Le sentier Lumineux

sendero

        Il est maintenant temps d'éclairer un peu vos lanternes et de faire sortir de l'ombre ce groupe ombrageux qu'est le Sentier Lumineux (Sendero Luminoso pour ceux qui aiment la VO). En effet, le développement de ce groupe terroriste a marqué l'histoire péruvienne pour la fin de ce siècle.Guzman

        Tout commence quand un "brillant" professeur de philosophie un peu allumé, Abimael Guzman, fonde le "Parti Communiste Péruvien Drapeau Rouge", une scission Maoïste du PC Péruvien. L'université San Cristobal, dans laquelle enseignait Guzman, adopte rapidement l'idéologie radicale de ce parti. Dans les années 70, l'idéologie se répend dans plusieurs universités de la région, en prenant le contrôle des conseils d'étudiants. Mais ce contrôle ne dure pas, et le parti perd plusieurs élections universitaires. Guzman décide alors de quitter les universités pour consolider le parti. Il ouvre en 1980 la première école militaire du parti, et organise la formation de milices armées.

        Dans les années 80, une véritable guerre civile éclate. Dans la région d'Ayacucho, dont le mouvement est originaire, le parti a de nombreux partisans et sympathisants. Et le nombre de ces sympathisants augmente encore lorsque le gouvernement organise des raids de répressions qui tuèrent des centaines de civils. Les attentats se multiplient, et il est parfois difficile de savoir s'ils proviennent des senderistas où du gouvernement.

        Au total, cette guérilla entre senderisas et gouvernement a fait près de 70 000 victimes, et le coût économique de cette guérilla fut évalué a plus de 16 milliards de dollars (soit l'équivalent de la dette extérieure du Pérou !)

        Les actions du groupe terroriste furent stoppées par les actions d'Alberto Fujimori, président du Pérou de 1990 à 2000. Sa politique extrémiste, qui lui vaut d'être en prison pour la fin de ses jours, a au moins eu le mérite de réduire presque à néant les attentats du SL.

        Le 12 Septembre 1992, Abimael Guzman est capturé à la suite d'une filature digne d'un roman d'espionnage. Le GEIN (Grupo Especial de Inteligencia) avait en effet fouillé les poubelles de la ville, et retrouvé des boites de médicament contre le psoriasis, maladie dont souffrait Guzman. Les images du leader hurlant dans sa cage ont fait le tour du monde (notez que ce n'est pas très drôle de finir à l'ombre quand on est le fondateur du Sentier Lumineux )

        Depuis le début du XXIe siècle, le groupe a repris un peu d'importance avec le trafic de drogue, et, bien que loin de l'idéologie maoïste d'origine, le Sentier Lumineux continue de réaliser des attentats dans la forêt amazonienne pour défendre ses plantations. Ils s'occupent aussi de relancer la propagande et de préserver leur image en tuant tous ceux qui écrivent des pages internet à leur sujet. (Oooops ?)