Les avantages et les inconvénients  


 
Les Trains Transrapid utilisant la technologie Maglev (Magnetic Levitation) ont par leur conception et leur fonctionnement des avantages et des inconvénients sensiblement différents par rapport aux trains « classiques » fonctionnant sur des rails comme le TGV français par exemple.

 

Les avantages :

 

  •          Le principal avantage est le gain de temps de liaison entre les villes. Par exemple, le train japonais à sustentation magnétique devrait rouler à 505 km/h en 2027. Il serait deux fois plus rapide que l’actuel Shinkasen et relierait Tokyo à Nagoya. Il devrait parcourir 286 km en seulement 44 minutes.

 

  •     Le Maglev, possède un second atout : comme il possède de puissantes bobines, il ne nécessite pas de moteur. Il est comme en suspension en l’air en étant propulsé grâce à des électro-aimants.

 

  •       Ce train est beaucoup plus confortable et sûr que les différents moyens de transport existant. En effet, il est 700 fois plus sûr qu'une voiture, le risque de déraillement est quasi nul et il ne subit presque pas de secousse. De plus la maintenance du train est beaucoup moins chère comme l’usure du train est très faible.

 

  •    Le Transrapid est plus puissant et plus performant pour atteindre l’incroyable vitesse de 300 km/h. Contrairement à un train de type TGV, il ne lui faut que 5 km pour se déplacer à cette vitesse contre 30 pour un TGV. Cela est permis grâce à l’absence de frottement et à son faible poids. Cet avantage se révèle très utile sur de courtes distances.

  •   Grâce au graphique ci-dessous, on peut voir que le Transrapid est plus économique que l’ICE (un train de type TGV) quelle que soit la vitesse. De plus, il est le seul à pouvoir atteindre la vitesse de 400 km/h. On peut remarquer que le Transrapid utilise la même quantité d’énergie à 400 km/h que l’ICE à 300 km/h.


  • Encore une fois, son faible poids et son système de lévitation et de propulsion localisés principalement dans la voie  permet au Transrapid de devancer la technologie du TGV sur l’inclinaison maximale de la voie. (10% contre 4%). Cet avantage dans la montagne est loin d’être négligeable au moment de calculer les tracés des futures voies.

  •   Les générateurs disposés le long de la voie permettent de limiter la perte d’énergie alors que les trains électriques « classiques » ont une importante perte d’énergie car celle-ci circule dans des câbles le long des voies. Afin d’éviter les pertes d’énergie, et d’augmenter la sécurité, la voie est répartie en sections qui propulsent le Transrapid à tour de rôle.

Voici le tableau de consommation en fonction de la vitesse du Transrapid et un diagramme comparatif d’émission de CO2  entre TGV, Tranrapid, voiture et avion court courrier par km par passager.

 

Vitesse en km/h

Consommation en Wh/km

Equivalence en essence

200

32

1.1L / 100 km

300

47

1.6L / 100 km

400

66

2.2L / 100 km

 

Schéma de fonctionnement de l’alimentation en énergie du Transrapid :


Enfin, on peut dire que le Transrapid est aussi le plus silencieux grâce au diagramme ci-dessous. Les mesures ont été prises à différentes vitesses sur 4 trains : un RER allemand (S-Bahn), le Transrapid, le TGV et l’ICE (TGV allemand).


Les inconvénients :


  •      Le principal désavantage du train est qu’il évolue en système fermé. Cela signifie qu’il ne peut se déplacer uniquement  sur des voies spécialement conçues qu’aucun train classique ne peut emprunter. De plus, la construction de voies spécialisées est très coûteuse : le coût du Shanghai Maglev s’élève à 1 milliard d’euros pour 30 km.

 

  •   Ce système n’est pas adapté au transport de fret lourd.

 

  •   L’accident du Transrapid allemand sur la ligne d’essai d’Emsland le 22 septembre 2006 qui a causé la mort de 23 personnes, a considérablement modifié l’avenir de ce train.

 

  •      Les effets sanitaires du magnétisme : 

Tous les êtres vivants ont des fonctions qui agissent à un certain niveau électrique et n’importe quelle perturbation de son environnement électromagnétique naturel peut affecter les fonctions mises en jeu.


A de faibles puissances, les effets sont moins rapides mais sont plus dangereux et sont différents d’un individu à l’autre.


Les rapports des dernières études faites chez l’homme ou l’animal montrent l’apparition de nombreux troubles biologiques chez l’individu exposé à ces champs électromagnétiques.

 

  •   Ces études ont été faites à partir de modèles expérimentaux scientifiques. On a pu observer des effets biologiques incontestés :

-          Perturbations des flux d’ions calciques in vitro : L’ion calcium est un des messagers les plus importants de la cellule et il intervient dans de nombreux processus physiologiques vitaux (ex : libération de neurotransmetteurs).

-          Perturbation physiologique au niveau de la glande pinéale, on a pu observer la suppression de la sécrétion de la mélatonine. L’arrêt de la sécrétion de l’hormone du sommeil modifie chez les êtres vivants le rythme circadien (alternance jour/nuit).

 



-          Perturbations des défenses immunitaires et augmentation du risque de développer des cancers.

-          Perturbation dans la synthèse des protéines dues à des modifications dans la transcription de l’ADN et de l’ARN.

 

 
  •       Le train à sustentation magnétiques va envoyer des signaux magnétiques, cependant cela peut générer des modifications sur notre comportement cellulaires. Effectivement nos cellules ont une structure électromagnétique, avec le noyau alcalin qui est chargé positivement (+), et le cytoplasme acide qui est chargé négativement (-). De plus les échanges métaboliques cellulaires se font sous forme d’ions chimiques, chargés électriquement.

 

 

  • De plus, il ne faut pas oublier que chacun de nos organes, a sa propre fréquence vibratoire. De plus, en fonction des conditions d’environnement de notre corps, les fréquences de battement de chacun de nos organes peuvent subir des modifications ; il s’ensuit des modifications de notre état physique et psychique bien évidemment.