VOILE / Transat 6.50 2009 / Saison 2008 suite

La Transat 6.50       L'équipe       Le bateau         Partenaires        Elementerre

Mini transat 2009      Médiathèque       Saison 2007


 
Retrouvez la saison 2008 en images et vidéos ici
 

    

 

 
Arrivée dans la baie de Douarnenez

 

 


Modèle météo à 21h00 le 19 juin

Position de Groupe Setec, même heure!

 

 

Position de Groupe Setec à 17h00 le 18 juin Modèle météo à 17h00 le 18 juinModèle météo, 21h30 le 18 juin

Modèle météo, prévision pour 05h00 le 19 juin

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Parcours initial : Douarnenez-Wolfrock-Fastnet
-Douarnenez

Parcours de substitution : Douarnenez-Raz-Yeu-BXA (Gironde)- Chaussée de Sein-Douarnenez


 
7 juin 2008:

 

Groupe Setec croise derrière Galanz
au départ
 
 
Pas d'autres photos et vidéos de cette épreuve, désolé! 
(mais vous comprendrez que n'ayant  pas pris le temps de dormir ni me faire chauffer un plat, j'étais pour le moins occupé!)

     
  
 
 
 


6 juin 2008:

6 juin 2008:

 

 


  

 

5 juin 2008:

 



 

 

 


4 juin 2008:


Groupe Setec au port du Treboul

 

 

 


28 mai 2008:

Le rocher du Fastnet

Groupe Setec à la bouée de dégagement

 

 


21 mai 2008:

 

 

 


 

 

 


19 mai 2008:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




17
mai 2008:


 

 

 

 

  

 

 




12 mai 2008:




 

 

 



1 mai 2
008:

26 avril 2008:

19 avril 2008:


5 avril
2008:



 


21 mars 2008:

20 juin (mini Fastnet): ça y est, ils y sont (à l'arrivée)!
Les deux marins de Groupe Setec sont arrivés à bon port à 13 h00 ce vendredi, après une dernière matinée éprouvante, puisqu'ils ont été une nouvelle fois coincés dans une zone déventée, et qu'ils ont même mouillé l'ancre ce matin pour éviter de se faire déporter par le courant dans le Raz de Sein... il paraît que ça tirait fort.
Joints au téléphone près l'arrivée nous ont dit que la descente s'était effectuée à fond, et du coup qu'elle avait été assez stressante, celui qui était à la barre devant etre attentif à chaque instant pour éviter les "départs au tas" (une rafale de vent qui couche le bateau lorsque celui-ci est au portant).
Puis la pétole décrite dans les chroniques...12 heures sans bouger au large de l'île de Ré, et les concurrents de devant qui s'échappent....
Bon , en attendant le récit des deux zouaves, qui enchaînent en plus sur un convoyage vers Port-Bourgenay ce week-end, accompagnés par Julie Moreau (Hydratec), un seul mot : BRAVO !

 

19 juin, 21h00 : bientôt arrivés !
Groupe Setec aborde la fin du parcours, avec deux bouées à tourner au large de Douarnenez, avant l'arrivée au port qui devrait avoir lieu dans la nuite du 19 au 20, dans un vent faible d'Ouest-Sud-Ouest (voir image météo à gauche, prise à 21h00 le 19 juin.
La balise GPS du bateau n'ayant pas émis entre hier soir (18 juin) à 17h00 et aujourd'hui même heure, il n'a pas été facile de suivre l'évolution de nos deux marins, ce qui a d'ailleurs occasionné quelques frayeurs ; heureusement, le comité organisateur de la course nous a rassuré au téléphone en expliquant qu'il y avait de nombreux bateaux dans ce cas ("plus la course avance, plus elle nous lâche" disait un organisateur hier soir). La balise a émis à nouveau à 17h00 aujourd'hui, plaçant Groupe Setec en 29ème position, alors qu'ils sont désormais pointés 23ème. Il faudra donc attendre l'arrivée pour avoir un classement fiable, à cause de ces problèmes de balise qui peuvent affecter d'autres bateaux, et le récit de Matthieu et Camille lèvera les zones d'ombre.

Bonne chance à eux pour ces derniers milles, pas les plus simples après 3 jours et demi de course et de veille, mais on peut être surs qu'ils tenteront jusqu'à l'arrivée de devancer leurs concurrents voisins !
A demain pour l'arrivée !

 

18 juin, 17h00 : coincés dans la "pétole"
Groupe Setec est désormais en 22ème position sur 25 concurrents encore en lice, et semble être quelque peu piégé dans la zone déventée au large de de la Charente (voir leur position à 17h00 sur l'image à gauche, bateau en vert entouré d'un rond) : le modèle météo à 17h00 montre (2nde image en partant du haut) cette zone déventée, que les bateaux situés devant eux ont pu quitter un peu pour entrer dans un secteur plus favorable.


La seconde image du modèle météo (à 21h30 le 18/06) montre que cette situation va durer encore quelques heures, avec le risque pour Groupe Setec d'être distancé par les bateaux le précédant ; espérons qu'ils pourront limiter ce retard, car, comme on le voit sur la dernière image (prévisions du modèle pour demain jeudi à 5h00 du matin), la fin de la course s'effectuera sous des conditions de vent beaucoupl plus homogènes pour l'ensemble de la flotte.

En un mot, hardi les gars ! et bonne chance.

Rendez-vous demain matin pour un nouveau point.

 

 

 

 

 

 

 

 
18 juin, 7h00 : la remontée vers la Bretagne
Ca y est, nos amis ont fini leur descente vers le Sud, et après avoir viré la bouée BAX qui marquait la moitié du parcours, entament la deuxième moitié du retour, le retour (libre jusqu'à Penmarch') vers Douarnenez.
Groupe Setec a perdu quelques places dans les dernières heures, pointant désormais 25ème, mais dans une flotte éparpillée par les différentes options tactiques et subissant surtout, pour la seconde moitié du peloton, une "pétole" (absence de vent) d'enfer, voir la carte des vents ci-jointe (vent à 7h00 ce matin). Le vent devrait reprendre peu à peu dans les prochaines heures, avec une orientation Sud qui devrait leur permettre de remonter au portant, comme ils sont descendus. Mais selon les zones où cette reprise se fera en premier, le classement pourra évoluer de façon importante, la flotte ayant été très regroupée lors de la descente...
Enfin, les coureurs essuieront un fort coup de vent ce soir vers minuit, avec des prévisions de 30 Nds orientées Ouest...Bon vent à Camille et Matthieu, et à ce soir pour des nouvelles sur ce site.

 

 

17 juin, 20h00 : bientôt la mi-parcours, et encore une place de gagnée (19è)
 A 18 heures ce soir, Matthieu et Camille sont pas mal du tout, bien calés dans la descente vers la bouée BAX située au large de l'estuaire de la Gironde ; ils devraient virer à la bouée dans la nuit, et sont pour l'instant en 19 ème position, à 23 milles du 1er de leur catégorie, mais bien placés pour grignoter encore quelques places dans les prochaines heures.
Les concurrents (dont les premiers viennent de virer à la bouée et entament donc le retour) devraient éviter avec un peu de chance de tomber dans la zone peu ventée initialement prévue au large de la Gironde, et donc s'épargner de longues heures sans presqu'avancer, éprouvantes pour les nerfs et les organismes !
Des nouvelles ce soir vers minuit ! à plus.

 

17 juin, 9h00 : et cinq places de mieux (20è)!
 A 6 heures ce matin, Groupe Setec avait gagné cinq places par rapport au classement d'hier soir 22h00, et pointent 20ème de leur catégorie; soit en tout 12 places gagnées depuis hier après-midi.
La flotte s'étire un petit peu, mais tous les bateaux sont globalement sur la même trajectoire, la route directe jusqu'à l'île d'Yeu. Comme prévu, le vent va d'abord mollir, s'orienter Ouest, puis forcir à nouveau en début d'après-midi, changements qui promettent un louvoyage aux 3/4 arrière propre à l'attaque, nul doute que les positions vont pas mal évoluer dans les prochaines heures.
Pour finir, ci-dessous une analyse pêchée sur le site de la course, et plus de nouvelles en début d'après-midi !

Dans un premier temps, les coureurs devraient descendre assez rapidement à la faveur d’une brise portante de secteur Nord d’une 15aine de nœuds : une allure technique qui va solliciter les marins, tandis qu’ils devront négocier une rotation des vents vers l’Ouest. Le passage obligatoire de la flotte entre Yeu et la côte limite en revanche les options stratégiques.

A l’approche de la bouée BXA (située à 13 milles du phare du Cordouan, au large de l’embouchure de la Gironde), la brise devrait s’essouffler. Complètement ou pas ? Pour combien de temps ? Là, c’est un peu l’inconnu : cette transition entre deux systèmes météo va sans doute donner du fil à retordre aux marins. Beaucoup de choses peuvent se jouer là. Des brises thermiques* pouraient également pimenter l’affaire.

Enfin, le retour vers la Bretagne sera à nouveau venté, rapide car effectué vent de travers : un beau et long run de vitesse certes, mais pas seulement… il pourrait aussi y avoir du jeu car cette fois, les skippers seront libres de choisir leur route : large ou côte ? Telle sera la question. Après 3 jours et 3 nuits de course la lucidité et la fraîcheur physique des marins joueront sans doute un rôle primordial pour le final de ce parcours Sud. « Les bateaux risquent d’être groupés au début, ça va être à fond sous spi, sur la route directe. Il faudra faire de la vitesse puis bien gérer la zone de transition entre la descente et la remontée. Après, les premiers qui vont toucher du vent risquent de faire la différence », résume Pierre Brasseur (Région Nord Pas de Calais – Ripolin)

  

 

17 juin, 1h00 : Mini-Fastnet 08, les voila partis
Je prends le relais de Matthieu pour vous narrer la course.
Ils sont donc bien partis ce lundi 16 à 15h ; Groupe Setec était en 32ème position dans sa catégorie "Série" (sur 39 inscrits) avant de virer la Pointe du Raz, et vient de remonter dans les dernières heures à une belle 25ème position, à 22h00 ce lundi soir, avec 6 milles de retard sur le premier, alors qu'il en reste plus de 400 à parcourir! (voir les positions sur les images à gauche)
Un vent  venant du Nord, avec un bon 20 Nds, et qui va virer au Nord-Ouest pendant la nuit en faiblissant, jusqu'à devenir franchement Ouest en forcissant à nouveau dans la journée de demain, va accompagner leur descente au portant jusqu'à l'Ile de Sein. Voir à gauche les prévisions "modèle" pour mardi, 9h00 du matin en France.

A demain pour la suite, et bonne chance à nos marins pour cette première nuit en mer. Frédéric

 

 

 

Départ cet après-midi 15h pour le parcours Sud!
Confirmation ce matin au briefing du parcours Sud, nous descendons donc à la BXA en sortie de la Gironde. Vous pourrez suivre la progression de Groupe Setec (mini 219) dans cette rubrique, ainsi que sur le site de la course http://www.winchesclub.com/minis650/fastnet650/FR.Plus de nouvelles à notre retour prévu jeudi matin! 


En attente du départ du Mini Fastnet!
Petite déception ce matin à l'annonce du report du départ à demain lundi 15h; Une jolie dépression s'est en effet invitée sur le parcours, négociable mardi (25 nœuds modèle), mais apparemment plus dure mercredi (35 nœuds avec rafales).

Le flux de sud-ouest prévu en journée du mercredi

Nous attendons avec une certaine impatience de savoir sur quel parcours (Fastnet ou celui de substitution) nous nous élancerons, réponse demain matin! D'ici là, nous vous préparons une petite vidéo sur les modifs effectuées cet hiver sur le bateau.


 

200 milles nautiques de plus au compteur!
Difficile de vous informer au jour le jour quand les courses s'enchaînent, avec des périodes de préparation réduites au minimum (la nuit précédant le départ généralement!) et de courts intermèdes boulot! Le trophée MAP s'est bien terminé, j'ai du batailler ferme à l'entrée dans la baie de Douarnenez pour  faire avancer le bateau contre le courant, dans un vent évanescent. Après 3h scotché au Cap de la Chèvre, et 6 concurrents qui s'échappent devant moi, je trouve finalement un peu d'air à la cote, et 5h complémentaires me sont nécessaires pour avaler les 10 derniers milles! Groupe Setec passe la ligne vers 13h30, après 48h de course, et se classe 24ième sur 40 en série. Une performance honorable au regard d'un début de parcours venté et favorable aux bateaux plus récents; je suis surtout satisfait de ne pas m'être découragé face aux difficultés rencontrées (contrairement à l'année passée! cf journal de bord): GPS en rade dès le début du parcours, un mât présentant une belle déformée sinusoïdale après 2 départs à l'abatée sous spi (je pensais avoir flambé le tube - un inter détendu au final-, et n'étais pas trop rassuré sur le trajet retour avec 20-22 noeuds de vent au près!), et plus de pilote dès la fin de première nuit (de toute façon, je n'avais pas prévu de dormir!). Prochain rendez-vous dimanche 15 juin pour la Mini Fastnet (Douarnenez-Fastnet- Douarnenez), que je courrai en double avec Camille!

Trophée MAP, 22h00
Matthieu et son Groupe Setec restent plus que jamais dans la course, avec une 22ème place au général et une 8ème place en série. Alors que le premier proto a franchi la ligne d'arrivée à 21h14 (Erwan Le Roux sur Gédimat - 621 FRA), la flotte s'étale dans sa remonté au près dans la baie d'Audierne, aux portes de la chaussée de Sein. Résultat demain matin!!

 

 

Trophée MAP, 9h00
Dans la nuit, la flotte s'est scindée en deux groupes entre Pen Men et les Birvidaux; Groupe Setec était à l'arrière du premier groupe à 1 heure du matin, alors que la remontée au près commençait avec un vent de nord ouest établit à 15 noeuds. La situation idéale pour rester dans la course!

A 9h00, le classement a peu évolué, alors que la flotte toujours très groupée remonte au vent sur un bord : 18ème position (séries) pour Groupe Setec, alors que seuls 23 séries sont classés (2 abandons, et 15 'non classés').

Situation météo prévue le 06 juin à 12h00

 

5 juin 21h:Trophée MAP
Toute la flotte a visiblement réussi à passer le premier passage à niveau que constitue le Raz de Sein. Sur cette descente au portant, le Super Calin s'accroche pour coller à la flotte des bateaux modernes aux formes optimisées pour cette allure; Groupe Setec est en 16ème position sur 40 séries en course (30 au général). 

 

 

5 juin 17h: Le Trophée MAP, c'est parti!
Faute de vent ce matin, les ministes ont quitté les pontons de Tréboul vers 13h au lieu de 11h, et c’est finalement à 14h46, au nord-est de l’île Tristan en baie de Douarnenez que Michel que le départ de la 5ème édition du trophée MAP a été donné.

A 17h, la flottille se situait par le travers de la pointe de Brezellec, avec comme ligne de mire le raz de Sein qui, une fois franchi, leur permettra de filer avec des vents portants. Les bonnes conditions Météo du départ devraient perdurer au cours des deux prochains jours. Bon vent à Groupe Setec !

 

A quelques heures du départ du Trophée MAP!
Demain jeudi 5 juin 13h, Groupe Setec s'élancera au milieu de 70 concurrents pour le Trophée MAP, une course technique de 200 milles nautiques le long des côtes bretonnes. La descente depuis Douarnenez jusqu'au plateau des Birvideaux s'annonce assez rapide dans des vents de 15 noeuds de nord nord-ouest. Aucun repos possible cette première partie de course, les pointes du Raz, de Penmarc'h à franchir (en prenant garde aux forts courants!), puis dans la nuit les îles des Glénans et de Groix ; il faudra donc faire preuve de persévérance sur la remontée au près dans le même régime de vent jusqu'à l'arrivée à Douarnenez prévue samedi en matinée. Des nouvelles de l'évolution de Groupe Setec (position par balise satellite toutes les 3h)dans cette rubrique ainsi que sur le site de l'organisateur http://www.winchesclub.com/minis650/map/FR

 

 

De retour en Bretagne!   

En premier lieu, milles excuses pour l'arrivée tardive de cette actu, mais nous avons profité d'un créneau météo juste après notre arrivée à Plymouth pour reprendre la mer! Tout juste le temps de sécher le bateau, rattraper quelques heures de sommeil, avaler un bon burger, et nous étions sur le départ accompagnés de Philippe Bedrignan (Setec Tpi) pour convoyer Groupe Setec à Douarnenez!
Voici donc en quelques lignes le récit de cette magnifique et éprouvante UK Fastnet . Les 12 premières heures écoulées, dans des conditions « molles » au milieu d’innombrables cargos et navires de guerre de la Royal, nous touchons le vent d'est annoncé assez tôt dans la nuit grâce à notre décalage dans le sud; propulsés sous grand spi et grand voile haute, nous enchaînons les surfs (13 nœuds !!), puis les figures de style à l'approche des îles Scilly (le bateau, surtoilé, se couche sur l’eau en remontant de manière incontrôlable au vent); il est alors grandement temps pour nous de réduire la voilure, et nous laissons filer avec amertume le groupe de tête (leur forme de carène, plus puissante, est particulièrement avantageuse à cette allure). Nous prenons une deuxième claque au moral après les Scilly, où un groupe de 4 bateaux de série nous rattrape au vent, alors que nous peinons à nous maintenir sur la route directe vers le Fastnet! Ce n'est vraiment pas la bonne combinaison angle-vitesse de vent pour notre « vieux » mini...Heureusement, le vent faiblit et prend un peu de Sud, nous renvoyons le grand spi et contrôlons nos poursuivants jusqu'au Fastnet que nous atteignons lundi au lever du soleil. L'instant est magique, mais le phare mythique dépassé, nous réalisons vite que le retour va être bien costaud ! 250 milles nautiques le vent dans le nez (« au près »), disons que c’est long, humide, et très frais… Nous prenons vite une option au nord de la route, celle du bord rapprochant, où le vent sera par ailleurs moins fort (on s’éloigne de la dépression), et nous plaçant du bon côté pour la rotation du vent à l’Est prévue à l’approche des Scilly. Les heures à la barre s’enchaînent, la fatigue commence à peser lourd, Philippe en particulier souffre pas mal du froid. Après un bon coup en descendant plein sud le long des Scilly avec le courant, nous perdons en revanche pas mal de temps dans nos manœuvres nocturnes au passage de Bishop Rock, où courant à contre et vent fort se conjuguent. Notre route s’infléchit après le passage du Cap Lizard (au ras des cailloux !), mais le vent tourne avec nous, et nous finissons le parcours par un dernier bord de près, talonnés par le mini 446. Nous le distançons en renvoyant toute la toile à l’entrée dans la baie de Plymouth, et passons la ligne en 8ième position sur 9 concurrents en série. Le résultat n'est pas fameux, mais à nuancer puisque toutes les arrivées s’étalent en seulement 3h de temps après 4.5 jours de course, révélant un niveau assez homogène (à notre grande surprise!). Plein de bons points par ailleurs : Philippe réussit avec brio sa première course en mini, nous avons pris nos marques sur le réglage des nouvelles voiles (toutes les combinaisons ont été testées!), le bateau va vite, et 500 milles nautiques s’ajoutentau compteur pour courir la transat 2009!

 





 

 

UK Fastnet : sprint final

Alors que la course vient de se terminer pour le vainqueur (proto), la course est des plus serrées entre les séries, au bord à bord à la pointe de la Cornouaille, où Groupe Setec évolue en septième position (général). Le vent molissant et les forts courants vont rendre cette fin de course très tactique. Allez, on s'accroche.

Groupe Setec vire le Fastnet

Groupe Setec a viré le Fastnet dans la matinée, en milieu de classement général après une route quasi directe au portant (petit recalage à l'approche du mythique rocher); alors que les prototypes sont déjà loin devant, la lutte est serrée entre les séries. La redescente commence dans un flux de sud est de 15 à 20 noeuds, queue de la dépression qui passe plus au nord entre l'Islande et l'Irlande; ces conditions devraient se maintenir jusqu'à l'arrivée ... Bon courage pour ces longs bords de près !!

Groupe Setec au départ de la UK Fastnet

Groupe Setec est sur le départ de la UK Fastnet, pour un parcours 500 miles nautiques de course : plymouth - penlee point (sortie de la baie de plymouth) - lizard point - bishop rock (sud des iles scilly) - fastnet et retour par le même chemin. L'arrivée est prévue à Plymouth mercredi prochain.

Les premières dificultés arriveront vite, puisqu'il s'agira de gérer les forts courants de la baie de Plymouth et de la cote jusqu'à bishop rock par vent faible. Le vent devrait rentrer de l'Est vers 3h dimanche, permettant de tracer une route directe jusqu'au fastnet en évitant les secteurs peu ventés situés au nord de la route. Le retour devrait se faire sur une route plus au sud (moins abritée du dévent de l'Angleterre créé par flux d'est), avec des vents fort dans la manche.

Pour suivre l'évolution de la course, mise à jour toutes les heures : http://www.rwyc.org/mf/home.asp . Cliquer sur Position pour afficher la position des cocurents sur Google Earth.

Groupe Setec à Plymouth!

Nous sommes arrivé lundi soir à Plymouth, au terme d'un convoyage de 45h, météo au beau fixe et vent modéré, juste ce qu'il fallait pour notre première incursion en Bretagne nord et en Manche! Nous préparons la course dans les magnifiques

locaux (chargés d'histoire...) du Royal Western Yacht Club. A vendredi soir pour les dernières nouvelles avant notre départ samedi midi.

Groupe Setec prend le large!

Après un passage éclair à la Setec lundi 28 avril, retour dès mardi à La Rochelle afin de préparer le bateau pour un potentiel départ en qualif mercredi 30. Au vu des fichiers météo (merci Sam!), le créneau de 8 jours dont je dispose semble insuffisant pour effectuer la boucle jusqu'en Irlande. La qualification est donc reportée à l'été, après la saison de course. A cette nouvelle, Philippe qui m'accompagne pour le UK Fastnet (Plymouth-Fastnet-Plymouth, 17-23 mai 2008), saute dans le premier train pour La Rochelle; nous réglons les problèmes de pilote, récupérons les nouvelles voiles, et larguons les amarres pour la Bretagne Sud. Première navigation au large pour le bateau dans des conditions idéales (belle glissade en route directe sous grand spi), tout fonctionne à bord. Les dauphins nous ont accompagné à de nombreuses reprises dans la nuit de vendredi à samedi, nous gratifiant d'un magnifique spectacle son et lumière dans l'eau chargée de plancton phosphorescent! Nous laissons Groupe Setec dimanche à Sainte Marine. Prochaine nav le we prochain pour rallier Plymouth!

 


 

Marquage du bateau et 1ère sortie à La Rochelle!

Les premières images du marquage du bateau, réalisé par DKD! Du bon boulot, difficile de distinguer la différence avec le photomontage! Dernière pièces manquantes pour naviguer, les nouvelles ferrures des safrans reçues in extremis au boulot par DHL (merci à Suzy et Jean-Pierre Magnan!) sont mises en place samedi, et nous sortons avec Camille et Sébastien (VS17) dimanche en fin d'après midi. Un vrai bonheur de voir le bateau évoluer à nouveau, et un premier problème à résoudre! Le pilote de secours, installé cet hiver, fait planter l'ensemble de l'installation...


 

 

Groupe Setec a rejoint le ponton des mini 6.50!

Suite à quelques déboires avec les grues du port (la première en panne, la seconde tombant en rade alors que Groupe Setec est suspendu au dessus du terre-plein!), je dois mettre à profit un nouvel rtt (une ressource malheureusement hautement épuisable!) pour mettre le bateau à l'eau, et le mater. Merci à Eric et Sebastien de l'association de course au large VS17 pour leur aide et leur disponibilité! Sullivan Remy me rejoint samedi (après une nuit de trajet en voiture depuis Lyon!) pour finaliser la préparation du mini, et ainsi permettre une première navigation le we prochain, pour un potentiel départ en qualification la semaine du 28 avril au 8 mai si la météo le permet. Un gros week-end de boulot, merci Sull d'avoir fait le déplacement, ton aide ne pouvait tomber à un meilleur moment!



 Le Groupe Setec poursuit son engagement à nos côtés pour la saison de course 2008 !

Quel plaisir de constater que le partenariat engagé l'année passée avec le Groupe Setec s'inscrit dans la continuité du projet! Très concrètement, ce soutien nous permet de remplacer une partie de la garde robe du bateau (grand voile, solent, et spi de capelage), ainsi que de décorer honorablement notre coque - d'un blanc éclatant puisque remise à neuf cet hiver - aux couleurs du sponsor. Un grand merci à l'équipe qui s'est constituée à cette occasion pour concevoir le marquage (Anne-Sophie Verriest, Marie Evo, Juste Peciulyte, et pour la dernière touche Audrey Zonco, Bertille Bénet, et Raphaëlle Chéré). En vignette, quatre des propositions développées par l'équipe, et ci-dessous en primeur, celle qui, d'un consensus général, a été

adoptée!

La mise à l'eau du mini 219 programmée pour le 12 avril à La Rochelle!
Après trois mois de chantier, le mini FRA 219 retrouve son élément! Très bientôt en ligne, les photos du plus beau des minis, et un point sur les travaux effectués cet hiver!