Accueil‎ > ‎Ampugnani‎ > ‎

U Pianu

AMPUGNANELLU (IGN: AMPUGNANELLO)

C1 : Jean Chiorboli apporte de précieuses précisions aux non latinistes. Ainsi le toponyme peut être relatif à « Ampunius » nom romain ou encore à « ampuniani fundus » voir à « apponius » dans le sens de propriétaire terrien[1].

 

ARBORETTI

A: arbustes.

 

ASPRICHIOLA

A : Âpre, amer, il pourrait s'agir de fruits ayant ce trait.

 

BACINELLU

C : L’ubac (umbria).

 

BORGA

C : le corse " borga " = val très resserré, gorge, défilé, n’y sied pas. Envisager le bas latin " burgus " = bourg, lieu fortifié, mais aussi faubourg. Ici, peut être le faubourg de l’Ampugnanellu tout proche. Le fait que le lieu-dit ne porte pas traces d’habitations ne prouve rien : elles ont pu disparaître sur une terre très cultivée ou le toponyme a été déplacé.

 

BRIGNOLE

C1

 

BUGNE

B2: ruches, lieu de production de miel.

 

CALOMICHE

B1

 

CAMPIESTRU, CAMPIESTRU SOPRANU

A3: Selon Jean André Cancellieri[2], il s’agit de « la possible évocation d’une aridité naturelle », du moins pour des toponymes tels que « Camparsu » ou encore « Campersu ».

 

CAPALI

A : Un rapport avec la tête, forme du paysage?

 

CAPPELLINI

A : Domaine de la famille éponyme.

 

CARACUTO

A : Le houx. A Casabianca on a le même toponyme sur des terrains limitrophes.

 

CARBONAGHJA

B2 : Lieu de production de charbon. A La Porta on a Carbonaja sur des terrains limitrophes.

 

CASELLU, CASELLA

C1 : maisonnette aussi « ensemble des biens d’une famille, patrimoine ».

 

CASEVECCHIOLI

C : « Case vecchje », ancien hameau.

 

CASTAGNITELLU

B1 : Petite châtaigneraie.

 

CASTELARELLU (IGN CASTELARELLI)

B1 : Désigne en Corse, tout endroit fortifié, souvent dès la préhistoire, ici le diminutif -ellu fait penser à un forteresse modeste en rapport à une autre relativement proche, peut être « Castelucciu ». On y trouve une fontaine.

 

CASTELUCCIU (IGN CASTELLUCIO)

1 : Désigne en Corse, tout endroit fortifié, souvent dès la préhistoire.

 

CAVATELLA

A2 : petite grotte. Il y a une fontaine.

 

CHJASSI, CHJASSU

P /A, D1 : chemins, sentiers, passage encaissé naturellement ou entre deux clôtures par murs ou palissades (CECCALDI).

 

CHJOSE, CHJOSI

B1, A, enclos.

 

CHJOSELLU, CHJUSELLE

A, C : De " chjosu " = enclos, terrain servant de paturage et entouré – en principe – d’une clôture, + suff. diminutif –ellu.

 

CIUCCIU

C : le hiboux, lieu de nidification.

 

CORTAMALA

A : un ruisseau porte ce nom.

 

CORTANILE

A, B, enclos à brebis.

 

COSTARELLA, COSTARELLI

B2, C1: pente légère. Fontaine à Pianu.

 

COSTELARELLU (cf. CASTELARELLU)

C1

 

CROCETTA

C : petite croix (de mission ?).

 

DICEPPATI, DICEPPI

B2 : lieu dessouché.

 

FIUME NOSTRU

C1, C3 : ruisseau propre à une communauté indeterminée.

 

FOCE

A2 : source, on a une fontaine.

 

FORNU

C : four à pain, à différencier de “furnellu”, four à briques.

 

FRASCAGHJA

A : lieu frais.

 

FUNDALI

A2, C3 : fondations.

 

FURMICOSA, FUMICOSA

C : lieu infesté de fourmis, à rapprocher de FUMICOSA, ou bien l’inverse.

 

FUNTANA ALLE SUARE

B2 : fontaine située à proximité de chênes lièges.

 

FUNTANA VECCHJA

B1 : vieille fontaine.

 

GROTTE IMPEDITE

A1 : Grotte difficile d'accès.

 

LENZA, LENZOLE, LENZONE

C, B1 : parcelle cultivable d’un hectare environ.

 

LE VECCHJE

A2: anciennes habitations.

 

MACCHJONE

C1: maquis dense.

 

NAVACCHI

A2: a donné son nom au ruisseau.

 

NOCE

A2 : noyers.

 

ORTU

A2 : potager.

 

PALAMACCIU

A1.

 

PANICALE

A1 : plantation de millet.

 

PASTINE, PASTINELLU

A1, D1 : « chap houé destiné le plus souvent à la vigne » voir infra « piana di pastini ».

 

PENTA DI CORVI

A1: rocher aux corbeaux.

 

PENTA FRESCAGHJA (IGN PENTA FRESCAJA sommet).

A1: pointe où il fait frais. A Casabianca, toponyme limitrophe appelé Penta Frecaja.

 

PENTA LONGA

B2 : pointe rocheuse alongée, borde un ruisseau.

 

PENTANE

A3 : rochers, dans le Campuluru, Probablement pierre levée, borne, (acte du 23.01.1750 fixant les limites entre les diocèses d’Aleria et Mariana : « … e da colà va a dirittura al Pentone, o sia termine »). Ici il s’agit très probablement du rocher naturel, fixe et non de la borne, pierre levée.

 

PENTIGLIOLI

A1 : Lieux rocailleux.

 

PETRA

B1: rocher.

 

PETRA PAGLIAGHJA

A1, A3: pierre plane.

 

PETTERA

C: pierre, rocher.

 

PIANE, PIANELLE

A1: espaces plats, terrasses.

 

PIANU (IGN PIANO)

A1, A2, B1 : terrain plan. Il y a une fontaine et son ruisseau (B1).

 

PIEDI LAMA

A3 : marais située sur un sommet, en montagne.

 

PIETRIGHICCIA

A1: terrain caillouteux.

 

PIGNATAGHJA

A1 : Quel rapport avec “pignata”?

 

PINZU

A1, pointe.

 

PINZU A E LECCIE

A1: anguille couverte de chênes.

 

PIOVA

A1 : Canaux d'irrigation.

 

POGGIOLACCIA (IGN)

B : Poghju.

 

POGHJU

A3, C/D1 : éminence, hauteur (rappelle le “podium” latin).

 

POGHJOLU

C: éminence.

 

POINTE QUARCIO (IGN)

A3 : couvert de Quarci (chênes rouvres).

 

POGHJULELLA, POGHJULINU (IGN POGGIOLANA)

A1, B1 : petit éperon.

 

POZZU D’ALIVU

B2: puits (marais?) situés près d’oliviers.

 

PRESCAJA

A : déformation probable de Frescaghja.

 

PRIMATIGHJU, PROMATICCIA

A1 : Lieu où les plantes germent précocement.

 

PULLONI

C: jeunes châtaigniers.

PUNTA A U TRONU

A1: peut être que les rochers y prennent la forme d’un trône.

 

QUARCIU

A3: chênes rouvres.

 

REMITORIO, RUMITORIU, RIMITORIU (prononciation locale), RIMITORIO (IGN)

C : Je choisis la troisième solution. En effet elle renvoie à la notion d’ermitage, or, les parcelles proches de Rimitoriu se nomment « San Pertaghju », indiquant probablement l’emplacement d’un ancien lieu de culte dédié à San Petru ou encore San Parteo.

 

RIBI, RIPE.

A2 : terrasses (murs de soutènement), rive.

 

ROMPI SCUDELLE.

A2.

 

RONCIASCA.

A2 : On peut rapprocher de lieu défricher/ déboisé proposé par Jean André Cancellieri pour « roncu », « roncatoghju », « ranchella ».

 

RUGHJULASCA, RUGHIOLACCIA (IGN).

B2 : Domaine de Ruggeriu? Fontaine. Des animaux y rugissaient peut être. A l'époque de formation des toponymes les cerfs, les lynx les loups devaient être abondants dans l'île.

 

SAINT ROCH.

A2 : Eglise de Pianu dédiée à ce saint. La plus ancienne mention connue de son culte se trouve aux archives de la ville de Voghera en Italie où il est question d'une autorisation écrite des échevins permettant l'organisation d'un marché sous la protection du saint en 1382.

 

SAN GHJORGHJU, SAN GIORGIO (IGN)

A2, parcelles situées près de la chapelle de San Ghjorghju.

 

SAN PERTAGHJU.

C2, rappelle la présence d’un lieu de culte dédié à San Parteo ou San Petru, confirmé par l’hypothèse de Rimitoriu (ermitage).

 

SANTA REPARATA

A : fontaine dédiée à cette sainte.

 

SCARPALESE

C : Est-ce relatif à un terrain abîmant les chaussures ?

 

SCARPOLESE

B1 : idem Scarpalese.

 

SERRA

A1 : crête séparant l’Ampugnani du Casaconni.

 

SILIVELLA, SILIVELLE (IGN)

A2 : rappelle la forêt (suffixe sil-). JAC : « par contraste, la plantation de la « préchâtaigneraie médiévale » (JR Pitte) pourrait surtout se trouver exprimée dans les lieux dits, nombreux aussi, du type Silva, Quercetu, Salvatica… Leur survie même comme toponymes forestiers, désignant pourtant des zones castanéicoles, refléterait alors la lente transformation des chênaies en forêts mixtes chênes-châtaigniers, par simple complantage disséminé le long des talwegs ou, plus tardivement, par création d’aires concentriques à faible évolution.

 

SOTTU A L’ORTA.

A2 : Sous le potager.

 

SOTTU E TEPPE

B1 : Sous les pentes.

 

STRICCE

A2 : Strisce?

 

SUALI

B1, C : Chênes lieges.

 

SULANA, SULANE

A2, D1 : Adret.

 

SULI MONTI.

B2 : Vers le sommet.

 

TEPPA CURBAGHJA.

B2 : Pente occupée par des corbeaux.

 

TEPPA

B1 : Pente raide.

 

TREPPOLI.

B1 : Lieu où on devait chasser à l’aide de pièges.

 

TRIBBIOLU.

B1 : Idem Tribiola.

 

TRONCHINACCE, TROUCHINACCE.

A2, A3

 

UMBRIA

A2 : Ubac.

 

VALLE AL MELO (IGN)

A : Nom d’un ruisseau.

 

VALLE VECHJE.

A1 : Anciennes habitations situées dans un vallon.

 

VIGNA VECHJA.

B2 : Ancienne vigne, abandonnée JAC parle de vétusté, d’abandon des cultures pour « vechja », « antica », « -accie ».

 

VIGNOLA.

C : Petite vigne.

 

VIGNUCULA

C2 : Petite vigne.

 

VILLA NOVA.

B1 : Toponyme possiblement très ancien, remontant au Bas Empire (IV° siècle). Il s'agissait probablement d'un domaine.


[1]              Ibid.

[2]              Cancellieri J.A. 1988 : « Toponymie et défrichements dans la Corse médiévale », in Toponymie et défrichements médiévaux en Europe occidentale et centrale, Auch, Centre culturel de l’abbaye de Flaran.


Vinz della Conca

Comments