PROJET MEDITERRANEIS

Présentation du projet

Creuset des cultures, la Méditerranée relie les arts et les hommes. Dans ce contexte le projet Mediterraneis souhaite apporter un nouveau souffle au cœur de l’Europe porté par les talents de demain, en mettant en synergie des villes et institutions culturelles du pourtour méditerranéen.

Un orchestre, ambassadeur itinérant de la Méditerranée

L’orchestre est le centre de gravité du projet. Ambassadeur itinérant, vitrine culturelle, outil de formation continue, instrument pédagogique, l’orchestre assure à la fois le rayonnement et la diffusion du projet. Le prestige des manifestations permet de trouver une écoute internationale et de faire de l'activité orchestrale un laboratoire de création permanent. Ancré pour une période de deux ans dans une ville d’accueil ou une région du pourtour méditerranéen, qui s’engage à mettre à disposition des infrastructures de résidence pour les quatre périodes annuelles d’activité de l’orchestre et des moyens structurels pour les répétitions, auditions, concerts, master-classes, cours, conférences, séminaires, le projet Mediterraneis se propose d’offrir un ensemble de manifestations et spectacles mettant en valeur le patrimoine culturel des lieux de résidence retenus. C’est EUROPEAN CONCERTS ORCHESTRA, associé au programme TRANSARTIS, qui a été chargé d’être le vecteur musical du projet.

Pour une Méditerranée patrie des diversités

De la péninsule ibérique aux pays du Moyen-Orient, le bassin méditerranéen demeure un point de convergence de cultures et de religions fort différentes, souvent totalement divisées.Seuls l’outil culturel et la langue universelle de la musique sont à même de faire cohabiter sous un même toit des êtres humains habités par un objectif commun : rechercher une harmonie commune née de la fusion des instruments et rapprocher les sensibilités pour que l’avenir de ce creuset du monde puisse reposer sur des valeurs d’équilibre et de respect mutuels. Les savoir-faire des instruments réunis portent le message d’une nouvelle manière de vivre la mondialisation, de l’artisanat à la globalité. Ainsi, l’enjeu du projet Mediterraneis porte en son cœur un symbole fort : patrie des diversités, la Méditerranée est lien des cultures, culture des liens.

Des actes culturels pour «  faire savoir les savoir-faire »

Il ne s’agit pas de recréer un orchestre de plus, dans un contexte déjà fort encombré. Au contraire, la préoccupation essentielle qui motive ce désir de renaissance est de créer une structure souple, capable d’être à la fois le miroir des diversités culturelles issues du bassin méditerranéen et de devenir un organe de transmission entre des savoirs traditionnels, transmis par des artistes ancrés dans leur vécu et les savoir-faire des artisanats classiques venus des musiques dites savantes. Véritable foyer et point de rencontre de courants souvent séparés, l’orchestre peut devenir ainsi un vecteur de transmission et d’enrichissement mutuel, tant sur le plan de la production musicale (concerts, tournées, enregistrements, compositions musicales, improvisations partagées…) que sur celui de la recherche. À travers les activités artistiques et pédagogiques du programme TRANSARTIS (master-classes, échanges entre institutions musicales, création de nouveaux enseignements pluridisciplinaires…) le projet Mediterraneis, à l'intersection des cultures, valorise les savoir-faire et leur redonne un nouveau souffle.

La résidence, valorisation d’un patrimoine

Tous les deux ans le projet change de lieu d’accueil, selon un protocole défini préalablement. La ville et la région retenues pour la résidence durant deux années consécutives sont intimement associées aux différentes manifestations artistiques et choisies en fonction des infrastructures capables d'accueillir l’ensemble des productions prévues par Mediterraneis et pour leur environnement patrimonial mis en valeur par des spectacles in situ, retransmissions radiotélévisées, diffusions sur Internet...

Quatre sessions dans une année : concentration et efficacité

Le projet se déroule durant quatre sessions d’un mois réparties sur une année, généralement en septembre, novembre, mars et juin, suivies d’une tournée estivale dans divers pays partenaires. L’objectif est de concentrer le travail au maximum tout en réduisant les charges budgétaires inhérentes à un projet d’une telle envergure. Un dossier spécifique détaille les organigrammes, programmes, infrastructures et budgets établis pour les trois premières saisons.

Pédagogie et recherche : laboratoire des convergences

L’aspect pédagogique complémentaire au projet musical et les domaines de la recherche orientés vers des objectifs transdisciplinaires et pluriculturels sont susceptibles de créer un enseignement novateur et original. Des rencontres (colloques, congrès, séminaires) sont appelés à favoriser des échanges entre :

- musiciens classiques et musiciens traditionnels ;
- compositeurs, créateurs contemporains et instruments du patrimoine.

L’organisation de cours de maîtres (master-classes) et concerts, spectacles, conférences, cours et ateliers, séminaires...) sont prévus dans divers lieux et institutions de la ville d’accueil. Les cours sont donnés par des artistes reconnus pour leur pédagogie de haut niveau dans le cadre des recrutements de musiciens sélectionnés pour la saison d’E.C.O. et sont ouverts au public. Simultanément des passerelles entre musiciens traditionnels et classiques seront favorisées : les pratiques traditionnelles rencontrent les jeunes professionnels de la musique classique, dans le but d’ouvrir leur champ de connaissance de la facture instrumentale, de l’histoire des courants musicaux et des sources d’inspiration. Des séminaires sont dispensés par des maîtres réputés et donnent lieu à des concerts et manifestations parallèles (conférences, films, improvisations…). Dans le cadre du programme TRANSARTIS des présentations d’événements culturels issus d’échanges pédagogiques entre public et interprètes seront également mis sur pied (implantation dans l’activité culturelle locale développée sur toute la saison) avec une mise en synergie des institutions locales de niveau équivalent, qui peuvent accueillir les cours et les concerts (mobilisation des institutions culturelles de la ville de résidence du projet). Enfin, dans des cadres appropriés, il est prévu des rendez-vous périodiques appelés Jardins du savoir : concerts et manifestations des musiques en Méditerranée, spécialement conçus pour un lieu architectural, historique ou un site méditerranéen (manifestations en plein air).

La formation continue, tremplin pour une insertion professionnelle qualifiée

La formation orchestrale est conçue comme une académie vivante de la transmission des savoir-faire : des musiciens chevronnés, membres de l’orchestre et chefs de pupitres, sont chargés de la formation sur trois ans des nouveaux instrumentistes, ces postes de formateurs étant eux-mêmes remis au concours périodiquement. À l’issue des trois ans de formation (quatre sessions d’un mois sur une année pendant trois ans consécutifs) l’engagement de l’étudiant instrumentiste, outre une expérience de haut niveau acquise « sur le terrain » notamment lors des productions et concerts de l’orchestre, se verra consacré par un titre de formation professionnelle reconnu.


© TRANSARTIS–Juillet 2010 – © MEDITERRANEIS PROJECT-Juin 2011 - Tous droits réservés