARQUE A, GARET N, JOSEPH PA, LE MOINE F, PELISSIER J, RODE G, ROUSSEAU B, SCHMIDT D, WIART L, YELNIK A​

Dotation Modulée à l’Activité en SSR : un financement déconnecté des objectifs de soins


Février 2016

Comment ne pas réduire les dépenses de santé?
A version of this article appeared in the November 2014 issue of Harvard Business Review.

A rapprocher de:


« Pressions », « dés pipés » : la démocratie sanitaire n'est qu'illusion, juge un haut fonctionnaire démissionnaire

Contribution au rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (réalisé par Madame Huguette Mauss) sur le pilotage de la démocratie en santé au sein du Ministère des affaires sociales et de la santé 
Par Thomas Dietrich, responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé (CNS) de mars 2015 à février 2016
 
Qui, avant aujourd’hui, savait qu’il existait une «Conférence Nationale de Santé» ? Jean-Yves Nau

Dégoûté, un cadre du ministère claque la porte et balance 23-02-2016

Janvier 2016

1. Financement - Commission Véran
Hôpitaux: Un rapport dénonce une «pression permanente» et une «course à la rentabilité»

2. La grande conférence de santé
Une « grande conférence de santé » pour réconcilier gouvernement et médecins

3. Protection sociale

Frédéric Pierru. Les recompositions paradoxales de l’état sanitaire français Education et sociétés 2012/2 (n° 30)

4. Nouveau Management Public, contrôle de gestion et santé
Où va le management public? Par Maya Bacache-Beauvallet, le 20/01/2016
Pour la collection "Positions" de Terra Nova, Maya Bacache-Beauvallet dresse un état des lieux des conceptions théoriques et des interrogations auxquelles chercheurs et décideurs sont désormais confrontés dans les domaines de l’évaluation des politiques publiques, de la gestion de l’emploi public et de la définition des frontières de l’Etat.
Maya Beauvallet avait publié "les stratégie absurdes. Comment faire pire en croyant faire mieux". A lire en lien avec les décisions absurdes de Christian Morel et Lost in management de François Dupuy.

A rapprocher de Béatrice Hibou

La Thèse de Margit Malmmose établit le lien entre la Comptabilité de gestion et le Nouveau Management Public 

Les démarches de contractualisation comme processus de conception : l’émergence du contrôle de gestion médicalisé à l’hôpital. Sophie COLASSE et Michel NAKHLA https://pmp.revues.org/4537

4. Loi de modernisation de notre système de santé: les dessous de la "démocratie sanitaire" et des stratégies politiques d'ajustement

L'essentiel de la loi pour les hospitaliers en 32 fiches
L'équipe des 6 consultants du Centre de droit JuriSanté du CneH vous propose, dans ce numéro spécial de l’écho actualités JuriSanté, un décryptage de la loi de modernisation de notre système de santé (loi du 26 janvier 2016, J.O. du 27 janvier 2016), à l’instar de ce que cette même équipe avait réalisé, à l’été 2009, pour la loi HPST.

Populisme bureaucratique (Chauveau) , bucolisme paramédical (Foucault) et orthodoxie des soins primaires (Hours) dans un contexte de rationnement. Ces anthropologues de la santé montrent comment les technologies d'action publique déployées par les organisations internationales pour les pays en voie de développement sont importées dans les pays développés à des fins politiques d'ajustement.

Du nouveau dans la ”participation” ? : populisme bureaucratique, participation cachée et impératif délibératif (Philipe Lavigne Delville)

2011- Pour une socio-anthropologie des dispositifs délibératifs (Philipe Lavigne-Delville)

​ Essai d’histoire et de sociologie de la culture du développement par Jean-Pierre CHAUVEAU
​Première page seulement​

Du populisme bureaucratique dans l'histoire institutionnelle du développement rural en Afrique de l'ouest (Jean-Pierre Chauveau)
Jean-Pierre Chauveau et Philippe Lavigne Delville

à mettre en lien avec Bernard Hours, Didier Fassin, Marc Renaud, Raymond Massé



Juillet et août 2015

15 -16 octobre 2015 Lyon Agir dans les organisations de santé : l’harmonie des contraires
"La conduite des organisations de santé (hôpitaux, cliniques, maisons et réseaux de santé, EHPAD, établissements du secteur du handicap, etc.) et des industries qui leur sont liées (systèmes d’information, pharmacie, dispositifs médicaux, agro-alimentaire…) est mise sous tension par la coexistence de logiques et de principes d’organisation antagonistes. Sous des formes diverses, ces tensions percutent les objectifs et attentes contradictoires des différentes parties prenantes : usagers, professionnels du soin, administratifs, industriels et prestataires de services, régulateurs, financeurs, etc. Si ces tensions constituent depuis de nombreuses années l’antienne des acteurs, des commentateurs et des analystes du secteur de la santé, leur recensement et leur compréhension fine, tout comme l’étude des solutions imaginées par les acteurs pour les dépasser, n’en demeurent pas moins parcellaires."


Juin 2015

Les mythes de santé par Henry Mintzberg - L'ingénierie sociale de la santé:
Managing the myths of health care. Henry Mintzberg. World Hospitals and Health Services Vol. 48 No. 3   -   Diaporama
  
Et les stratégies absurdes qui en découlent:


LES STRATÉGIES ABSURDES. COMMENT FAIRE PIRE EN CROYANT FAIRE MIEUX Maya Beauvallet, Paris, Seuil, 2009, 147 pages ISBN : 978-2-0209-8568-0 Sylvain Morin

​​Le « deuxième effet kiss cool » des indicateurs de performance : À propos de l'ouvrage de Maya Beauvallet, Les stratégies absurdes. Comment faire pire en croyant faire mieux, Éditions du Seuil, Paris, 2009

Avril 2015

TEXTE ADOPTÉ n° 505 « Petite loi » ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 14 avril 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé, ADOPTÉ PAR L’ASSEMBLÉE NATIONALE EN PREMIÈRE LECTURE. (Procédure accélérée)


Rappel du Décret n° 2009-1762 du 30 décembre 2009 relatif au président de commission médicale d’établissement, vice-président de directoire des établissements publics de santé

Mars 2015

Didier Tabuteau : « La loi catalyse un malaise profond et ancien des médecins »

Le site de Claude Rochet BONNE DÉCISION PUBLIQUE. Une page d'actualité:
Anatomie d’un processus d’euthanasie bureaucratique de l’Etat: comment auto-justifier l’abolition de la protection sociale?
Le programme de l’interventionnisme étatique avait été détaillé de manière précise selon les principes utilitaristes par Jeremy Bentham qui ont nécessité plus d’intervention administrative, car selon l’élégante formule de Polanyi « le laisser-faire n’est pas un moyen de faire les choses, c’est la chose à faire » (1983 : 189). Faire le laisser-faire implique un activisme administratif débordant. Bentham s’inscrit avant l’heure dans la tradition du positivisme logique. Pour lui, il y a trois choses indispensables au succès de l’économie : l’inclination, le savoir et le pouvoir. Si l’inclination est le propre de l’entrepreneur, le savoir et le pouvoir sont administrés avec une meilleure efficience par le gouvernement que par les personnes privées. Ce qui suppose un développement considérable de l’administration : « le libéralisme de Bentham signifie que l’action parlementaire doit être remplacée par celle d’organismes administratifs » (Id.).

Une série d'articles à découvrir:
A bas les mythes
À bas les mythes est une série d’articles de deux pages qui résume les meilleures données probantes pour contester des croyances largement répandues à l’égard d’enjeux des services de santé au Canada.
MYTH: la plupart des médecins souhaitent être rémunérés à l'acte
FONDATION CANADIENNE POUR L’AMÉLIORATION DES SERVICES DE SANTÉ - À BAS LES MYTHES - JANVIER 2010

Février 2015


Indicateurs et mesure de la performance: l'effroyable bond en arrière du management de la santé en France 
(regrouper les liens de décembre 2014, de janvier et février 2015)

Notons avec Dominique Dupagne qu'au delà de la loi de Goodhart:
"Lorsqu’un indicateur est choisi pour guider une politique économique, il perd du même coup la valeur informative qui l’avait qualifié pour remplir cette fonction."
Donald Campbell, sociologue américain y ajoute la notion de progressivité dans l'usage bureaucratique des indicateurs à l'origine de cercles vicieux potentiels:
"Plus un indicateur quantitatif est utilisé pour prendre des décisions, plus il va être manipulé et plus son usage va aboutir à corrompre le processus qu’il était censé améliorer."


Pourquoi l’évaluation/rémunération sur indicateurs ne marche pas (Dominique Dupagne)

Janvier 2015

"A Managerial or a Medical Approach for Assessment of Quality and Safety?" with Professor Laurent Degos

Décembre 2014

La performance en question:


Une analyse d'Alex Pariente des deux articles suivants: "Réimaginer la mesure de qualité (des soins) à la sauce Big data?"
  1. Cassel CK et al. Getting more performance from performance measurement. N Engl J Med 2014 ;371 :2145-7

  2. McGlynn EA et al. Reimagining quality measurement. N Engl J Med 2014 ;371 : 2150-3
Le paiement à la performance: une mauvais idée?



Jha AK, Joynt KE, Orav EJ, Epstein AM. The long-term effect of premier pay for performance on patient outcomes. N Engl J Med 2012 ;366 :1606-15. (Analyse d'Alex Pariente)


Novembre 2014


Loi de santé, secteur II : inquiet de la fronde, le gouvernement cherche à rassurer les libéraux 05/12/2014
Le managérialisme ou comment faire réaliser de mauvais soins par des gens bien - Loi de santé : appel à la résistance







Comment l'action publique a-t-elle persuadé les citoyens qu'il faut mener les médecins à la carotte et au bâton?

PROJET DE LOI DE SANTE Changer le quotidien des patients et des professionnels de santé 15 octobre 2014
Vers de nouveaux modèles économiques? Virage ambulatoire et parcours de soins

Virage ambulatoire et parcours de soins
« Ma priorité n’est pas la rémunération de l’acte », a déclaré la ministre lors de l’émission « 12/13 Dimanche » sur France 3. Marisol Touraine a indiqué sa préférence pour une augmentation de « la rémunération qui est liée à tous ces actes de dépistage, de santé publique que mettent en place les médecins dans leur cabinet ». Quotidien du Médecin 27/10/2014

Peniblité

Septembre - octobre 2014

PLFSS 2015

LFSS 2015 : Travailler plus pour gagner moins? Communiqué de presse de la FHF

Victor Schwach. Les SSR: hier, aujourd'hui et demain?   (présentation du livre en pdf)

La future loi de santé


7. Projet de loi de santé, DPC, harcèlement : la CSMF n’exclut pas d’entrer en conflit


Juillet 2014

L'ATIH publie un Rapport sur "Les coûts de prise en charge à l’hôpital en 2012 en médecine, chirurgie et obstétrique (MCO)" 
Il convient de situer ce rapport dans une campagne de propagande bien orchestrée par des appareils idéologiques de santé bien huilés.

L'analyse du QdM ne précise pas qu'il s'agit du coût moyen de la prise en charge des pathologies (GHM) médicales et chirurgicales, mais qui ne sont pas les mêmes pathologies ! Les comparaisons GHM par GHM fournies dans ce rapport montrent des écarts beaucoup plus faibles. La page 93 (annexe 5) montre que le privé est concerné par 697 GHM et le public par 2072 GHM . Il faut également préciser que les missions de l'hôpital public et celles des établissements privés ne sont pas les mêmes.
C'est le modèle de la comptabilité hospitalière, et le management qui en découle qui sont vicieux, mais il faut prendre le temps de le démontrer. 
Ainsi mal pensée, mal organisée et mal financée, notre très bureaucratique "machine à guérir" et à se foutre de l'assistance publique ne peut que s'autodétruire.
Le nouvel enjeu en santé est cure et care à la fois et non pas cure contre care, soins contre social, différenciation technique contre intégration des soins en prétendant faire le contraire!
N'oublions pas Tocqueville: en période de disette, l'art de l'ajustement consiste à séparer les "malheurs immérités" à "assurer" des "infortunes que le vice a produit", à "assister".
 
Antidotes

« GLOBALISATION » ET EFFETS CONTEMPORAINS SUR LES PRISES EN CHARGE HOSPITALIERES PUBLIQUES (JP Escaffre, F Quidu, CALASS 2011 Lausane)


Les faux amis de l'hôpital français:
Le déclin hospitalier français Frédéric Bizard. Economiste - Enseignant à Sciences Po Paris

21 milliards d'économies à trouver sur la Sécurité sociale : quelles pistes pour maîtriser les dépenses sans trahir l'esprit de l'Etat-providence
Attention, cet article soutient le managed care à la sauce hollandaise. L'Institut Montaigne et Bébéar ne sont pas loin. (Plus sur l'Institut Montaigne)

Médecine privatisée vs. "Obamacare"
Ce qui est intéressant ici, c'est que les docteurs refusent de dissocier exécution et conception. De fait il faut savoir articuler marché des besoins, des talents et des payeurs.
Notre modèle de technocratie pseudo-marchande est incapable de bien articuler les besoins, les compétences clés, l'organisation et les financements; là dessus la critique des libéraux contre les défaillances de la bureaucratie sanitaire restent fondamentalement justes.

Austerity and health care - Laying down the scalpel (The Economist)
Dans sa dernière édition, The Economist commente les effets de la crise financière de 2008 sur les dépenses de santé des pays de l'OCDE : ralentissement de la croissance des dépenses de santé, qui repartent à la hausse depuis 2010, les dépenses privées plus que les dépenses publiques, mais sans atteindre (encore) le taux de croissance d'avant la crise (voir diagramme ci-dessous). Ce ralentissement des dépenses a eu des conséquences variables mais souvent négatives sur l'état de santé des populations.

Réforme du financement de la santé: la raison politique prime sur la raison économique ( dans la lettre PHAR n° 68)
La réforme du système de santé vise avant tout à préserver des équilibres politiques qui s'inscrivent dans la longue durée

Le problème...
Quelle gouvernance dans les hôpitaux après la Loi HPST ? Avec quels résultats ?
En dehors d'une vision un peu schématique du "Nouveau Management Public" ( "instauré par la droite et maintenu par la gauche"), il faudrait remonter au moins à la loi Evin Durieux de 1991, sinon aux années soixante dix et à la loi Boulin, voilà un excellent texte!

"Ce sont toujours les services, constitués d’une équipe médicale et paramédicale correspondant à une spécialité médicale ou pharmaceutique, qui structurent la prise en charge des patients et l’activité collective des soignants. C’est à ce niveau que les délégations de gestion ont le plus de chance d’être pertinentes. C’est l’homogénéité des métiers et des formations au sein d’une spécialité qui permet d’organiser les synergies et la cohérence des projets médicaux d’un établissement de santé.

C’est donc le chef de service qui est le mieux placé pour contractualiser les délégations de gestion et exercer l’autorité fonctionnelle sur son équipe. Il doit bénéficier d’une légitimité forte vis-à-vis de ses collègues et être nommé par le directeur sur proposition de la CME et non de son seul président, après avis de la communauté médicale du service. Il doit bénéficier d’une formation au management, être évalué sur ses aptitudes à mener une équipe et non sur des indicateurs de performance économique. "


et l'absence de solution
Projet de loi santé : les praticiens hospitaliers ne sont pas emballés (4/7/2014)

Loi de santé : les médecins libéraux entre malaise et colère (10/7/2014)



Juin 2014

Elie Azria. L’humain face à la standardisation du soin médical (comment l'EBM est dévoyée pour servir le processus de normalisation industrielle du Nouveau Management Public)

Comment réduire les budgets sans en avoir l'air… au détriment des patients et de la Sécu (Blog de Nicolas Belorgey)

La fin du management: mais y-a-t-il déjà eu un management pour les praticiens hospitaliers? ( dans la lettre PHAR n° 68)


Mai 2014

Le tournant néolibéral de la politique hospitalière Frédéric Pierru - Le Seuil | Actes de la recherche en sciences sociales 2012/4 - n° 194 pages 32 à 51



Le retour raté du service public territorial de santé dans la Lettre de Galilée Les perles de la sophistique managériale y sont surlignées en jaune
"la coopération se construit dans l’amont de la rencontre avec le patient".
"Il s’agit de mettre au travail des soignants rompus à l’exercice singulier, sur un amont de cet exercice qui est de niveau organisationnel et de les amener à questionner leurs pratiques en se confrontant à d’autres modes d’exercice que le leur et à d’autres façons de répondre que la leur"

Nurses Are Not Doctors Dans le New York Times du 29 avril.
"Nurse practitioners have been promoted as a cost-effective way to meet this need. Medicare currently reimburses nursepractitioners only 85 percent of the amount that it reimburses primary-care physicians. Paying less for the same work would appear to be a way to save health care dollars."
"But are nurse practitioners actually more cost-effective? There is a dearth of good recent empirical research on this question, but some studies have suggested that the answer is no."



Chine: comment produire des statistiques fiables
Rappelons à cet égard la loi de Goodhart qui s'applique à chaque niveau de gouvernance (macro, méso et micro).
"As soon as the government attempts to regulate any particular set of financial assets, these become unreliable as indicators of economic trends."
Ou plus simplement "Quand une mesure devient un indicateur, elle cesse d'être une mesure".

 "Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai falsifiées moi-même." Winston Churchill

"A Doctor's Declaration of Independence"
It's time to defy health-care mandates issued by bureaucrats not in the healing profession." (Une tribune du Wall street journal du 28/04/14)

Avril 2014

La démocratie sanitaire et le dialogue social comme volonté et comme représentation du Nouveau Management Public

Polémique, Avenir hospitalier accuse l’AP-HP de pratiques managériales illicites

L'hôpital malade de sa gestion. Bernard Kron (avril 2014) - Crise de l’hôpital et du système de soins : un état des lieux (janvier 2014)

Les propositions de la FHF (site de la FHF) - Dossier de presse (site de la FHF) - Lettre au premier ministre (site de la FHF)
L'art de l'oxymore: la FHF veut "supprimer la bureaucratie du système" et "rendre les coopérations obligatoires". 

Plan de maîtrise des dépenses de santé (Hospitalia)

Rapport sur l'attractivité FHF

"4 Accélérer les coopérations entre les professionnels de santé, en permettant aux personnels paramédicaux d’effectuer des actes et consultations jusqu’alors réservés aux médecins, en généralisant les protocoles de coopération validés par la Haute Autorité de santé (HAS), dans le but de générer davantage de souplesse dans les organisations.

5 Rénover le dialogue social dans les établissements de santé et médico-sociaux en faisant le pari de la confiance envers les acteurs de terrain :
  • dissocier les règles générales de la fonction publique qui relèvent de la mission de l’État, des règles de gestion des personnels qui doivent relever de la responsabilité des établissements sur la base d’accords-cadres négociés et partagés avec les représentants des employeurs hospitaliers et ceux des personnels ;
  • dynamiser la gestion des cadres dirigeants du système (médecins et directeurs), faire évoluer le Centre national de gestion (CNG) en établissement géré par les représentants de l’employeur."


Portrait du MEDEF en appareil idéologique de santé - La déconstruction de la solidarité




Le Medef s'attaque à la santé

La médecine de parcours? Ce n'est pas la médecine intégrée et centrée patient à laquelle nous aspirons tous mais l'autre nom du managed care, ici le plus injuste et le plus créateur d'inégalités inacceptables d'accès aux soins . La voilà en clair:

"Nous avons le souci de préserver le modèle de la sécurité sociale basé sur une prise en charge collective, tout en proposant des pistes d’évolution. Notre modèle réaliste met l’accent sur un premier pilier, qui est le panier de soins financé par le régime général de sécurité sociale, recentré sur les soins et services essentiels, qui pourrait être allégé d’une dizaine de milliards d’euros pour faire rentrer davantage les complémentaires dans le système, puisqu’elles sont revenues  obligatoires pour les salariés, dans le cadre de l’accord ANI. Le tout sans fermer la porte à une option de sur-complémentaire d’assurance, individuelle,  qui pourrait être encouragée par l’Etat."



Février 2014

Un nouvel ubulogue rejoint notre florilège: généalogie des réformes du système de santé au Québec



Janvier 2014

La T2A: rationalité marchande ou rationalité managériale?

Gérard Vincent : « La tarification à l'activité a sauvé le service public en lui donnant un intérêt à agir » - voir aussi Rapport FHF sur la T2A

Une réaction du Mouvement de Défense de l'Hôpital Public aux propos de Gérard Vincent (texte retiré pour être publié ailleurs)

DREES: réforme du financement des hôpitaux quel impact sur leur niveau d'activités?

Evaluation de la tarification des soins hospitaliers et des actes médicaux, IGF (avril 2012)

"... la TA et la CCAM tendent progressivement et sous l'effet de corrections techniques répétées à perdre leur logique médico-économique. (...)
La T2A s'oriente vers une simple clé de répartition budgétaire de plus en plus éloignée de toutes références économiques."
"L'objectif d'efficience productive ne peut être rempli du fait de la mauvaise qualité du signal prix."

En d'autres termes le rapport reproche à la T2A de ne pas avoir respecté le modèle de concurrence par comparaison (yardstick competition) dont il postule, sans preuve l'efficacité. Les auteurs proposent de "revenir aux fondamentaux" des outils que sont la T2A et la CCAM.

Décembre 2013

Baisse tendancielle du taux de motivation

Ubu régulateur et le grand désenchantement de la médecine

1.L’origine de la pénurie des médecins en France (Dominique Dupagne)
Petite histoire du numerus clausus et de la régulation de la démographie médicale sur le site de Dominique Dupagne.


À l'hôpital, les intérimaires coûtent trop cher. Le Figaro

L’intérim à l’hôpital : une plaie à 500 M€. 
Confrontés à la pénurie de médecins, les établissements hospitaliers ont recours à des remplaçants temporaires très coûteux.


Baromètre social (A. Solom, IPSOS, un diaporama est disponible sur le site de la CME sous ce lien). 
"Un tiers des médecins titulaires ont répondu au questionnaire diffusé le printemps dernier : ils aiment leur métier mais beaucoup éprouvent un sentiment de démotivation (manque de reconnaissance, difficultés d’organisation interne, imperfection des moyens à disposition) ; ils expriment un fort sentiment d’appartenance à l’AP-HP et à leur service, mais beaucoup moins aux pôles et aux GH, sur les projets desquels ils se sentent mal informés. Les résultats de cette enquête, qui a coûté 280 k€, ont été mis à la disposition des GH et des pôles pour que chacun puisse analyser ses résultats. 

5. Et aileurs...



Privatisation rampante et menace sur "la" sécu?: quand le management public sert à masquer un rationnement inégal

La privatisation rampante du système de santé. André Grimaldi

L'assurance maladie est-elle encore utile?

Le rapport qui veut supprimer l'assurance maladie
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/12/03/20002-20131203ARTFIG00558-le-rapport-qui-veut-supprimer-l-assurance-maladie.php

Des hausses de CSG et de TVA pour financer la santé

Institut de la protection sociale: 14 propositions pour la protection sociale

Institut de protection sociale

Livres blancs de l'IPS


Juillet 2013

Pourquoi l'évaluation / rémunération sur indicateurs ne marche pas

De la Critique de Lucas à la Loi de Goodhart (Dominique Dupagne) - 
Lire aussi ce numéro du Tagète de Marcel JB Tardif consacré à la loi de Goodhart
"Pour chaque problème, il existe une solution simple, évidente, et fausse", disait Mencken. La rémunération des médecins et l'évaluation des services hospitaliers en fonction d'objectifs chiffrés font partie de ces solutions aussi tentantes qu'erronées, comme l'ont montré de nombreux sociologues, philosophes et économistes

paru dans Marchandiser les soins nuit gravement à la santé Journal du MAUSS



Juin 2013

L'hôpital malade de l'efficience (Dr Blouses) (pour lire à l'écran: clic droit et "rotation horaire")
paru dans Marchandiser les soins nuit gravement à la santé Journal du MAUSS

Quelques médecins des hôpitaux, frappés d'un coup de "blouses", se penchent sur la maladie managériale de l'hôpital. C
et article montre comment, entre le Charybde de l'hyper-rationalisation technocratique et le Scylla de la compétition régulée, se déploie au quotidien l'ajustement bureaucratique et pseudo-marchand des dépenses de santé. La faisabilité politique de l'ajustement est soutenue par la novlangue de l'efficience "d'en haut", dont la propagande est chargée de propager une définition toujours plus ubuesque, mais ô combien vénérée par les "chiens de garde" de l'utilitarisme ambiant, de la "fonction de production" de l'entreprise hôpital. Ces bonimenteurs de la destruction de la solidarité nous enfument sur les choix tragiques et si peu rationnels des calculateurs des "coûts d'opportunité" de l'action publique en santé.
Le problème? Les élus promettent toujours plus qu'ils ne peuvent tenir et il leur faut des boucs émissaires, surtout lorsqu'il s'agit de vendre à la population des programmes d'ajustements structurels définis ailleurs. Déni de citoyenneté et dépossession démocratique sont au rendez-vous bien loin de notre belle "démocrature sanitaire".
La déresponsabilisation infantilisante des cliniciens, leur éloignement constant des processus d'information et de décision, l'empêchement croissant de leur participation à l'organisation des soins au profit de l'application la plus grossière et la plus malhabile des principes de mutualisation, de flexibilité et poly-compétence par de prétendus "experts" de l'ingénierie des soins, ont des effets désastreux sur ce que devrait être une véritable efficience des prises en charge, sur les compétences collectives des équipes de soins aujourd'hui déstabilisées et démotivées, sur la coordination de terrain entre acteurs et structures, enfin sur la qualité réelle des soins aux patients, celle qui n'est jamais mesurée par les indicateurs officiels, qui semblent parfois conçus pour mieux masquer qu'elle s'éloigne toujours plus des coûts estimés par les payeurs.

Voici un remarquable ouvrage – sorti ce mois et très recommandé par Frédéric Pierru – d'un sociologue et d'un épidémiologiste américains sur les effets sanitaires délétères des politiques d'ajustement structurel ou d'"austérité", ou de "rigueur" ou tout autre mot de la novlangue techno-politique. Edifiant. A partir de l'exploitation statistique de données depuis la Crise de 1929 en passant par le collapse de l'URSS jusqu'à la Grèce aujourd'hui, il montre comment des politiques brutales de coupes dans les budgets sociaux et sanitaires laminent la santé publique et enfoncent les pays dans la crise."

Les Britanniques malades de leur système de santé (LE MONDE CULTURE ET IDEES - 13.06.2013)

Declining health-care productivity in England: the making of a myth - Nick Black

Doutes sur la gestion intégrée des soins et le "disease management"

PRADO, SOPHIA & compagnie, ou la déresponsabilisation infantilisante des soignants... Le modèle officiel fait du directeur d'établissement un "idiot rationnel" dont on attend que les incitations par la concurrence encadrée le pousse à optimiser l'efficience de sa "firme" mise en compétition avec toutes les autres. Le "soignant", médecin ou non,  n'est plus, lui, qu'un technicien de santé dans cette chaîne fictive de production aussi néo-taylorienne qu'imaginaire, légitimée par une EBM totalement dévoyée car assimilée à une standardisation des pratiques pour des groupes artificiellement homogènes. Les restrictions budgétaires et la fragmentation française entre soins et social font perdre chaque jour davantage aux cliniciens les liens patiemment tissés avec les acteurs sanitaires et sociaux du territoire.  Face au constat des gaps dans les parcours de soins, à la confusion et au caractère aléatoire des orientations et du suivi si inadaptés à la transition épidémiologique, au caractère toujours plus concurrentiel des soins , les pompiers pyromanes, après vérification de leur prophétie auto-réalisatrice qui a transformé les réseaux réels de soins en champ de bataille hobbesien de tous contre tous,  justifient aujourd'hui  l'envoi de leurs  bed, care, case, et /ou disease managers. Gageons que les payeurs vont bientôt envoyer des teams managers pour coordonner de l'extérieur nos équipes de soins et équipes de coordination hôpital -ville après les avoir détruits! La sécu et les complémentaires santé vont-elles aussi réinventer le "chef de service" en découvrant la "coordination"?

Des doutes sérieux pèsent sur l'efficience des pseudo-systèmes d'accompagnement externes des maladies chroniques et des nouveaux modes de gestion intégrée des soins par les payeurs, les agences ou les cabinets de conseil (Bed managers, "sortologie", PRADO, SOPHIA) : ici dans un article diffusé par le Pr. André Grimaldi.
Cet article du JAMA portant sur 15 études randomisées montre l’inefficacité médicale ( prévisible) et en conséquence « l’inefficience » de l’accompagnement téléphonique des patients atteints de maladies chroniques (insuffisance cardiaque,insuffisance coronaire et diabète) sans contact « en présence » (face à face) avec le patient et sans liens personnalisés avec les soignants, bref selon le modèle SOPHIA.

Un article du JAMA diffusé par André Grimaldi et qui nous permet de confirmer notre opinion sur "SOPHIA"
(JAMA. 2009;301(6):603-618 (doi:10.1001/jama.2009.126)


Remise du rapport sur "l’accès aux soins et à la santé des personnes handicapées", par Pascal Jacob à Marisol Touraine et Marie-Arlette Carlotti, jeudi 6 juin 2013.
Il n’y a pas de bons soins sans bon accompagnement, il n’y a pas de bon accompagnement sans bons soins.

Avril & mai 2013


La valse européenne des médecins: 
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/05/CHEBANA/20448


Mars 2013: 

Désenchantement des soins et iatrogenèse managériale

1. le grand blues hospitalier 10 ans après le Rapport Couanau (Le grand désenchantement hospitalier)
Hôpital Henri-Mondor : bras de fer musclé entre la direction et les internes

Marisol Touraine peine à rassurer l'hôpital public - LE MONDE | 05.03.2013

2. Ubu ingénieur de filière: un modèle de cercle vicieux
Voici un modèle anglais de cercle vicieux adapté en français et qu'on peut appliquer à toutes les maladies et états chroniques handicapants quelle que soit l'étiologie et à n'importe quel âge. Il faudra le traduire en français en l’adaptant à notre système de soins. Ce cercle vicieux s'oppose au modèle linéaire français des "filières", qu'elles soient centrées sur des catégories causales (AVC, traumatisés crâniens, cancer, addictions...) ou centrées sur les hospitalisations non programmées (filières SAU centrées articulées aux fusions d'hôpitaux). Ce schéma anglais, à partir des points saillants difficilement contestables mis en exergue à chaque étape, peut recevoir des explications causales complémentaires relatives à l'organisation et au financement des soins (enveloppes, planification, gouvernance, tarification et modèles d'incitations sous-jacents).
A rapprocher de Redefining Healcare (MIchael Porter critique les formes actuelles de la managed competition, mais propose hélas d'en sortir par la value-based competition)
 

Redefining Healthcare
Porter et Teisberg
Diagnosis and Solutions
Identifying the Root Causes
"Zero-sum competition in health care is manifested in a number of ways,
none of which creates value for patients:

Competition to shift costs
Competition to increase bargaining power
Competition to capture patients and restrict choice
Competition to reduce costs by restricting services"


What's value in healthcare. Michael E. Porter, Ph.D.  N Engl J Med 2010; 363:2477-2481 December 23, 2010
http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp1011024
Supplementary Appendix 1   -  Supplementary Appendix 2

"Redefining Health Care: Creating Value Based Competition on Results" - Table des matières
Brillants diagnostics mais prescriptions discutables (value based competition)


3. Un rapport américain tire un bilan catastrophique des politiques de santé menées outre-Atlantique
U.S. Health in International Perspective: Shorter Lives, Poorer Health  - Le rapport: http://obssr.od.nih.gov/pdf/IOM%20Report.pdf


4. Assurance-Maladie et Complémentaires santé


Février 2013

Voici ici les diagnostics d'un maître penseur de Harvard sur la managed competition. Hélas cette brillante analyse des effets désastreux des paiements séquentiels est suivie de solutions discutables du spécialiste de la chaîne de valeur, transposées un peu vite aux politiques publiques de santéPorter y recherche le Saint-Graal du management par les résultats! Cela revient à substituer à la compétition visant l'efficience au séjour par une compétition visant l'efficience d'un parcours sans tenir compte des tensions inhérentes à la régulation des soins de santé . La tension croissante entre clinique et management public naît de la définition construite par les politique publiques d'un "outcome" ou résultat de santé. Les politique publiques s'appuient alors sur des modèles de causalité portant sur les déterminants de ces faux résultats de production (groupes homogènes de séjours ou de parcours). On peut rassembler ces postulats sous le terme de "paradigme de santé", avec ses différentes catégories. 
La question clé en santé est d'éviter deux écueils:
  • définir, pour des motifs inavoués de rationnement des soins, des résultats qui ne sont pas ceux visés par les professionnels en termes de résultats cliniques à long terme
  • croire à l'ingénierie de processus à courte vue, construits sur la réduction des coûts de production de ces pseudo-produits. La destruction des compétences fondamentales des organisation soignantes, selon un autre maître de Harvard, Gary Hamel, est alors inéluctable. Des activités essentielles aux besoins de malades peuvent ainsi disparaître sans garde-fous.

  • La rationalité managériale n'a plus alors qu'à déployer l'ingénierie la double fonction de production de l'action publique, dont la performance est évaluée sur la calculabilité et la prévisibilité d'un "profit" au terme d'une chaîne "chaîne de valeur" incapable de combler le vide de sens entre coût pour le payeurs et qualité du service rendu selon les professionnels. Il faut pourtant changer de logiciel.

 Redefinig Healthcare

Ubu d'or pour la Harvard Business School: redefining healthcare (Porter & Teisberg)
Diagnosis and Solutions
Identifying the Root Causes


What's value in healthcare. Michael E. Porter, Ph.D.  N Engl J Med 2010; 363:2477-2481 December 23, 2010
http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp1011024  -  Supplementary Appendix 1   -  Supplementary Appendix 2

"Redefining Health Care: Creating Value Based Competition on Results" - Table des matières


Brillants diagnostics mais prescriptions discutables

« Un mot abstrait est comme une boîte à double fond ; on y met les idées que l'on désire, et on les en retire sans que personne le voie. » Alexis de Tocqueville


Le Quotidien du médecin
se fait l'écho d'un think tank favorable à l'intéressement collectif des hôpitaux, Fondact . Il cite l'avis de la FHF mais sans guère tenir compte de l'avis des principaux intéressés, les médecins. Ceux-ci sont déjà accablés par la concurrence régulée avec la T2A,  une 'indicatocratie dépourvue de sens pour les professionnels, définie "d'en haut" et par une avalanche d''injonctions paradoxales au détriment des patients et de la qualité des soins. C'est déjà la guerre de tous contre tous pour la survie d'activités médicales indispensables dans une infantilisation managériale ubuesque. Chacun regarde les skuds tomber espérant que la prochaine bombe de suppression des moyens va tomber sur le voisin. Curieuse façon de traiter le sujet dans un journal s'adressant aux médecins.
Fonction publique et culture du résultat Intéressement collectif : l’hôpital, terrain idéal
Selon un rapport pour l’association Fondact, les hôpitaux publics offriraient un cadre propice à la mise en œuvre d’un système d’intéressement collectif. Ce mécanisme permettrait de fidéliser les agents et de valoriser la pratique médicale. L’HÔPITAL serait un excellent terrain d’expérimentation pour développer l’intéressement collectif dans la fonction publique. Mieux : il serait un exemple à suivre pour l’État et les collectivités territoriales. Telle est la conclusion d’un rapport commandé par la Fondact, une association qui milite en faveur de la participation des salariés dans la gestion des entreprises. L’intéressement collectif (…)


Les solutions du ministre de la Santé du Québec Sans liberté d'installation, sans dépassements... et sans désert


Janvier 2013


Le financement des hôpitaux: un choix politique - par André Grimaldi


Plus grave que le débat sur la pilule, l'affaire des données de santé publiqueLE MONDE -  15.01.2013 - Par Jean de Kervasdoué, professeur au CNAM, et Didier Sicard, président d'honneur du Comité consultatif national d'éthique

Pilule : enquête sur ces médecins liés aux laboratoires - LE MONDE | 10.01.2013 à 11h42 • Mis à jour le 11.01.2013 à 14h17


Les "restructurations" (comprendre les suppressions d'emplois) ne portent pas atteinte à la qualité des soins?


Décembre 2012

Les réseaux de soins mutualistes en débat. André Grimaldi

Exclusif : le non franc et massif des professionnels de santé aux réseaux de soins


Réseaux de soins : les mutuelles vont-elles finir par sacrifier notre santé au profit de la maîtrise des coûts ? (Nicole Delépine) en pdf

Quand l’Institut Montaigne invente la conférence encadrée (nouvelle page du site)

Les économies et la réforme de l'Etat, version Hollande

Les 10 propositions de l'ANEMF en matière de démographie médicale

Novembre 2012

Bernard Granger. L'avenir de l'hôpital public - Institut Diderot
http://www.institutdiderot.fr/wp-content/uploads/2012/09/Lavenirdelhopitalpublic.pdf
Bernard Granger, Frédéric Pierru. L'Hôpital en sursis Idées reçues sur le système hospitalier

Gérard Reach. L'inertie clinique. Une critique de la raison médicale
http://www.springer.com/medicine/book/978-2-8178-0312-8

Lettre de Marisol Touraine aux internes

Contre le sophisme "inégalités d'accès aux soins  = dépassements"
http://jpdevailly.blogspot.fr/2012/11/ubu-contre-hippocrate-le-sophisme.html

Octobre 2012

La qualité des hôpitaux français est-elle en train de s’effondrer ? Par Nicole Delépine
Depuis que l'hôpital est géré comme une entreprise, la rentabilité est désormais le plus important. Les malades mais aussi le personnel soignant sont passés aux oubliettes et la qualité des hôpitaux français pourrait bien s'en faire ressentir.

Propositions du Mouvement de Défense de l'Hôpital Public
Télécharger l'appel du Mouvement de Défense de l'Hôpital Public

Le Parisien du 28 septembre:  Hôpital: le cri d'alarme 

Sorti en avril 2012 mais à lire
Management et efficience hospitalière : une évaluation des déterminants

Septembre 2012

Discours de Marisol Touraine

Lien pour les interviews

Août 2012

1. Que va faire Marisol Touraine? Sur atoute.org
http://www.atoute.org/n/Que-va-faire-Marisol-Touraine.html
Espérons que la réponse n'est pas ce qui est proposé par l'IGAS dans ses 
Propositions pour la maîtrise de l'Ondam 2013-17!
"La folie c'est de faire toujours la même chose en attendant des résultats différents" Albert Einstein 
(paiements prospectifs, gestion par les résultats sans décentralisation, concurrence par comparaison, paiement  la performance)

2. Pierru en archéologue des ARS (syndicat des médecins inspecteurs de santé publique)
http://www.smisp.fr/IMG/pdf/SMISP_Info_2011-10.pdf

3 D'autres pistes pour la santé publique. André Grimaldi, Frédéric Pierru et Laurent Sedel
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/06/GRIMALDI/47859

4La fabrique de la défianceYann Halgan, Pierre CAHUC, André Zylberberg. (sorti en février 2012)
http://www.sciencespo.fr/lafabriquedelaconfiance/
Mettre en lien avec la société de défiancehttp://www.cepremap.ens.fr/depot/opus/OPUS09.pdf et "Le contrat de défiance" de Michela Marzano

Lire aussi:  La décentralisation contre "La société bloquée" Jean-Yves Nevers CERTOP, Université de Toulouse 2 et CNRS  
http://hal.inria.fr/docs/00/21/43/00/PDF/Decentralisation_et_societe_bloquee.pdf

5. Entretien avec Frédéric Valletoux (FHF) - "L'hôpital peut sabrer dans les actes superflus, pas dans ses effectifs"
http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/-L-hopital-peut-sabrer-dans-les-actes-superflus--pas-dans-ses-effectifs--950.html

Juillet 2012

1. Hervé Douceron. « Note » relative à quelques conséquences d’insuffisantes harmonisations ou articulations réglementaires au sein du code de l’action sociale et des familles (CASF)

2. Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années? Rapport IGAS 2012

Peu bénéfiques, les fusions hospitalières doivent rester "rares" selon l'IGAS - Le Monde.fr - 23.07.2012 

Rappel de quelques bonnes feuilles internationales sur le sujet: Les processus de fusions d'établissements engendrent ils parfois, souvent, des sources de surcoûts ou de dysfonctionnements ?




3. Le code de déontologie, nouvelle arme des opposants au P4P ?

4.Rationalisation du rationnement 

A. 
RAPPORT D’INFORMATION FAIT au nom de la mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (1) de la commission des affaires sociales (2) sur le financement des établissements de 
santé, Par MM. Jacky LE MENN et Alain MILON, Sénateurs. 

B. Propositions pour la maîtrise de l'Ondam 2013-17
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_ONDAM-IGAS-IGF_juin2012.pdf

C. Incitation financière à l'amélioration de la qualité (IFAQ)

http://www.sante.gouv.fr/incitation-financiere-a-l-amelioration-de-la-qualite-ifaq,11754.html


Juin 2012

Quelle gouvernance pour des systèmes et des organisations de santé intégrées?
Conférence d'André-Pierre Contandriopoulos (Université de Montréal) présentée lors du colloque «La santé à l’épreuve des reconfigurations organisationnelles et communicationnelles : bilan et perspectives» dans le cadre du 80e Congrès de l'Acfas 2012. Montréal, 8 mai 2012 http://vimeo.com/44273480

PLUS >> https://sites.google.com/site/ubulogieclinique/florilege-des-auteurs#TOC-Andr--Pierre-Contandriopoulos---Jean-Louis-Denis


Mai 2012

1. Erreur de "com" de la FHF: quand la FHF prend les médecins pour des "idiots rationnels". Sans la liberté de blmamer il n'est point déloge flatteur. Nous avons besoin de la FHF pour défendre un bouclier de service public. Il est urgent de corriger le tir! >> Plus...


2. Hakim Bécheur: colère blanche à l'hôpital

3. L'envers de la fraude sociale. 
Moins médiatique que la fraude, le non-recours aux prestations sociales est aussi inquiétant, voire plus. Une personne éligible au RSA sur deux ne le réclame pas et à peine 20 % des pauvres qui ont droit à une aide pour une assurance complémentaire de santé en profitent.

4. Why Government and Non-Governmental Policies and Projects Fail Despite "Evaluations": An Indicator to Measure whether Evaluation Systems Incorporate the Rules of Good Governance David H. Lempert Journal Article: Journal of MultiDisciplinary Evaluation 01/2010; 

5. L'Europe autorise 222 allégations de santé

Extraordinaire, ces "allégations de santé", le "politiquement correct" du discours de contrôle sur les corps! Brave new world!
Plus jeune, je trouvais qu'Illitch et Foucault exagéraient un peu avec la médicalisation de la société et la biopolitique.
Orwell et 1984  c'est instructif pour la novlangue et la propagande, tout comme Klemperer, mais c'est Huxley qui a raison, car son "meilleur des monde" est fait de gens heureux donc selon l'OMS, en bonne santé.
Il est urgent de lire Petr Skrabanek, brillant éditorialiste du Lancet, "la fin de la médecine à visage humain" que je conseille d'urgence à tous. Nous y sommes, et la médecine actuarielle arrive à grands pas, avec comme en Hongrie le déremboursement des vilains diabétiques mangeurs de gâteaux tentateurs.

6. Réalisation d’une grille d’analyse de la pertinence des demandes de transfert et d’admission en SSR - Note de cadrage
On ne définit pas la pertinence pas plus que la performance d'une organisation sans les opérateurs et sans les bénéficiaires!
Une autre vision des organisations de soins et de leur performance
https://sites.google.com/site/ubulogieclinique/une-autre-vision-de-la-performance

avril 2012

LIvre - Christian Morel: les décisions absurdes 2

Le paiement à la performance est-il un jeu de dupes?
http://www.i-med.fr/IMG/pdf/CNOM_mars_2012.pdf

Comment évaluer la productivité des hôpitaux publics et privés. Les enjeux de la convergence tarifaire. Brigitte Dormont, Carine Milcent


Manoeuvres autour de l'hospitalisation privée


Patient safety, satisfaction, and quality of hospital care: cross sectional surveys of nurses and patients in 12 countries in Europe and the United States BMJ 2012;344:e1717 Cliquer ici

"moins d'infirmières = hôpital dangereux" Cette étude réalisée auprès de 33 659 infirmières ; 11 318 patients en Europe; 27 509 infirmières et plus de 120 000 patients aux USA montre parfaitement les liens entre l'insatisfaction des infirmières sur leur condition de travail et la qualité, la sécurité des soins


Mars 2012

1. Hôpital : crise de moral et crise morale à l'AP-HP. Bernard Granger
http://www.rue89.com/2012/03/13/hopital-crise-de-moral-et-crise-morale-lap-hp-230104 

2. Public Reporting and Pay for Performance  in Hospital Quality Improvement Peter K. Lindenauer, M.D., M.Sc., Denise Remus, Ph.D., R.N.,  Sheila Roman, M.D., M.P.H., Michael B. Rothberg, M.D., M.P.H.,  Evan M. Benjamin, M.D., Allen Ma, Ph.D., and Dale W. Bratzler, D.O., M.P.H.

3. How to limit the overabundance of health care administrators. Laurent Degos. The Hematology Journal (2001) 2, 21
Peut-être peut-on espérer la fin, certes pas à très court terme avec l'extension actuelle de la rémunération à la performance, de la carotte pseudo-marchande et des PPP, mais pas celle du bâton technocratique. Les politiques publiques de santé sont malade d'une spirale de la défiance, notre bonne vieille Sécu est malade du contrôle et de l'économie de la santé, et l'hôpital d'un management qui n'est depuis longtemps plus utilisé dans les organisations publiques ou privées qui fonctionnent (lire "la revanche du rameur" de Dominique Dupagne et "lost in management" de François Dupuy avec ses 14 pages sur ce qui ressemble à s'y méprendre à l'AP-HP). IL s'agit comme le souligne Laurent Degos dans son éditorial d'un processus malin:

4. Comptes rendus de la mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale
http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20120305/mecss.html 
Mercredi 7 mars 2012 - Présidence de M. Yves Daudigny, président
Financement des établissements de santé - Audition de MM. Denis Fréchou, président de la Conférence nationale des directeurs de centre hospitalier (CNDCH) et Alain Hériaud, président de la Conférence des directeurs généraux de centres hospitaliers régionaux et universitaires (CHRU), sur le financement des établissements de santé

5. Les données de santé (O. Lyon-Caen, D. Sicard)
http://www.franceculture.fr/emission-avec-ou-sans-rendez-vous-les-donnees-de-sante-2011-04-26.html#.T2KLU0OOG_o.email
Deux patrons de services parisiens envisagent la redondance des indicateurs de santé et la critique. Ils imaginent la meilleure utilisation qui pourrait en être faite.

"Si on consacrait autant d'effort à l'amélioration de terrain qu'on en consacre à produire des chiffres, nous aurions le meilleur système de santé au Monde


6. Guy Vallancien sous un aspect inhabituel: Campagne 2012 - Les bobos des urnes.
http://youtu.be/k5vCRDadX5k

7.  Anticipons le passage d'une médecine curative à une médecine prédictive
Je ne partage pas l'enthousiasme de l'auteur à propos de la "médecine 4P" qui semble bien proche d'une nouvelle mode managériale et de ce que nous décrit Petr Skrabanek dans "la fin de la médecine à visage humain". N'oublions pas que la médecine curative, même si elle doit être plus "intégrée" et étroitement intriquée avec la prévention la réadaptation et le soutien social, coûte cher et est dans le collimateur de tous les rationnements. N'oublions pas de distinguer clinique et santé publique, santé et soins de santé!

Février 2012

 La revanche du rameur de Dominique Dupagne. A lire de toute urgence!  Publié le 16 février 2012 chez Michel LAFON.
http://www.larevanchedurameur.com/ 
Avant propos: Cliquer ici - La tête au carré Cliquer ici - Voir aussi Atoute.org
"Le monde est en crise, ses valeurs aussi. Tout ce qui touche à l’humain s’effrite face à une normalisation sclérosante, à l’aliénation par la Démarche Qualité, à la corruption, aux oligarchies toutes puissantes. Le Dr Dominique Dupagne dissèque les mécanismes intimes, biologiques et primatologiques de ce désastre. C’est aussi un spécialiste du web communautaire, et il voit dans ce nouvel outil communiquant une source d’espoir pour ceux qui s’indignent à juste titre."

La santé au coeur du débat présidentiel. André Grimaldi, Olivier Lyon-Caen, Jean-Paul Vernant
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/01/la-sante-au-c-ur-du-debat-presidentiel_1636989_3232.html

Janvier 2012

A ne pas manquer +++  L’avenir de l’hôpital public - Janvier 2012.
Ce diaporama très clair, résume de façon précise et complète les enjeux pour l'avenir de l'hôpital public face à la "bureaucratie libérale". 
Cliquer ici ou ici

L'AP-HP dans la tempête. Le Débat 2011/5 (n° 167) - Système de santé de l'impasse à la réforme (pas en ligne)
http://www.cairn.info/revue-le-debat-2011-5-p-137.htm

« La méthode de la RGPP a été sa force et sa faiblesse ». La Lettre du Cadre Territorial numéro 435 (15 janvier 2012) Un article de M Bruno Cohen-Bacrie Le management par le sens est-il possible en santé?

Il est désormais recommandé d'interdire. Guy Carcassonne Pr en Droit public
http://www.huffingtonpost.fr/guy-carcassonne/il-est-dsormais-recommande-d-interdire_b_1202527.html?ref=france

Les Français vus par leur généraliste. C'est un blog et les commentaires sont aussi instructifs
http://sceaux.blog.lemonde.fr/2012/01/08/les-francais-vus-par-leur-generaliste/ 

Définitions opérationnelles de la fraude, des activités fautives et abusives pour l'Assurance Maladie.

La Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) a diffusé le 2 janvier une circulaire visant à clarifier les notions de fraudes, d'activités abusives et fautives pour l'Assurance Maladie. La fraude se caractérise par des faits illicites intentionnels pour bénéficier d'une prestation injustifiée. Elle se distingue des activités abusives qui concernent des actes ou dispensations injustifiés ou encore des activités fautives qui représentent des faits irréguliers. 6 pages -  http://www.wk-pharma.fr/actualites/upload/pharmacie/pharmacie_actu47978_CIR-1-2012.PDF

Bilan 2010 de lutte contre les fraudes, les activités fautives et abusives - Assurance Maladie, 127 pages
http://www.annuaire-secu.com/pdf/Bilan2010-cnamts-lutte-fraudes.pdf

Décembre 2011

La rémunération variable rend-elle plus efficace ?

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/19/la-remuneration-variable-rend-elle-plus-efficace_1620355_3232.html

Cet article du monde n'est hélas plus accessible mais on se reportera au rapport de l'IGPDE sur le sujet:

La rémunération à la performance est-elle efficace? Publication de l’IGPDE / Recherche - Études - Veille n° 30 - mars 2009 Cliquer ici (voir les recommandations de l'OCDE pour la RLP)


Paiement à la performance des médecins : un chaos organisé ?

Qui commande à l'hôpital
http://www.snphar.com/Data/upload/file/6-reflexion-phar-58.pdf
Note comme vous chercherez comme moi l'article qui se termine sur la première page de celui qui est mis en lien, c'est le précédent

Quelques liens tirés des notes de bas de page de "l'hôpital en réanimation"

1. Frédéric Pierru est déjà dans le florilège des auteurs en ligne avec Batifoulier et Belorgey. A lire absolument

2. Dynamiques de l'erreur. Christiane Chauviré, Albert Ogien & Louis Quéré. Editions EHESS

M.-O. Deplaude – De l’erreur en politique. Le cas de la régulation démographique du corps médical en France


3. Guterman S. Specialty hospitals: a problem or a symptom?
http://content.healthaffairs.org/content/25/1/95.full

4. Le médecin automatisé : art médical et normalisation du soin. Julien Dumesnil. Paru en 11/2011

5. Chalkley M, Malcomson JM. Contracting  for health  services : when patient demand  does not reflect quality.

6. Serumaga B et al. Effect of pay for performance on the management and outcomes of hypertension in the United Kingdom: interrupted time series study BMJ 2011; 342 doi: 10.1136/bmj.d108 (Published 25 January 2011) Cite this as: BMJ 2011;342:d108

7. Le souci des autres - Éthique et politique du Care- Sandra Laugier & Patricia Paperman

8. Dormont B. Dépenses de santé et vieillissement. Brigitte Dormont Université Paris Dauphine
Dormont B. Les dépenses de santé une augmentation salutaire?

9. The value of life and longevity Kevin M. Murphy and Robert H. Topel September 28, 2009

10. Accès aux travaux en ligne de Batifoulier

11. La crise de l’assurance maladie est-elle imputable à  l’orientation marchande de l’État social ? Philippe BATIFOULIER Jean-Paul DOMIN Maryse GADREAU

12. La gratuité éloge de l'inestimable

13. Universitaires, médecins, avocats : la même cause ? De l'utilité des ordres institués

14. Osterloh et al. Le chercheur et l'obligation de rendre des comptes. gérer et comprendre, n° 91, 2008

15. Holström B, Milgrom P. Multitask principal-agents analyses. Incentive contracts. Asset Ownership and Job Design

16. Amabile T.  Motivating creativity in organizations Publications

17. Motivational synergy: Toward new conceptualizations of intrinsic and extrinsic motivation in the workplace

18. Rémunérations au mérite: entre doute et désillusions
et

19. Yves Clot - Le travail à coeur : pour en finir avec les risques psychosociaux


20. Rapport Blanc sur les agences régionales d'hospitalisation

21. Olivier Favereau. Organisation et marchés (non cité dans le livre mais à lire)

Novembre 2011

Un supervirus mortel créé à partir de celui de la grippe aviaire

La crise qui ne vient pas. Essai de comparaison de deux réponses sanitaires aux menaces de pandémie grippale (Etats-Unis 1976, France 2009) François Buton (CNRS-CEPEL) et Frédéric Pierru (CNRS-IRISSO) Communication au XIème Congrès de l’AFSP – Strasbourg, 2011
http://www.congres-afsp.fr/sectionsthematiques/st23/st23butonpierru.pdf


Une menace pour la santé publique?
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/21/une-menace-pour-la-sante-publique_1606150_3232.html

L’hôpital en réanimation. Le sacrifice organisé d’un service public

Frédéric Pierru est sociologue et spécialiste des politique publiques de santé. 
Il a co-dirigé cet ouvrage qui croise les analyses de certains des chercheurs les plus en pointe sur le sujet de la réforme de l’État  et des services publics avec celles de praticiens, anesthésistes réanimateurs pour l’essentiel. 
Cet ouvrage traite au fond de la question du devenir de l’autonomie des professions (ici de santé) face à la montée en puissance du New Public Management, à partir du cas de l’hôpital. Les leçons qui en sont tirées valent bien entendu pour tous les services publics et font écho aux récents ouvrages L’ Appel des appels et celui de la FSU, Manager ou servir aux éditions Syllepse. 


Présentation de l'ouvrage

Septembre 2011

La médecine se meurt - Le Monde 23/09/2011
Frédéric Rouillon, professeur de psychiatrie à l'université Paris-Descartes, chef de service à l'hôpital Sainte-Anne (Paris)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/23/la-medecine-se-meurt_1576687_3232.html
 
Le poids méconnu de l'ATIH - Tarification à l’activité et convergence tarifaire - Rapport de la cour des comptes
"Le rôle joué par l’ATIH dans la construction tarifaire et plus particulièrement dans l’analyse des coûts hospitaliers, serait par ailleurs conforté par la création d’un comité scientifique composé de personnalités indépendantes, qui renforcerait la neutralité de l’agence aux yeux des professionnels de santé."
Aussi indépendants que dans les autres agences bien sûr...


Le rapport de la Cour des comptes sur l'application des lois de financement de la sécurité sociale
Version intégrale, septembre 2011, 547 pages http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RELFSS/Rapport_securite_sociale_2011.pdf
Version par chapitres http://www.ccomptes.fr/fr/CC/Sommaire-26.html
Synthèse, 60 pages http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RELFSS/Synthese_rapport_securite_sociale_2011.pdf
Liste des recommandations : 12 pages
http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RELFSS/Rapport_securite_sociale_2011_liste_des_recommandations.pdf

La cour des comptes souhaite qu'on forme moins de médecins

L’hôpital doit-il être dirigé par des non médecins formés aux sciences de gestion (et à la "santé publique")?

C’est le cas en France et dans la plupart des pays occidentaux, mais c’est une idée contre productive si l’on en croit les résultats d’une étude menée par le Dr Amanda Goodal et publiée dans la revue Social Science and Medicine. Le Dr Amanda Goodall PhD, chercheur à l’institut de la science du travail à Bonn, qui a menée l’étude, a reconstruit une base de donnée des 100 hôpitaux les plus importants des Etats-Unis. Elle a également retracé la carrière de chacun des 300 dirigeants des ces hôpitaux. Elle a permis de de constater que les scores de qualité des soins sont 25 % supérieurs dans les établissements dirigés par un praticien. Il convient de rester sceptique sur les suites données à ce travail sachant que les différentes autorités de tutelle se concentrent prioritairement sur les résultats économiques des établissements

 

Le texte en pdf de l'étude http://ftp.iza.org/dp5830.pdf 

et la référence

Physician-leaders and hospital performance: Is there an association?
Amanda H. Goodall. Social Science and Medicine, Volume 73, Issue 4, August 2011, Pages 535-539


Une réaction intéressante sur le blog d'Antoine Flahault,  directeur de l'EHESP: le meilleur directeur d’hôpital gestionnaire ou médecin ?

http://blog.ehesp.fr/blog/tag/hopitaux/


Voir aussi:

Hospital performance: the impact of good management
http://cep.lse.ac.uk/pubs/download/cp330.pdf


Août 2011

Réflexions sur les systèmes de santé - Une source de documents incontournable sur l'organisation et le financement des soins
La T2A comme leurre « marchand » pour dissimuler des choix politiques
Financement des hôpitaux et T2A - Pierre Volovitch économiste

Cassandre l'avait prédit, et Cassandre a souvent raison: "santé le grand chantier"

La gouvernance de l’assurance maladie : l’orientation marchande et ses paradoxes
http://economix.fr/docs/94/note%20de%20synthese%20gouvernance%20assurance%20maladie.pdf


Martin J. Médecin et politique. 

Juillet 2011


Un "Ubu d'or" est descerné à atoute.org pour "Le boeuf bourguignon, les cuisiniers et la rémunération à la performance"
Paiement à la performance des médecins - En route vers le chaos

Effects of Pay for Performance on the Quality of Primary Care in England -  N Engl J Med 2009; 361:368-378
http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMsa0807651#t=articleTop

Les shadoks, l'hôpital et le Nouveau Management Public - Variation 'pataclinique - en pdf
https://docs.google.com/present/edit?id=0AZW9SA51Fx-sZGc1dHdkendfMzM2OGhxang1N2dq&hl=fr 

Invitation à lire "Lost in management" de François Dupuy, par André Grimaldi: Cliquer ici


A l'AP-HP, d'après une note de la DRH, 3 500 suppressions en Équivalent temps plein (ETP) de personnel non médical sont prévues entre 2011 et 2014, dont 1 070 cette année, 1 070 en 2012, 436 en 2013 et 652 en 2014.

Marseille: un  grand neurologue claque la porte

Bonnes feuilles plus anciennes mais incontournables Revue Savoir/Agir n°5 Économiser la santé ; 

Le traitement « médico-social » du handicap ou comment économiser le système de santé
http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article207

Sous l'empire des risques sanitaires: les métamorphoses de la santé publique

Juin 2010

Nicolas Belorgey - L'hôpital sous pression - Enquête sur le nouveau management public
http://nb.zeserveur.net/hoprubrique.php?id_rub=27
Entretien: Frédéric Pierru, Nicolas Belorgey, propos recueillis par Almendros Cécile, « Les mots des réformes », L'infirmière magazine, n°266, 2010, p. 36-37 

Mémoire - Diplôme d’Université de troisième cycle Handicap, fragilité, réadaptation et Restauration neurologique du mouvement
Impasses hospitalières et situations de handicap : de la théorie à la pratique - Laurence Josse - 1er prix de la Fondation de la MACSF 2010
Cliquer ici

« What Is Value in Health Care? » de Michael Porter  - New Engl. J. Med. 2010. 363: 26; 2477-2481 
Article cité dans l'épilogue du livre de Laurent Degos: santé pour sortir des crises?
http://healthpolicyandreform.nejm.org/?p=13328
http://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMp1011024?ssource=hcrc

Variation in Hospital Mortality Associated  with Inpatient Surgery Amir A. Ghaferi, M.D., John D. Birkmeyer, M.D.,  and Justin B. Dimick, M.D., M.P.H.  N Engl J Med 2009;361:1368-75
http://www.cinj.org/documents/Hospital.pdf

Ces deux articles sont cités dans le livre de Laurent Degos: "santé : sortir des crises?" - L'ancien président de la HAS est un authentique ubulogue.
http://www.eyrolles.com/Droit/Livre/sante-sortir-des-crises-9782746505278?PHPSESSID=

Ubulogie à l'HAS - Jean Brami. Du bon sens, mais pourquoi contiuer à faire le contraire?

« Trigger Tool » en pédiatrie Dr Jean Brami Direction de l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins – HAS
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1060525/-trigger-tool-en-pediatrie

Améliorer la qualité des soins ne se résume pas à un suivi d’indicateurs - Dr Jean Brami
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1024822/ameliorer-la-qualite-des-soins-ne-se-resume-pas-a-un-suivi-dindicateurs

Application à la démarche qualité - Retour sur l’affaire Van Proosdij - Ou pourquoi il faut fuir les sociétés de services certifiées
http://www.atoute.org/n/article211.html

Analyse des réseaux sociaux: de l'importance des "trous structuraux" dans le système de soins
Jeffrey Braithwaite. Between-group behaviour in health care: gaps, edges, boundaries, disconnections, weak ties, spaces and holes. A systematic review. Centre for Clinical Governance Research, Australian Institute of Health Innovation, University of New South Wales, Gate 11 Botany Street, Randwick, 2031, Australia
http://www.biomedcentral.com/1472-6963/10/330


Mai 2011

Laurent Sedel ("chirurgien au bord de la crise de nerfs") dénonce les ravages de l'ingénierie financière, un des outils les plus délétères parmi ceux que la nouvelle gestion publique applique aux hôpitaux.
Il faut sauver les malades! Chronique optimiste d'une catastrophe annoncée. Albin Michel
http://itunes.apple.com/fr/book/il-faut-sauver-les-malades/id429202803?mt=11

Dans le parisien
http://www.leparisien.fr/societe/il-faut-sauver-les-malades-11-04-2011-1402579.php

Dans le JDD: Être malade va devenir un luxe
http://www.lejdd.fr/Societe/Sante/Actualite/Le-chirurgien-Laurent-Sedel-s-inquiete-du-demantelement-du-service-public-hospitalier-303121/

Interview
http://www.pratis.com/shared/skins/pratis_med/modules/webtv/video_player.php?id=3126

Avril 2011

L'effarant bond en arrière du management
http://www.lesechos.fr/management/idees-neuves/0201287001249-l-effarant-bond-en-arriere-du-management.htm

Le management peut-il ré-enchanter le monde? France Culture - Du grain à moudre - Le podcast:
Tarification à l'acte - Loi HPST - Quel bilan pour l'hôpital? (Leonetti, Even)
http://www.franceculture.com/emission-du-grain-a-moudre-du-grain-a-moudre-2011-04-14.html

Les matins des hôpitaux publics: Emmanuel Hirsch et André Grimaldi
http://www.dailymotion.com/video/xhz07r_les-matins-hopitaux-publics-e-hirsch-et-a-grimaldi_news

L'hôpital public en danger

Bobigny radiographie d'un malaise

Faut-il avoir peur des médicaments - Etats de santé sur LCP - 
Even dézinguant "l'énarchie de santé publique" à la française, c'est toujours un plaisir

Commission Mediator - Antoine Vial au sénat 
En quête d'une information médicale indépendante - Antoine Vial

Un beau diaporama sur le burn out chez les médecins

Volet hospitalo-universitaire du grand emprunt - Petits arrangements entre amis

Les causes de santé publiques doivent-elles être une menace pour attirer les fonds? - voir clinique et santé publique
OMS. Jeremy Shiffman : A social explanation for the rise and fall of global health issues: http://www.who.int/bulletin/volumes/87/8/08-060749.pdf

Mars 2011


Un nouvel ubulogue remarquable dans le florilège du site: Petr Skrabanek sur les nouvelle politiques de "promotion de la santé"

Deux ouvrages ici présentéshttp://www.mens-sana.be/livres/skrabanek.htm

Idées folles, idées fausse en médecine. Odile Jacob. 1997
La fin de la médecine à visage humain. Odile Jacob. 1995
 
Améliorer la qualité des soins ne se résume pas à un suivi d’indicateurs - Dr Jean Brami
 
Rappel accès libre aux fichiers audio (mp3) des cours de Foucault au collège de France: naissance de la biopolitique

Napoléon au pays du new public management. L'exemple de la " déconcentration" de la politique de santé. Frédéric Pierru

Février 2011

Précis de nouvelle sophistique managériale et d'ingénierie des compétences selon le new public management à la française

Rapport de la mission HénartRapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire - Professionnels d’aujourd’hui et nouveaux métiers : des pistes pour avancer

Synthèse du rapport: cliquer ici
 

Rapport sur la modernisation de la politique des ressources humaines dans les établissements publics de santé

Janvier 2011


Gouvernance des systèmes  de santé - Patrick Mordelet
Ce n'est pas nouveau mais tout y était décrit, et l'on voit que la suite des réformes de la gouvernance de la planification et de la tarification sont parfaitement cohérentes

Naissance de la biopolitique - Cours de Michel Foucault en documents audio téléchargeables


Décembre 2010


La position du groupe de travail santé du MEDEF - commenté par Mediapart (sous ce lien) - 
Texte intégral de Laurent Mauduit - "le plan secret du MEDEF pour dynamiter la sécu"
Le document


FHF: le service public sacrifié - voir aussi "une instruction blessante"

Santé publique ou réforme "soviétique"?

Le rapport Attali 2, vous avez aimé le premier, vous adorerez le second

Le NHS file un mauvais coton - Patients denied treatment as NHS makes cutbacks, Telegraph can disclose

Mise en place des ARS - De la propagande bureaucratique, exercice oblige, mais bien faite et avec de belles dias

Novembre 2010

Histoire de l'hôpital entretien avec claude Evin
 
Hôpital public à vendre - André grimaldi -  Anne Gervais
 
L'asphyxie programmée de la psychiatrie publique; de 2004 mais tellement d'actualité, et transferrable aux autres domaines des soins et de l'accompagnement des maladies chroniques.

Octobre 2010

L'hôpital vu du lit de Jean de Kervasdoué en ligne! (Textes de Kervasdoué)
http://gestion-sante.cnam.fr/servlet/com.univ.utils.LectureFichierJoint?CODE=1276009037293&LANGUE=0

De l’hôpital-fonction de production à l’hôpital service complexe et nœud de réseaux - Les différentes facettes de l’innovation hospitalière
http://www.cairn.info/revue-francaise-des-affaires-sociales-2004-1-page-223.htm

Août 2010

Du Dr House en nous? Retrouvez les textes de Bertrand Kiefer
House est-il compétent?
 
Mise à jour: le modèle de Fetter pour les nuls - sur la page "éthiconomie"
 
 
Ethiconomie: quand l'hôpital se fout de la charité
 

Weisz G. Divide and conquer. A comparative history of medical specialization. Oxford University press; 2006.

« il y a tant de causes possibles ou probables – intellectuelles, sociales, économiques et idéologiques – qui influent sur la spécialisation en médecine que tout effort pour en privilégier une ou l’autre ne peut être qu’une présupposition métaphysique de comment le monde fonctionne ». George Weisz

Présentation de l'ouvrage: http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=529

 

Weisz G. The medical mandarins

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1044117/pdf/medhist00020-0126.pdf


Variations patacliniques

 

" Les impacts de la T2A sur les modes d'organisation et le fonctionnement des établissements de santé "

http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG/pdf/article201016-2.pdf

 

Juillet 2010

Mise  jour de la page bibiothèque des ubulogues remarquables

T2A en Allemagne ce qui nous attend
http://www.mdhp.fr/?p=314

Erreurs persistantes et méthode Coué
Impacts de la T2A sur les établissements de santé
http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG/pdf/serieetud97.pdf

Rapport Rolland sur la T2A dans les établissement de santé
 
Un glossaire indispensable pour résister à la novlangue gestionnaire:
Proposition de "Vocabulaire ergologique", rédigé par Louis Durrive et Yves Schwartz, 2001.
 
Naissance et déclin de la clinique
Les inventions de la clinique par François Ansermet
http://www.vacarme.org/article1377.html
"...la clinique associe le savoir, le malade et l’institution : les fondements de la clinique sont aussi conjoncturels, institutionnels et politiques. Du coup, quand la conjoncture change, son savoir se modifie ou même se perd. Le déclin de la clinique."

Gérard Reach -  Une théorie du soin - Souci et amour face à la maladie
http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100624830&fa=description
Je viens de l'acheter, et je me lèche déjà les babines à l'idée d'explorer les concept "d'inertie clinique" et de "duperie de soi" au vu des auteurs qui sont convoqués. Comme disent les canadiens: " Nous savons ce qu'il faut faire et nous ne le faisons pas."
  

Juin 2010

Rapport Mallot
 
Mai 2010: agence tous risques
Elsa Boubert. L’entrée dans le paradigme du «tout-incitatif» en question n° 493 - février 2010 gestions hospitalières
 

Nouveau management public

 RGPP, managérialisme et professionnalisme:
Une critique des modes managérialistes dans la gestion des organisations de services humains complexes de santé et de services sociaux Alain Dupuis, Téluq UQAM et Cergo Luc Farinas, Cergo 2009 Voir aussi CERGO
http://benhur.teluq.uquebec.ca/SPIP/cergo/IMG/pdf/Cahier_du_Cergo_2009-02.pdf
 
Le Nouveau management public et la bureaucratie professionelle. Florence gangloff
 
The Balance between Professional Self-Regulation and Accountability for Monitoring and Improving Quality of Care Cliquer ici

Benchmarking: histoire et usages d’un dispositif de gouvernement par les nombres Coordonnateurs: Isabelle Bruno (CERAPS, Lille 2) Emmanuel Didier (CNRS, CESDIP) Cliquer ici

LES CLAIRS-OBSCURS DE LA FORME PALMARES L’exemple de la carrière des palmarès hospitaliers Frédéric Pierru (CNRS-IRISES) Cliquer ici

Gouvernance des universités : un mal non nécessaire Cliquer ici

Genèse de la perte de sens : Christian Morel

PHAR n°50 - Septembre 2009

Sélection vidéo HPST

Nouveautés sur le site de Claude Rochet

Sortir du processus d'euthanasie bureaucratique de l'état ; LOLF et changement de paradigme

Services publics - services d'intérêt généraux Cliquer ici

Hôpital entreprise? La terminologie entreprise / organisation / institution ne me parait guère stabilisée en revanche l'usage des mots n'est jamais anodin. Je conseille vivement ce texte sur l'usage de ces concepts


Organisation sanitaire: la proximité des soins hospitaliers Jacques BRIÈRE Gériatre, président de CME Claude GOULEY Docteur en droit, directeur d’hôpital Centre hospitalier, Fécamp

"La conception sanitaire française réglementée et planifiée permet de maintenir sur l’ensemble du territoire un maillage d’établissements et d’équipements qui répond aux besoins de la population, loin des déserts sanitaires que ne manqueraient pas de créer la libre concurrence et la loi du marché. Cependant, l’organisation des schémas d’organisation sanitaire et sociale 1 et 2, reprenant une pyramide des soins gradués en commençant par le sommet, le CHU, a abouti à une impasse lorsqu’elle a voulu aborder les soins à l’échelon territorial plus proche de la population : il n’existait rien entre le centre hospitalier de référence et l’hôpital "

http://www.gestions-hospitalieres.fr/article.php?ref_article=1881

Mettre en lien avec la T2A en SSR:
La T2A en soins de suite et de réadaptation: premières réflexions - Cliquer ici - Lien direct


Naissance de la biopolitique,

 
Leçon du 7 et du 21 mars 1979, Michel Foucault Cours au collège de France (1978-1979)

Cours du 7 mars

Cours du 21 mars

En vrac

 

 parties prenantes - parties exclues (vous avez dit "médicalement justifié"?) 

Les Les décisions absurdes. Christian Morel ("Les décisions absurdes sont une oeuvre collective")

Un éclairage du "viol éthique": Frédéric Pierru - La T2A oblige les professionnels de santé, censés être les avocats de la santé de leurs patients, à opérer eux-mêmes les arbitrages économiques que le politique refuse de faire. http://www.sngc.org/4DACTION/SNGC_envoidoc/478    >> autres textes de Frédéric Pierru <<

"La seule variable d'ajustement à la disposition des directeurs d'établissement réside dans la possibilité de ne pas remplacer tous les agents partant à la retraite. La gestion des ressources humaines étant contrainte, les établissements se retrouvent dans cette situation paradoxale où la seule variable d'ajustement réside dans la qualité des soins. Le coeur de l'activité des établissements constitue donc le premier poste d'arbitrage financier." Robert Holcman au Sénat.
 
Crise de confiance et crise de vocation - une lecture sociologique de la crise hospitalière http://www.mdhp.fr/?p=236

Gestion des dépenses hospitalières par la décentralisation budgétaire - Carole St Hilaire, Claude Sicotte Université de Montréal Cliquer ici

Nouveauté sur le site de Claude Rochet ;
Norman Baillargeon:
Petit cours d'autodéfense intellectuelle

 

Quelques livres

Livres: Grimaldi - Pierru - Holcman - Kervasdoué
L'hôpital malade de la rentabilité
http://www.decitre.fr/livres/L-hopital-malade-de-la-rentabilite.aspx/9782213637556
L'hôpital va mal.
Il va mal parce que la société va mal. Et notre société va mal parce que les valeurs collectives sont ébranlées par deux processus simultanés: la technicisation qui libère l'homme de la nature, mais peut le rendre esclave de la technique; la marchandisation qui transforme tout, y compris les rapports humains les plus essentiels, ceux qui engagent la vie et la mort, en un simple commerce. Enfant des CHU, André Grimaldi ne se résigne pas au renversement des valeurs actuelles qui font du médecin un producteur de soins, du malade un consommateur, de la médecine une affaire.
Médecin salarié convaincu que l'application du "juste soin au juste coût" exigée par son éthique professionnelle s'accompagne mal des conflits d'intérêts, l'auteur critique les réformes mises en oeuvre qui visent à faire de la santé une marchandise comme les autres et de l'hôpital une entreprise : la tarification à l'activité dite "T2A" qui pousse les médecins à multiplier les actes rentables, le numerus clausus qui a conduit à la pénurie médicale actuelle et à l'importation de médecins étrangers, le développement de consortiums de cliniques privées commerciales, l'arrivée des assureurs privés sur le "marché de la santé".
Quel monde allons-nous laisser à notre jeunesse? A partir de son expérience personnelle, le professeur Grimaldi nous livre de nombreux exemples de cette déshumanisation à l'?uvre dans le service public, très souvent des cas ubuesques qui défient le bon sens. Une autre voie est pourtant possible: un système basé sur la solidarité faisant coexister un service public et un secteur privé à but non lucratif.

Réinventer l'hôpital public
http://www.decitre.fr/livres/Reinventer-l-hopital-public.aspx/9782845971370
Conscient que la crise de l'hôpital est au c?ur du malaise du système de santé, André Grimaldi, diabétologue et praticien engagé, l'analyse en défenseur intransigeant du service public.
Intransigeant mais non complaisant. C'est chirurgicalement qu'il s'attaque aux contradictions du système pour mieux le défendre. L'auteur ne se contente pas de fustiger l'administration, il critique aussi l'idéologie médicale. Il refuse de se couler dans le discours des syndicats hospitaliers et rejette également le projet néolibéral qui voudrait gérer l'hôpital comme une entreprise. Et il nous rappelle d'où nous venons en médecin qui possède la mémoire du chemin parcouru en quelques décennies.
Tout a changé. Dans l'exigence des patients comme dans le rapport aux médecins. André Grimaldi avance des pistes tenant compte de cette réalité sans renier l'exigence d'excellence médicale et de mission sociale de l'hôpital public.

Hippocrate malade de ses réformes
http://www.decitre.fr/livres/Hippocrate-malade-de-ses-reformes.aspx/9782914968256
Le diagnostic officiel est pessimiste, le pronostic plus encore : le système de santé français connaîtrait une " crise profonde " ; il serait " en faillite " faute de pouvoir " réguler " l'" explosion " des dépenses de santé ; malgré un " trou de la Sécu abyssal ", il ne garantirait même pas un accès universel à des soins de qualité.
Et les gouvernements, les experts et les journalistes de stigmatiser l'" exception française " pour mieux célébrer nos voisins européens qui, eux, auraient eu le courage d'engager des réformes certes difficiles mais nécessaires. Un examen attentif de ces réformes montre, toutefois, qu'il n'existe pas d'exception française et que les systèmes de santé européens sont mis en crise dans le but de privatiser et de libéraliser le secteur, avec les encouragements de l'Union européenne et de l'OCDE.
Le paradoxe veut que ce soit le cancre des pays développés - les États-Unis - qui inspire désormais les décideurs européens. Même si, en France, l'État resserre son emprise sur l'assurance maladie et se gargarise de la Couverture maladie universelle, notre pays n'est cependant pas à l'abri de la doxa néolibérale. L'étatisation pourrait être le levier de la mise en concurrence prochaine de l'assurance maladie et des hôpitaux.
Des voix, notamment patronales, s'élèvent pour presser l'adoption de réformes en ce sens, dans un débat public monopolisé par une poignée d'experts. Le discours modernisateur oscille alors entre la pédagogie économique et la répétition ad nauseam de poncifs, comme les " abus ", sur le fondement de chiffres parfois fantaisistes, souvent contestables et toujours intéressés. La critique sociale passe d'abord par un triple refus : celui de l'économisme ; celui de la reddition face au " bon sens " gestionnaire ; celui de la posture défensive qui, dénonçant le rationnement des soins, en vient à défendre les revenus des médecins et les profits de l'industrie pharmaceutique.
Elle doit ensuite partir d'un constat radical : la santé est un enjeu politique avant d'être un problème économique ou médical. La question sanitaire rejoint alors la question sociale, redevenant un sujet de réflexion pour les sciences sociales et, au-delà, de délibération démocratique. La santé est le terrain privilégié d'interpellation des fondements économiques, sociaux et politiques du nouvel ordre économique.

La fin de l'hôpital public
http://www.decitre.fr/livres/La-fin-de-l-hopital-public.aspx/9782757301319
L'hôpital public est en péril parce que les réformes hospitalières dont il fait actuellement l'objet - sans précédent dans leur ampleur et dans la brièveté de leur application - sont adossées à un diagnostic erroné de sa situation.
L'hôpital public français ne souffre pas d'un management médiocre ou d'un manque d'établissements mais de l'utilisation défaillante des moyens pourtant considérables qui lui sont consacrés, d'une organisation institutionnelle fragmentée, et d'une lutte de pouvoir entre organisation soignante et organisation dirigeante. Ce n'est pas une gestion rigoureuse qui fera mourir l'hôpital public, c'est l'application de remèdes inappropriés.
Si rien n'est fait, l'exigence de la plus haute qualité de soins cédera insidieusement la place à un arbitrage coût/avantage alors que l'hôpital prend en charge les accidents de santé parmi les plus graves, dont la technicité et le coût de la réponse thérapeutique dépassent la capacité d'assurance individuelle de l'immense majorité d'entre nous. L'hôpital public est l'un des joyaux de notre pays, l'un des piliers de notre organisation sociale, c'est à ce titre qu'il faut le préserver.
À partir de ce constat cet ouvrage brosse un panorama exhaustif, clair et sans complaisance de la situation actuelle du service public hospitalier. Après une analyse critique des réformes hospitalières en cours d'application, il décrit les transformations qui seraient nécessaires pour sauver l'hôpital public français. Un essai décapant et salutaire qui intéressera soignants et non soignants à l'hôpital, et plus largement toute personne désireuse de comprendre la crise qui affecte ce grand service public.
L'hôpital vu du lit

Très cher santé
http://www.decitre.fr/livres/Tres-cher-sante.aspx/9782262026981
Les Français ont hérité d'un merveilleux système de santé, classé au premier rang mondial par l'OMS en 2000.
Seul problème, ils semblent déterminés à le conduire à la faillite. Pourtant ce n'est pas faute d'injecter des milliards d'euros et de multiplier les plans de réforme. Résultat: le tonneau des Danaïdes financier apparaît comme une fatalité puisqu'à la rigueur aveugle succède la compassion dégoulinante et vice versa. Or, il y a urgence à identifier les vraies causes de notre problème de santé et à y porter remède.
Sinon, ce qui nous pend au nez - pour d'évidentes raisons démographiques et de concurrence internationale -, c'est l'explosion d'un système associant Assurance maladie et médecine dite " libérale ". Jean de Kervasdoué établit non seulement le diagnostic actualisé le plus lucide, mais balaie aussi les idées fausses entretenues depuis cinquante ans et, grâce à d'édifiantes comparaisons internationales, indique les pistes d'une sortie de crise.

L'hôpital vu du lit
http://www.decitre.fr/livres/L-hopital-vu-du-lit.aspx/9782020678469
Expert reconnu des questions de santé publique, Jean de Kervasdoué sait mieux que quiconque comment fonctionne un hôpital.
Au cours de sa carrière, il a visité des dizaines d'établissements, a décortiqué leur gestion, a participé directement à la réforme du système hospitalier. Un inavouable accident de patins à roulettes l'a pourtant conduit à réévaluer son savoir à l'aune de la souffrance du patient. Certes, on connaît les maux dont souffre l'hôpital, la lourdeur administrative, l'absence de coordination, l'irresponsabilité financière, la démotivation des agents...
Mais l'hôpital vu du lit pose d'autres questions : qu'est devenue la place du patient dans ce système ? Comment peut-il se faire entendre ? Pourquoi l'hôpital, lieu de vie et de mort où chacun partage la nuit des autres, s'est-il à ce point déshumanisé ? Jean de Kervasdoué livre le récit de cette expérience intime, qu'il complète d'une analyse critique (et autocritique) d'un quart de siècle de réformes hospitalières.

Tabuteau Pouvourville Bras
http://www.decitre.fr/livres/Traite-d-economie-et-de-gestion-de-la-sante.aspx/9782724611144
Traité d'économie et de gestion de la santé

L'actualité des questions économiques en matière de santé, le développement des politiques de santé, la multiplication des organismes de gestion, d'évaluation ou de contrôle du système, l'expansion des systèmes de gestion des informations et des dépenses de santé, la succession des réformes, l'émergence d'une Europe de la santé rendent indispensable un ouvrage répondant aux attentes des étudiants, des professionnels de santé, des gestionnaires d'institutions de santé et des cadres des administrations sanitaires.
Ce Traité d'économie et de gestion de la santé rassemble l'ensemble des connaissances de base nécessaires : à la compréhension des débats économiques sur la santé ; à l'appréhension des politiques de régulation des dépenses de santé ; à la gestion et au pilotage des principales institutions du système de santé. Pour chacune des questions, il propose : le recours à un spécialiste reconnu du domaine, universitaire ou praticien ; une vision synthétique des données concrètes, des théories qui permettent de les interpréter, des débats qu'elles suscitent ; l'état actualisé des connaissances ; une bibliographie qui permet d'approfondir la réflexion.
Ce traité a ainsi vocation à devenir l'outil de référence pour analyser, comprendre et développer les politiques de santé.

Fessler
Cindyniques et santé - Contribution des sciences du danger à la santé
http://www.decitre.fr/livres/Cindyniques-et-sante.aspx/9782717856569
Les cindyniques, sciences du danger; constituées au cours des vingt dernières années, sont aujourd'hui enseignées.
Cet ouvrage expose ce que cette science émergente peut apporter dans le domaine de la santé, donc aux malades et aux professionnels. Tant la dimension conceptuelle des cindyniques que les applications pratiques sont développées. Penser le danger est possible. Soigner confronte aux dangers inhérents aux maladies. L'organisation de la médecine et des soins, leur économie et leur écologie profondes ont beaucoup à gagner dans leur appropriation de la pensée et de l'action cindyniques.
Alors, nous pourrons progresser dans la voie de la santé durable.


L'hôpital que nous aimons
http://www.decitre.fr/livres/L-hopital-que-nous-aimons.aspx/9782850309052
Certaines critiques sont nécessaires et positives, en ce sens qu'elles incitent à améliorer nos pratiques professionnelles et le lien social.
D'autres stigmatisent. Elles contribuent plutôt à générer divers mécanismes de défiance et de défense. L'hôpital relève normalement des premières. Face à la dureté inutile des secondes, les auteurs ont souhaité s'exprimer de manière positive. Chacun, à sa manière, évoque l'amour de son métier à l'hôpital. Chacun évoque ce qui lui tient plus particulièrement à c?ur et qu'il sait partagé par les équipes qui soignent plusieurs millions d'entre nous, à des niveaux différents de gravité, chaque année.
Aucun ne pense avoir fait le tour de la question. En revanche, tous souhaitent que cette expression de terrain contribue à nourrir des réactions, des initiatives, des projets vivants. L'hôpital que nous aimons a été écrit à onze voix qui pensaient à de nombreuses autres.









"Zero-sum competition in health care is manifested in a number of ways, none of which creates value for patients:
Competition to shift costs
Competition to increase bargaining power
Competition to capture patients and restrict choice
Competition to reduce costs by restricting services"



Ċ
Jean-Pascal Devailly,
23 déc. 2014 à 06:29
Ċ
Jean-Pascal Devailly,
24 avr. 2015 à 20:11
Ċ
Jean-Pascal Devailly,
16 nov. 2013 à 03:40
Ċ
Jean-Pascal Devailly,
23 déc. 2014 à 07:07
Comments