Des News‎ > ‎

Les récits après séisme

Le 5 Avril 2010: récit d'une maman

Sur le chemin de la MDA, nous avons pu constater les dégâts causés par le séisme, Gladys nous précise que c'est bien pire dans le centre de PAP. Malgré tout, la vie a repris et les petits commerçants on fait leur réapparition sur les trottoirs.

A la crèche, il n'y a plus que 20 enfants environ. Gladys a dû se séparer de nounous et va encore le faire à la fin de ce mois. Elles ne sont plus que 11. Cela lui fait mal au cœur, mais elle n'a pas le choix.

Elle a renvoyé 7 nounous fin mars et va en renvoyer d'autres fin avril.

Elle ne sait pas encore si elle va refaire appel à Melle Mirlande, de plus, problème de lieu pour organiser la classe.
Le salaire de Melle MIRLANDE était de 2000 dollars haïtiens, et elle m'a dit qu'elle pourrait avoir un professeur débutant pour 1 300. Cours de 8h à 13h.
L'école de John Peter et Wenson est tjrs fermée, elle m'a dit que je pourrais me renseigner auprès du Lycée français pour connaître les tarifs et surtout s'il reste des places disponibles à Port au Prince. Elle me disait que ce serait une bonne chose pour eux deux. Elle espère tjrs trouver des familles.

Pas facile de s'organiser "administrativement" depuis le séisme, entre l'urgence engendrée les 1ers temps par le séisme et le déménagement de la MDA... 
Gladys ne sait pas trop encore comment elle va faire pour la suite...Deux des toiles de tente que nous avions apportés ont été remises aux nounous pour leur famille. Cela reste le besoin principal là-bas, pour l'instant, il y a encore de l'aide alimentaire.
Gladys est fatiguée, mais elle ne pense pas pouvoir se reposer tant que la totalité des dossiers ne sont pas bouclés. Les enfants semblent bien aller.


4 avril 2010

Chantelle et Julie, deux mamans US ayant déjà adopté chez Gladys, sont rentrées de la mda après un séjour de 6 jours (29 mars au 3 avril). Julie explique: The house of angels seem to be very well. I was surprised how well. Hope the rain doesn't get bad. Haiti though is not well.
Gladys works very hard. Do the children manage to sleep at a set time or they go to bed when they want as they made it after the earthquake? They seem to go to bed at a set time. The little ones. Big ones stay up and watch tv for awhile. The tents had concrete and they moved the beds in.

3 avril 2010

Deux familles françaises se sont envolées pour Port-au-Prince afin d'aller chercher leurs trois petits anges à la maison des anges. Il s'agit des deux dernières familles sur les 13 qui avaient obtenu le feu vert dans le cadre du départ de 117 enfants en finalisation d'adoption par des ressortissants français.

Le 15 mars, Gladys écrit:

Ca va tout doucement, ca va un peu mieux, mais ce n'est pas encore ça . Je
suis allée en plus en centre ville aujourd'hui, c'est incroyable comme cela sent
mauvais, cela sent très très mauvais.
Tout est irréel, il y a des petits commerçants et à côté tu vois des os, des
squelettes sous les décombres.
Je suis aussi allée voir mon épicerie. Si les rues sont vides de corps, là aussi
les corps sous les décombres ont été laissés. On ne peut pas entrer dans
l'épicerie, j'ai l'impression qu'il y a des corps dessous les décombres.
Les USA avaient décidé de reconstruire le port de PAP et de payer avec des ONG
des travaux pour préparer l'arrivée des machines pour déblayer les décombres. Je
ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que tout est stoppé. Plus personne
ne déblaye les décombres.
J'attends avec impatience l'ouverture des archives afin de récupérer mes
dossiers, signés ou non, cela n'a plus d'importance. C'est une bonne chose.
Tout le monde va bien mais nous commençons à avoir beaucoup de mouches

8 mars 2010

Bonne voix pour Gladys. Tout avance bien. Elle demande aux parents qui lui écrivent de toujours indiquer les prénoms de leurs enfants car elle vous reconnaît à travers eux. Les passeports des 23 enfants devaient être portés ce lundi matin auprès des autorités haïtiennes. Les relations étant très bonnes avec l'ambassade, les directrices de crèche ont fait passer le message qu'il serait préférable de faire partir les enfants crèche par crèche, mais elles ne reviendront plus sur le sujet car l'important est que les enfants partent, et tant pis si elles doivent faire des allers et retours. Elles espèrent tout de même que leur demande trouvera une oreille attentive. A titre d'information, la boîte de ventoline que Gladys utilise pour les enfants est passé à 60 USD ! Dieunane était chez une amie, Gladys a envoyé quelqu'un la chercher car elle dort dans le camp de la mda. Moment triste lorsque Gladys a parlé d'un médecin qui lui a expliqué qu'il a coupé à lui seul au moins 2000 membres depuis le séisme, et il continue. Pas de tremblement de terre depuis 4 jours mais tout le monde redoute une réplique annoncée pour le 11/12 mars.

5 mars 2010

Deux enfants de la MDA font partis des 23 enfants qui vont s'envoler en Guadeloupe dans quelques temps. Gladys l'a appris via une maman informée par le SAI.

4 mars 2010

L'APIEA va mettre en place son programme de parrainage en avril-mai. Si vous souhaitez parrainer des personnes identifiées vivant à Haïti, merci d'envoyer un mail à parentsdicienfantsdailleurs@yahoo.fr avec en entête "parrainage nominatif" en indiquant le plus d'éléments connus sur la personne ou la famille que vous souhaitez parrainer. Attention : en aucun cas, les personnes parrainées dans le cadre d'un parrainage nominatif ne connaîtront le nom de leurs parrains/marraines.

3 mars 2010

Passage de la commission des psy à la MDA avec des représentants de l'ambassade et des pompiers.

2 mars 2010

Une page vient d'être créée pour présenter les rencontres européennes de Gladys, avec les dates clefs et les personnes à contacter pour vous inscrire. En fonction du nombre d'inscrits, les organisateurs locaux vous préciseront les choix qu'ils arrêteront : pique-nique, en salle, etc. Merci de relayer l'information au maximum. Ces rencontres sont ouvertes aux adoptants de la maison des anges et de bon berger de Fatima, aux petits anges, aux familles en contact avec la maison des anges, aux familles qui veulent poser des questions à Gladys sur l'avenir de l'adoption à Haïti.

26-27 février 2010

Des directrices de crèches sont actuellement sollicitées pour amener les photos d'identité des enfants à l'ambassade de France. Gladys a été la première directrice de crèche à apporter les photos d'identité des 15 enfants sur le départ le jour où l'information était tombée comme quoi les parents pourraient aller les chercher. Elle est donc de ce fait optimiste attendant le feu vert sereinement. BBDF a pris le temps de faire son expression de besoin en matériel : un blender, un appareil pour faire du jus d'orange, un four à gaz taille normal, une douzaine de ventilateurs, deux télévisions pour les enfants. Il y a aussi un besoin en génératrice électrique de 18 kw et ce serait super d'amener à BBDF un appareil photo et de donner des cours de prise de vue ! Tous les enfants de la MDA et de la BBDF ont été mesurés (taille et pieds). De plus en plus de familles bio passent à la MDA pour donner des nouvelles. Dans toutes les crèches, les dossiers avant séisme des enfants qui ne sont pas terminés suivent le cours normal de la procédure haïtienne. Les frais de douane ont augmenté de 150% sur la base du prix des marchandises TTC neuves. Comme le dit une association des Pays-Bas qui œuvre dans le domaine médical "cela calme !". Une information avait fait le tour de PAP il y a quelques temps, et on comprend pourquoi : un donateur souhaitait envoyer 7000 maisons en bois, compte tenu du montant des frais de douane, il est reparti avec son don. Merci de privilégier les envois par personnes, les vols commerciaux ayant repris. L'envoi de colis DHL revient très cher à Gladys.
Les besoins de la MDA sont : de la ventoline (les références précises seront données très bientôt), du sirop pour enfants contre la toux, des bâches pour abriter des espaces de pluie, des tentes.

23 février 2010

14 enfants, sur les 116 dont le dossier est complet, sont des petits anges de la MDA : pour leur départ en avion pour la France avec leurs parents français, l'ambassade s'occupe de tout. Gladys doit juste attendre le feu vert (les parents et les enfants aussi). Gladys répète que "l'ambassadeur et son équipe sont formidables". Les répliques sismiques sont très importantes depuis quelques jours, elles inquiètent et rappellent de bien mauvais souvenirs, ainsi à titre d'exemple, Estimé, secrétaire de Gladys, dort très mal. Il est rescapé avec deux autres personnes de l'effondrement de l'école où il se trouvait le 12 janvier. Les émotions sont ravivées. Comme il le dit, « il faut faire avec ». Dans les orphelinats, il ne reste que les enfants attendus par leurs familles françaises. Gladys est heureuse de vous annoncer que des latrines sont en fin de construction. La MDA n'avait plus d'eau aujourd'hui, la pompe à pression ne fonctionnait plus. Gladys a réussi à en trouver une et elle l'a achetée immédiatement.

22 février 2010
Gladys va venir passer un mois en Europe fin mai-fin juin. Au programme des rencontres avec les familles : 30 mai Toulon, 2 juin Albertville, 5 juin environs Montpellier, 6 juin Toulouse, 8 juin Barcelone, 10 juin Brest (séminaire avec le dr de Montléon), 12 juin Quimper, 13 juin Liffré, 15 juin Lille, 16 juin Bruxelles, 19 juin Dijon, 20 juin Paris, 22 juin réunion des associations travaillant avec et pour Gladys Maximilien, dernier week end de juin rencontre en Allemagne. Le programme détaillé sera mis sur ce site avec les adresses des personnes à contacter pour s'inscrire dès que les programmes locaux seront communiqués. Merci. Un appel aux dons est lancé pour payer le voyage de Gladys dès maintenant (sauf le voyage en Allemagne qui est pris en charge directement par les organisateurs allemands) afin de ne pas se retrouver avec des billets d'avion hors de prix. Merci d'envoyer vos promesses de don par email à parentsdicienfantsdailleurs@yahoo.fr avant d'envoyer votre chèque ou de procéder au virement.

 
21 février 2010
Fin du bétonnage de la cour afin de ne pas patauger dans la pluie du fait du démarrage de la saison des pluies. Installation de trois toilettes, d'une douche, et réparation d'un mur de clôture. Toujours des répliques sismiques. L'inventaire du matériel informatique et de l'électroménager a été fait. Pas brillant.

17 février 2010

Leslie a regagné Haïti. L'entrepreneur qui est passé hier pour faire les devis, n'aura pas à démolir le château d'eau qui tenait miraculeusement. Une secousse l'a fait tomber... sur un bâtiment (vide bien entendu, les enfants sont ailleurs). La réparation du bâtiment en question sera prise en compte. Gladys est heureuse car les réparations de sa maison pourront se faire rapidement. Elle est déçue cependant car il n'a pas été possible de faire un devis pour son épicerie car elle se trouve dans une partie de ville non sécurisée. La maison comprenant l'épicerie est affaissée, il faudra sans doute tout démolir pour reconstruire.
Un article du nouvelliste sur les promesses de NS.
http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=78316&PubDate=2010-02-17

16 février 2010

Personne pour le moment n'ose regagner les maisons qui sont encore debout car les secousses continuent. Il y en a eu une forte il y a deux jours vers Pétionville, et aujourd'hui, une très importante, ressentie également à Clercine. A la MDA, un énorme sac de 50kg qui était stockée sur une étagère a été projeté à terre. Gladys demande quand il sera possible de lui envoyer des produits contre la gale. Elle en aura besoin quand elle reprendra des enfants. Pour le moment, tout va bien, les enfants sont ok, mais Gladys attend avec impatience l'arrivée de N. Sarkozy en espèrant qu'il annoncera de bonnes nouvelles. Elle espère que les enfants en attente d'avion vont enfin pouvoir partir, et que les autres dossiers vont avancer. Tous les matins elle attend une annonce de départ, tous les soirs elle se couche dépitée.Elle pense bien à nous tous et elle nous remercie de tout son coeur. 

15 et 14 février 2010  

Gladys va bien, bien que fatiguée. Leslie a passé quelques jours après d'elle. La reconstruction de la MDA va passer de projet à réalité. Le dossier préliminaire des données techniques a été étudié vendredi toute la matinée en compagnie d'un ingénieur spécialisé connaissant Haïti. Les travaux sont importants, pour en avoir une petite idée cf. la photo envoyée ce jour par Leslie mise sur le site de l'APIEA et de la MDA.  Si vous avez connu le porche de la maison de Gladys, là où se distribuaient les cadeaux, où étaient prises les photos et où tant de rencontres  se sont faites, gardez le mémoire, il va être démoli. C'est d'ailleurs un miracle pour les ingénieurs qui sont passés à la MDA qu'il tienne encore. Les petits anges sans doute... Le plus difficile va être la destruction du château d'eau qui est placé entre deux bâtiments de la MDA. La base de ce château d'eau est coupée dans le sens de la largeur, il peut donc tomber à tout moment, et cette chute peut l'amener à détruire l'un ou l'autre des bâtiments. Seuls des professionnels peuvent le démolir correctement et le reconstruire, sinon la MDA n'aura pas d'eau. La pluie a commencé à tomber le 10 février. L'urgence maintenant est la réalisation des travaux qui permettront aux enfants, aux personnels et à Gladys, de regagner les locaux au plus vite. Elle espère fortement que les enfants dont les dossiers sont ok pourront enfin partir. Pour répondre à des questions, Colette, Sybille et Maryse vont bien, mais elles ont tout perdu. En bref, les liaisons aériennes commerciales redémarrent à compter du 19 février, d'abord American Airlines, puis Air Canada et Air France.

13, 12, 11 février 2010

La pluie a commencé à tomber. L'urgence va être de faire les réparations qu'il convient au plus vite afin de pouvoir ramener les enfants dans  des bâtiments sécurisés en dur, pour limiter les risques de maladie que l'eau de ruissèlement va malheureusement véhiculer car il y a encore  des corps sous les décombres à PAP. Les médicaments sont bien arrivés, mais nous continuons ici en France et ailleurs à récupérer des produits qui seront envoyés plus tard par contenaire. 4 nouveaux enfants de la MDA sont arrivés en France + 1 aux USA. Que du bonheur pour les parents, les enfants et Gladys.

10 février 2010

Elle a la forme, elle jongle entre les rendez vous, les sollicitations incessantes, les conseils pour les enfants, et l'appel de Leslie "où est ma voiture ?". Gladys de sourire "elle est confortable, c'est moi qui l'ai prise!". Elle va travailler ce soir à répondre à quelques mails, et à repenser la MDA de Clercine. Un bâtiment a été détruit en totalité car il était irréparable et dangereux. Il a fallu détruire le premier étage d'un autre des bâtiments. Le troisième bâtiment de la MDA est ok, juste quelques réparations indispensables mais la structure a tenu. La maison de Gladys est réparable et elle rêve d'être dans sa maison avec les enfants quand la saison des pluies commencera. Des ingénieurs vont repasser la voir la semaine prochaine pour faire un point sur les réparations à entreprendre au plus vite.

9 février 2010 

A peine la conversation commencée hier soir que Gladys se met à crier... bruit de course, agitation, quelques minutes d'attente et reprise de la conversation, le petit groupe électrogène avait pris feu !! Rien de grave mais une belle frayeur tout de même. Gladys se sent en meilleure forme. Elle garde le rythme pour répondre à des mails et continuer de travailler.

6 février 2010

Bonne voix pour Gladys.  Elle demande  aux parents des 20 p'tits anges qui sont arrivés à Paris de ne pas hésiter à lui envoyer des photos de leurs timouns, cela lui fait très plaisir. Elle a déjà vu hier quelques photos et elle est... aux anges ! Elle se rend aujourd'hui à l'ambassade de France qui travaille aussi le samedi pour avoir des informations des nouvelles modalités de transport des enfants : nombre de vols, combien d'enfants et demander encore une fois de limiter les produits laitiers. Des directrices de crèches demandent à être présentes lors de la visite de notre Président afin de pouvoir parler des différents types d'adoption via les OAA mais aussi en individuel. Si des enfants qui sont arrivés ont de la fièvre qui ne passe pas ou une fatigue, ne pas hésiter à faire un test de malaria (la malaria est plus light que celle en Afrique). Le traitement médical est très facile, mais non soigné, cela peut être très grave. Sur place, Gladys a les médicaments qu'il faut pour traiter la malaria si besoin était donc pas d'inquiétude pour les enfants de la MDA.


5 février 2010 

Gladys a la voix un peu cassée mais l'énergie est encore là malgré la fatigue. Les enfants vont bien. L'immeuble de l'IBSER est debout donc l'administration fonctionne un peu, des dossiers rentrent, des dossiers sortent. Gladys demande l'envoi de médicaments car à PAP il est difficile d'en avoir en quantités suffisantes. Il faut une journée d'attente de l'aube au coucher du soleil au milieu des gens qui souffrent, qui hurlent, qui pleurent, qui meurent, pour essayer d'obtenir des médicaments sans savoir s'il y en aura assez.

4 février 2010 

Elle commence à s'enrhumer, petite forme. "Ici l'air n'est pas bon, sous les bâtiments se trouvent les cadavres, on ne les voit pas mais on sait qu'ils sont là... Tout le monde tousse, se bat contre la grippe. Mais je me bats contre les microbes pour avancer.

2 février 2010 

URGENT Elle n'arrive pas à trouver : * du sirop contre la toux pour les enfants, * pour une nounou : insuline + plaquette pour les tests + les seringues. (Pour info = Le prix des seringues est passé de 90$ à 200 $.) Gladys a besoin de dégager du temps pour trouver des solutions, s'activer, se déplacer. Elle s'est  détendue en apprenant que des familles envoient des colis à M. Sarkozy, elle a trouvé que c'était une excellente idée. Elle a besoin de vitamine C, de pastilles pour désinfecter l'eau. Au sujet des voyages elle pense qu'il faut demander aux personnes qui accompagnent les enfants qui rentrent en France d'arrêter de donner des produits laitiers (pas top pour les diarrhées) ou du lait enrichi car trop riche pour les enfants. En revanche ne pas hésiter à donner du coca cola, il évite la déshydratation et calme les diarrhées. Elle a précisé que les petits anges sont en bien meilleure forme que d'autres enfants qui ont reçu comme les siens des compléments alimentaires à base de cacahouète. Une cuillère est largement suffisante par enfant, elle a heureusement ôté les « friandises » à temps, donc juste des diarrhées à déplorer mais pas de vomissements en plus comme dans d'autres crèches.

1er février 2010

Gladys a indiqué : Certains enfants toussaient avant le séisme. Beaucoup d'enfants ont pris froid en dormant dehors. Apprenant qu'il y avait des bronchiolites chez certains enfants arrivés en France, elle va faire revenir le médecin pour revoir tout le monde. Les enfants ont des soucis gastriques, le stress, le changement de nourriture, les microbes qui trainent, sans compter les problèmes de toilettes. Le voyage et le stress sont des facteurs aggravants. Son commentaire : « il faut vraiment faire partir les enfants d'ici car même si nous sommes favorisés par rapport à d'autres crèches, les enfants ici sont en forme malgré la toux et la diarrhée mais très fragilisés (enfants ayant connu la faim et souvent dès leur conception, stress de l'abandon, stress du séisme, stress du changement) et le voyage intensifie les divers symptômes. Sans compter qu'en temps normal, les familles se déplacent pour venir chercher les enfants, et la passation, le changement de vie se fait ainsi officiellement dans leurs têtes mais aussi devant tous les camarades». La petite taille pour certains enfants n'est malheureusement pas une nouveauté. Ces enfants ont tous eu des débuts de vie difficile et il faut laisse le temps à l'amour, aux câlins, à la nouvelle vie de reprendre le dessus et une taille normale. [Les « anciens » les familles ayant déjà adopté le savent].

30 janvier 2010
  • "Les enfants sont bien arrivés, les enfants sont bien arrivés?!?!", c'est par ces mots de Gladys que la conversation de ce soir a débuté. Les enfants sont partis de la maison des anges à 10h30 pour arriver à 11h45 au lieu de rendez vous (lycée). Là, l'attente a commencé. Gladys a du partir à 15h et les nounous sont parties à 17h quand l'embarquement a commencé.
  • Les délais d'attente à l'arrivée à Paris étant bien longs, certains enfants seront bien excités, fatigués, intenables, ko.
  • Leslie est grippé. Gladys est fatiguée. Elle garde cependant bon espoir en tout.
    La Maison des Anges rencontre deux gros problèmes : les moustiques et les toilettes. Elle a absolument besoin de produits anti moustiques efficaces sous les tentes et de 4 toilettes mobiles.
    De nombreuses familles commencent à vouloir abandonner des enfants. Gladys ne peut pas les accepter pour le moment.

29 janvier 2010

28 janvier 2010

  • Leslie a fait deux allers-retours St Do - PAP en une semaine. 14h de voyage allers-retours. Du coup, Gladys a insisté pour qu'il se repose. Pour la MDA
    et Bon Berger de Fatima : tout va bien. Bon berger de Fatima a reçu une grande tente que Gladys leur a trouvé.

27 et 26 janvier 2010

  • Gladys après son passage à vide à récupérer de l'énergie. Il y a de moins en moins de corps dans les rues. Elle n'en a vu qu'un seul mardi lors de
    son déplacement à l'ambassade. Cela donne le sentiment que la ville est "en attente de reconstruction, que la ville va être reconstruite".Toujours
    des secousses mais faibles. L'accès au bâtiment des archives est interdit car cela pourrait le déstabiliser en partie et être dangereux. Il devra
    être consolidé afin de pouvoir soit le vider,  soit le restaurer.
  • http://www.wvec.com/video/featured-videos/York-County-family-worries-earthquake-will-slow-adoption-effort-82610247.html   Merci Pam!

 25 janvier 2010

  • Tout va bien à la MDA et à BBDF, mais l'électricité "bugge" de temps en temps. BBDF recherche une grande tente pour 20 personnes et avec Gladys elles se démènent pour la trouver. Les besoins essentiels à la MDA et à BBDF étant ok pour le moment. Du coup, Gladys peut travailler d'arrache-pied avec les avocats. Travail de fourmi parait-il (on la croit). Ce qui est extraordinaire, c'est la capacité de Gladys à garder le sourire malgré la fatigue. Gladys a entendu que des parents d'autres crèches voudraient se déplacer et arriver via St Domingue. Elle trouve que c'est irréaliste, que le pays est dans un chaos réel et qu'il est impensable de prendre de tels risques. Elle-même n'accueillerait pas des parents qui souhaiteraient se déplacer car "il est plus facile d'aider d'ailleurs" et cela serait une responsabilité supplémentaire pour elle, bref du souci en plus. Maman Gladys vous remercie tous et toutes pour l'aide, le soutien, la solidarité qu'elle et tous ceux, qui l'entourent, ressentent.

23 janvier 2010

22 janvier 2010

  • Gladys est allée à l'ambassade de France ce matin.
  • On aperçoit Gladys en pull rouge sous l'une des tentes installées hier dans le reportage, partie "Haïti, l'appel de l'Unicef"  http://jt.france3.fr/1920/

La MDA a reçu une aide pour plusieurs jours. La génératrice a été réparée mais il faudra la changer. Les tentes sont confortables. Toujours ce problème de toilettes, Gladys a en demandé, elle espère en avoir. Les photos de BBDF seront pries quand l’appareil photo sera retrouvé. Les enfants vont bien à la MDA et à BBD.

20 janvier 2010

  • Contact téléphonique avec Gladys ce soir. Tout va bien mais il n'y a pas d'électricité donc il est très très difficile de la joindre, et elle a besoin quand l'électricité fonctionne de faire des démarches pour les enfants. Gladys est fatiguée mais elle continue à s'activer. Elle avait le ou les représentants de l'ambassade de France présents à la mda.
  • Reportage de la télévision espagnole, à la 14e minute on voit la maison des anges. Cliquez sur le 6e point de couleur verte, intitulé "ninos herfanos haïtianos" : http://www.lasextanoticias.com/videos/ver/miles_de_huerfanos/224442

17 janvier 2010

  • courriel de Leslie : "Florence (Présidente APIEA) J'ai bien sur decide des les premiers moment que les pleurs peuvent attendre le denouement du drame en cours. Je suis a 100% au travail, concentre sur le resultat positif de nos efforts collectifs et l'ouverture d'un futur promettant pour la MDA."  

 16 janvier 2010

  • La MDA a demandé à ceux qui veulent faire un don de le faire. Il y a un besoin d'acheter ce qui est nécessaire. C'est la réponse immédiate appropriée. Leslie, le mari de Gladys, a perdu son fils de 26 ans. Gladys "Je ne sais pas comment il fait pour être aussi calme et contrôle après la perte de son fils". "Nous dormons sous les étoiles toujours car les tremblements n'ont pas cessé." http://www.amisdesenfantsdumonde.org/haiti2010.html  
  • Une première aide humanitaire a été reçue par la MDA : de la nourriture.

 15 janvier 2010

   - Gladys et les enfants vont bien
   - Ils sont dans une maison qui avait été construite à l’origine pour accueillir les adoptants et qui est trop petite pour tout le monde, mais c’est déjà un toit
   - Ils ont de l’eau car la maison est munie d un puits
   - Ils ont encore des ivres pour quelques jours
   - Leslie a été récupéré une partie des dossiers d adoption
   - Leslie est en Haïti et il soutient Gladys ainsi que Maryse sa cousine
   - Les voisins viennent aussi beaucoup en aide
   - Les couches sont un vrai problème
   - le bâtiment est affaissé mais pas effondré. Il n’en demeure pas mois qu’il est inhabitable et qu’il menace de s’effondrer
   - Les nounous ne sont là de temps en temps car elles ont leurs familles dont elles s’occupent.
   - Gladys tient le coup mais c'est dur. Elle demande que nous évitions de l’appeler au téléphone ce  week end, car elle a besoin de toute son énergie
      pour gérer la situation et il y a très peu d’électricité. Il convient de réserver la charge de son portable aux urgences.
   - Gladys dit que ce qui va nous prendre du temps sont premièrement les réparations à la MDA et les nouvelle procédures pour évacuer les enfants en cours d’adoption.
  "Nous sommes plein de courage et de détermination de voir clair dans tout cela. Gladys"

 

 

Comments