Hola a Todos,
Pedro Laurenz ( 1902 – 1972 )
C'était au cours de l'année 1924, dans le mythique Palais de Glace, à Buenos Aires, qu'un nouveau second bandonéoniste était en train de débuter dans l’orchestre de Julio De Caro. Il devait jouer à côté de Pedro Maffia, qui était considéré le meilleur bandonéoniste du moment : Une idole !, autant pour le public que pour les musiciens
Maffia, avec un certain dédain qui lui était habituel, n’a pas eu l'ébauche d'un sourire à l'égard du nouveau collègue qui s'asseyait à son côté. De plus, cela se passait dans une ambiance très tendue, à cause d'une affaire de cachet entre De Caro et Maffia.
Le seul musicien du sextuor qui encouragea Laurenz fut le contrebassiste - le «Negro» Thompson - lui disant : « Ecoutez-moi, jeune homme ; s'il vous arrive de louper une phrase, arrêtez-vous de jouer deux secondes et reprenez ensuite »
Le premier morceau qu’ils ont joué fut : « Todo Corazon », du maestro Julio De Caro. Laurenz connaissait sa partie par cœur et il n’en loupa pas une
A la fin de la troisième pièce, et toujours sans regarder Laurenz, Maffia, s'addresant à De Caro lui dit: « Ce garçon joue très bien. Il faut le garder » :
L’un des plus célèbres duos de bandonéons dans l'histoire du tango argentin était né
Laurenz joua pendant presque dix ans avec De Caro
Il intégra aussi l'inoubliable « Orquesta Tipica Victor »
En 1934, Laurenz forme son propre orchestre, où il aura comme instrumentistes, entre autres, Alfredo Gobbi et Osvaldo Pugliese,
Beaucoup plus tard, on est en 1960, il fait partie de la première formation du Quinteto Real, dirigé par Horacio Salgán
Bandonéoniste, directeur et compositeur, il occupe une place importante dans l'histoire du tango argentin. Il fut le compositeur de tangos célébres tels que « Mala Junta », « Risa Loca », « Milonga de mis amores » « Berretin »...
Malgré l'importance de sa longue trajectoire, il n'a pas fait, à l'instar d'autres maestros comme Canaro, D'Arienzo, Pugliese, Troilo, Di Sarli..., beaucoup d'enregistrements
Son dernier récital en publique a eu lieu en mai 1970, avec son quartet, dans le Carnegie Hall de New York
En attaché, la milonga de Laurenz : « Milonga de mis amores », enregistrée en 1944 par son propre orchestre

Hasta pronto
Martha y Gabriel


http://www.todotango.com/English/Las_obras/Grabacion.aspx?id=1947




Mas de Música :
http://www.todotango.com/Spanish/Las_obras/Grabaciones.aspx?idc=22