L'EFFERVESCENCE
Par Marine Fleury
 
 
 
Qu'est ce que l'effervescence?
 
 
 
  • En Bref :
 

     L'effervescence est la formation de bulles de gaz dans un liquide. Elle se produit au contact d'un acide et d'une base. Par exemple, prenons un mélange d'acide citrique et de bicarbonate de sodium en poudre, que l'on solubilise dans de l'eau; il se déclenche une réaction chimique, qui libère du dioxyde de carbone (CO2).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
  • Réaction Chimique :
 
Réaction acido-basique entre l'acide citrique et le bicarbonate de sodium :


couple 1 acide/base :
C6H8O7 /  C6H5O73-
couple 2 acide/base : H2O, CO2 / HCO3-

(Réaction = acide 1 + base 2 ==> acide 2 + base 1)

Equation chimique :

C6H8O7 + 3 (Na+HCO3-) ---> (3Na+, C6H5O7 3-) + 3(CO2) + 3(H2O)
Acide citrique +3 Bicarbonate de sodium ---> citrate de sodium + 3 dioxyde de carbone + 3 eau
 
 
Rq. : les ions Na (sodium) sont spectateurs.

  
  
  
  • Expérience :
    
    On réalise une sucette de caramel effervescent. Pour qu'il y ait effervescence, il faut donc faire agir un acide avec une base. Nous prenons donc l'acide citrique (comme acide) et le bicarbonate de sodium en poudre (comme base).  
 
NB : Pour ne pas avoir à se procurer de l'acide citrique, on utilise du jus de citron, qui en est essentiellement composé. (Jus de citron = acide citrique+eau)
 
 
 
    On commence par faire chauffer du sucre, du jus de citron et de l'eau dans une casserole (à feu moyen, sans remuer). Au bout de 15/20 minutes environ, la solution va brunir; le caramel se forme.
 On retire alors la casserole du feu, et on ajoute à ce mélange le bicarbonate de sodium (auparavant dilué dans 1 cuiller à soupe d'eau), tout en remuant la préparation. Celui-ci entre alors en réaction avec l'acide citrique. Cela produit du CO2, la préparation va donc mousser.
   
    [ Remarque : Dans cette expérience, on peut noter une 2ème réaction chimique : la caramélisation. En effet, le bicarbonate de sodium a diminué l'acidité de la préparation, ce qui favorise la caramélisation. Au final, après refroidissement, on obtiendra donc des bulles de CO2 enfermées dans du caramel. ]
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
                      
 [ Recette : Petit précis de cuisine moléculaire, A. Cazor & C. Liénard ]