11 Francini-Pontier

Hola a todos,

Parmi les orchestres qui ont eu de la renommée à l'époque dite “los cuarenta”, (Années 1935 à 1955 ), celle de “Francini et Pontier”, du nom de ses deux directeurs, fut d'avant-garde pour l'époque

Son riche et excellent répertoire incluait autant des œuvres de la première époque comme les thèmes le plus récents.
Il n'est pas habituel de trouver un orchestre dirigé par deux “maestros” comme furent  Enrique Mario Francini (1916-1978), et Armando Pontier (1917-1983).

Enrique Francini fut  un violoniste virtuose, directeur, compositeur et arrangeur,
qui a été considéré l'un des pionniers dans le mouvement de renouveau du tango. 
Il a toujours été un studieux de son instrument, jusqu'à devenir un maestro de l'harmonie et de la composition. Son style comporte une manière très personnelle de diviser la phrase musicale.
Il meurt sur scène, le 27 août 1978, lorsqu'il jouait le tango  “Nostalgias”

Armando Pontier, bandonéoniste, compositeur et directeur, s'appela Armando Francisco Punturero.  Il avait juste cinq ans quand il commença à jouer le bandonéon. 
Lui aussi est reconnu comme l'une de grandes valeurs  de la “Génération 40”, celle du renouveau du tango.
Comme compositeur il est toujours attentif au  maintien d'une ligne mélodique qui permette  à chaque musicien  de l'orchestre d’exprimer ses propres personnalités.
Les tangos qu’il composa, très variés et riches en mélodies, sont souvent devenus des « classiques » et son style  permet aux danseurs d'entendre la subtilité des morceaux  qu'ils sont en train de danser. 
A la suite d’un grave dépression, il se donna la mort le 25 décembre 1983.

Francini et Pontier venaient de la région de Zárate-Campana, à environ 80 km de Buenos Aires et tous les deux avaient  étudié dans le conservatoire de musique auprès du grand maestro, le violoniste d'origine allemande, Juan Elhert. 

Le premier orchestre important dont ils feront partie sera celle de Miguel Calo, qu'ils quitteront ensemble en 1945 pour former leur propre orchestre.  Il durera  jusqu'en 1955 (Le hasard?, ça correspond très exactement à la décennie péroniste en Argentina)

L'orchestre Francini-Pontier se caractérisa par son rythme “amilongado” auquel s'ajoutaient l' style “canyengue” de Pontier et la capacité technique de Francini. 
Le 1 septembre 1945 l'orchestre débuta sur la scène du « Tango Bar » (1200, avenue  Corrientes), qui deviendra un lieu mythique de la musique de Buenos Aires
Les  solistes de première taille qui ont intégré cette formation, l'incorporation des voix les plus riches, ainsi que les arrangements de premier niveau  -notamment ceux de “el Indio Argentino Galvan”- furent  une garantie pour la qualité de leur écriture musicale.  La justesse de ses interprétations leur a  permis de concurrencer les plus grands orchestres de l'époque.

Après leur séparation amicale en 1955, tous les deux poursuivirent leur activité musicale dans le tango. Aussi, ils referont un orchestre ensemble en 1973 pour réaliser une tournée au Japon

Nous pensons qu'il vaut la peine de les réécouter, ou de les découvrir ici, avec un pair de tangos de leur création.  Les deux directeurs sont aussi les solistes des enregistrements qui vont suivre.
Le premier: Delirio (Délire), auteur Enrique Mario Francini
Le deuxième: A los amigos (Aux amis), auteur, Armando  Pontier ; qui dédia cette œuvre à Osvaldo Pugliese.

Bon écoute y hasta la próxima

Martha y Gabriel



Mas de Música :