Accueil

Agenda





Atelier doctoral
Travail des auteurs / Auteurs au travail


Si les auteurs “classiques” des sciences sociales restent abondamment cités, ces références sont trop rarement approfondies et véritablement articulées à la construction des objets. Partant de ce constat, l'ambition de cet atelier est de réunir politistes et sociologues afin de développer un espace de travail intermédiaire entre séminaire de lecture et séminaire de thèse. Il nous a en effet semblé utile de proposer une réflexion sur les problématiques et les concepts fondamentaux de nos disciplines, afin d'y inscrire nos propres travaux et de tenter d’en tirer de nouvelles perspectives.
Notre souhait est donc à la fois de travailler les auteurs à partir des textes et de les mettre au travail en articulant théorie, méthode et terrain. Il ne s'agit pas strictement d'un séminaire de lecture : notre but n'est pas de discuter les auteurs et leurs œuvres pour eux-mêmes, mais de mettre au travail théories et concepts sur nos propres objets et terrains de recherche. Il ne s'agit pas non plus d'un simple atelier de thèse : l’entrée par la théorie ou le concept offre le moyen d’éviter l’enfermement (monographique, thématique, disciplinaire, etc.), sans se priver d'un recours aux spécificités de chaque terrain et recherche pour comparer et apprendre à construire des propositions théoriques.

 

Modalités pratiques

Cet atelier est ouvert à tous.

Les séances ont lieu une fois par mois, selon le planning indiqué, de 10h30 à 12h30.


Préparation :

Chaque séance est prise en charge par un responsable. Au plus tard une semaine avant la date fixée, il propose un texte de préparation (ou une sélection d’extraits)  et indique en quelques lignes l’orientation qu’il souhaite donner à la séance. Des textes complémentaires en rapport avec l’objet de la séance peuvent être soumis et déposés sur l’espace de travail par les participants.

Déroulement :

Le responsable introduit la séance par une courte intervention pour lancer la discussion. Les textes étant considérés comme lus, la participation active de tous est donc attendue. Malgré le caractère un peu “raide” de ce document de cadrage, nous insistons sur le caractère d’atelier et l’importance de la discussion collective “à bâtons rompus” lors des séances.

NB : La possibilité demeure de faire des séances “à l’ancienne”, consacrées en totalité ou en partie à la discussion des thèses en cours. Dans ce cas, les doctorants intéressés en font la demande, et une séance spécifique est prévue. Son organisation est discutée au préalable, suivant les besoins du doctorant, pour éviter le simple exposé scolaire de l'état d'avancement des travaux et rester dans une démarche constructive et collective.