1. Effets positifs sur le corps humain


 Des études ont montré que les rayons du soleil ont plusieurs effets positifs sur le corps humain.
 
 
 
 
 Par exemple, quelques minutes seulement après l'exposition aux rayons du Soleil, une pigmentation dite immédiate apparait sur le corps mais ne dure que quelques heures, elle est induite par les ultraviolets A et la lumière visible, et correspond a une photo-oxydation des précurseurs de mélanines qui sont des pigments synthétisés dans la peau et qui lui donne sa couleur. Cette pigmentation est un "pré-bronzage" car celui ci intervient environ 2 jours après l'exposition, et atteint le maximum de la couleur qu'il donne le 21ème jour.
 
 
 
 
 
 
 
 
 Le bronzage correspond à la synthèse de la mélanine. Il existe 2 types de mélanines : seul l'eumélanine, qui est le pigment brun foncé de la peau est photo-protecteur. L'autre type de mélanine est la phœmélanine : elle est essentiellement présente chez les individus roux. Ce type de pigment possède un fort potentiel générateur de radicaux libres très nocifs pour les structures biologiques ( noyaux cellulaires, protéines et membranes cellulaires). Pour de nombreuses personnes, le bronzage est bénéfique car ces personnes recherchent une peau colorée, cependant dans certains cas, notamment au cours d'une grossesse ou sous l'action de certaines substances, le bronzage peut être hétérogène et visible par des tâches brunes se localisant sur les zones photo-exposées.
    Mais le bronzage joue un rôle important dans la protection contre le soleil, de plus il est naturel.
 
 
 
 
 
 
 
Le Soleil peut aussi avoir une action anti-dépressive qui parait lié à l'action de la mélatonine dont la sécrétion est inhibée par la stimulation lumineuse oculaire provoqué par le Soleil. Une étude prouve les bienfaits du Soleil par rapport à cela, en effet les habitants des pays nordiques, comme la Norvège, sont plus enclins à des dépressions saisonnières ( caractérisée par un manque d’énergie et un moral plus fragile) que les personnes vivant au contact plus important du Soleil entre autres les personnes "méditerranéennes" .

( Formule topologique de la mélatonine )

 
 
 
L’épiderme est constitué de plusieurs couches cellulaires qui, de la plus profonde à la plus superficielle, sont les suivantes : la couche basale, la couche épineuse, la couche granuleuse, la couche de transition (seulement dans la peau épaisse) et la couche cornée
 
 
Suite à une exposition prolongée au Soleil, celui ci peut provoquer un épaississement de l'épiderme, les UV du Soleil stimulent la multiplication des cellules de l'épiderme qui sont appelées Kératinocytes, ce qui va conduire à un épaississement de la couche cornée, qui contribue à une photo protection naturelle très efficace.

 

 

 
 


Certains scientifiques ont découvert un effet immunosuppresseur des UV (comme ceux émis par le Soleil) ce qui a entraîné une utilisation thérapeutique de ceux-ci appelée phototérapie ou bien Low Level Laser Thérapie (LLLT). Plus précisant, les radiations ultraviolettes inhibent le système immunitaire en induisant la suppression de l'hypersensibilité retardée ou HSR ainsi que la tolérance des cancers cutanés photo induits.


 
 

 

    Aux XIXème siècle et avant l'ère des antibiotiques, la cure de soleil était le seul traitement efficace contre certaines maladies comme la tuberculose et le rachitisme, depuis des études ont été menées et démontrent que le soleil provoque la synthèse de la vitamine D qui nous protège de certaines maladies. De récentes études montrent qu'elle aurait aussi des propriétés anticancéreuses.

 

 

    De plus, cette vitamine intervient dans la construction osseuse (c'est l'effet antirachitique du Soleil) et régule les réactions du système immunitaire. Une carence en vitamine D entraine une augmentation des risques de développer certaines maladies graves. Mais seuleument certains aliments nous fournissent de la vitamine D (les poissons gras et l'huile de poisson, s'y ajoutent aujourd'hui des compléments alimentaires). Il faut donc faire attention a ne pas en manquer. Une carence en vitamine D peut avoir un risque élevé de développer certaines maladies comme des cancers, des maladies auto-immunes ou même des maladies infectieuses.


 

 

    L'organisme est capable de la synthétiser, cette réaction a lieu dans la peau quand elle est exposée aux rayons ultraviolets B (UVB) du Soleil. La vitamine D existe sous 2 formes: la vitamine D3 -ou cholécalcium- et la vitamine D2 -ou ergocalciféro-. La vitamine D3 est produite par les kératinocytes à partir de la dégradation du cholestérol sous l'effet des rayons ultraviolets B. La vitamine D2, elle, dérive d'un stérol végétal.

    La vitamine D est une sorte d'interrupteur activant ou désactivant des gènes dans presque tous les tissus de l'organisme. Pour agir elle se fixe sur une protéine appelée récepteur de vitamine D: c'est un facteur de transcription dans les cellules. En permettant à une cellule de synthétiser une protéine particulière, la vitamine D modifie sa fonction , c'est cette capacité à déclencher une activité génique dans différentes cellules qui explique les effets physiologiques si variés de la vitamine D et donc son importance pour le corps.

    La vitamine D reçoit aussi le nom d'hormone car elle est fabriquée dans un tissu et circule dans tout l'organisme en agissant sur d'autres tissus. Elle régule au moins 1 000 gènes et intervient dans l'utilisation du calcium et du phosphore. Tout ceci explique le rôle de la vitamine D dans la formation osseuse.

 

 

 

    En effet , elle régule la concentration sanguine de calcium en améliorant son absorption intestinale et en diminuant sont élimination par les urines. En outre, elle participe à la fixation du calcium par l'os. D'après certaines recherches, la vitamine D favoriserait la production d'antibiotiques naturels et freinerait les mécanismes inflammatoires. La vitamine D joue donc un rôle essentiel dans le corps humain, et ce rôle ne pourrait pas être rempli sans la présence des UVB et donc du Soleil. 


 

 

 

    Cependant, une trop forte exposition au Soleil a des conséquences néfastes, les effets négatifs étant plus nombreux que les effets positifs.


Comments