Tourondel

 Terre immense et habitée

Par la mémoire des êtres

Qui l’ont rêvées et crées

Loin de la gloire et du paraître

 

Plaisir profond et exaltant

De l’aboutissement d’un travail

Une osmose de sentiments

Quand la nature partage

 

Beauté d’un paysage sans arme

Personne ne voit la larme

De l’homme épuisé et ravi

 

La pluie coule et s’y mélange

Sa joie sourde se répand

Il a trouvé un sens à sa vie.

 

 

S-L

Le 22 avril 2001