Projet TRAFIPOLLU


Le projet TRAFIPOLLU a été sélectionné par l'appel d'offre de l'ANR - VBD 2012 (Ville et Bâtiment Durable).
Il a été labellisé par le pôle de compétitivité Advancity fin mars 2012.

Contexte et objectifs du projet

Dans le cadre du Pole Scientifique et Technique (PST) du MEDDE à Marne-la-Vallée plusieurs projets structurants ont été lancés fin 2009. Parmi ces projets, « Ville Numérique » regroupe des laboratoires de 5 établissements de recherche (IFSTTAR, ENPC, IGN, Météo-France). Ce projet a pour objectif de produire des outils numériques et technologiques pour améliorer la connaissance et la gestion d’une aire urbaine (outil d’aide à la décision). Un des axes structurants de ce projet est l’étude des chaines de modèles permettant d’évaluer les nuisances environnementales liées au trafic routier.  La valorisation de ce dernier projet se fera naturellement dans le cadre de « Ville Numérique » par la transformation des modèles développés en o

Twitter - TRAFIPOLLU

utils numériques intégrables dans une plateforme globale.

L’objectif principal du projet TrafiPollu est de développer les outils de modélisation permettant de réaliser des cartographies caractérisant dynamiquement la location des polluants générés par le trafic. La résolution spatiale et temporelle de ces cartographies devra pouvoir varier suivant les besoins (de très fine à plus grossière). Pour atteindre cet objectif, il faudra mettre en œuvre aux différentes échelles urbaines (rue, quartier et ville) les chaines de modélisation permettant de prévoir (i) le comportement du trafic, (ii) les émissions de polluants associés, (iii) la dispersion des polluants dans l’atmosphère, (iv) le dépôt des polluants et (v) leur transfert dans l’eau et dans les sols. Une attention particulière sera portée aux problèmes de traversée d’échelles afin de proposer des méthodes permettant (i) d’affiner les résultats produits par les chaines de modèles opérant à large échelle à partir des résultats produits par les modèles à plus haute résolution (remontée d’échelles) et (ii) de mettre en œuvre les modèles fins à partir des données disponibles ou de résultats de simulation produits aux échelles supérieures (descente d’échelles).

Les premières réflexions sur ce projet ont montré l'importance de disposer d’une chaine de modèles à l’échelle la plus fine (haute résolution) dont les résultats soient validés. C’est pourquoi il est prévu dans le cadre de ce projet une expérimentation d’envergure associant les différents comportements physiques mis en œuvre dans ce projet et permettant le suivi dans l’espace et dans le temps des polluants considérés (Nox, Cox, HAP, Particules et métaux). Il est prévu que le site d’expérimentation soit dans la zone d’influence du PST Marne-la-Vallée.


Séminaire de clôture

Vous pouvez à présent accéder aux présentations faites lors du séminaire de clôture le 21 novembre 2016.

WP1 : Expérimentation et modélisation à l’échelle locale

WP1 : Transferts de polluants entre les compartiments trafic/air/eau/sol

WP2 : présentation générale de la chaîne de simulation l' échelle du quartier et résultats

WP2 : Sensibilité des simulations des émissions de polluants et de leur dispersion dans l’atmosphère

WP3 : Pollution à l’échelle de l’agglomération (Air & Eau)

WP3 : Traversée d'échelles

WP4 : Production de données géographiques pour la modélisation des phénomènes physiques en milieu urbain

WP4 : Résultats opérationnels du démonstrateur