Accueil‎ > ‎Jeux de rôle‎ > ‎Les oripeaux du roi‎ > ‎

Jim Wilson

Jim Wilson est né le 30 mai 1893 dans l’east-End de Londres. Son père travaille alors sur les docks tandis que sa mère éleve ses cinq enfants dont Jim est l’ainé.
Dans sa jeunesse, Jim est un gamin des rues, toujours à rechercher des petits boulots tels que vendeur de journaux, livreur de charbons, coursier etc…
 
L’armée est pour lui une chance de se sortir de sa condition. Il s’engage dès 1911. Sa débrouillardise lui permet d’apprendre la mécanique et la conduite. Volontaire pour les colonies, il est expédié en Inde britannique et devient chauffeur d’officiers ou de diplomates. Il échappe ainsi au départ vers le front européen en 1914. Il est mis au service du jeune A. J. Webley, futur héritier des manufactures d’armes Webley, alors consultant civil en Inde. Jim et Webley, bien que de conditions sociales différentes, s’entendent à merveille.
 
A la fin du conflit en Europe, les mesures d'urgence prises en Inde pendant la guerre sont prolongées malgré l'opposition des leaders indiens, et le mouvement de lutte anticoloniale reprend ses actions violentes contre les intérêts britanniques (voir "les Indes britanniques dans l'après guerre"). En 1919,  A.J. Webley, alors en voyage d’affaires à Bombay, est la cible d’un attentat anti britannique. Alors qu’il achete une boite de cigare chez son fournisseur habituel, sa voiture est incendiée par un cocktail molotov. Archibald extirpe Jim Wilson de la voiture en flamme juste avant que celle-ci n’explose. Ce dernier gravement brulé est soigné à l’hôpital militaire de Bombay par le Cpt O’Donell du RAMC . Il sauve la vie du chauffeur mais celui-ci garde depuis un visage horriblement mutilé.
 

A.J. Webley retourne à Londres en 1920 accompagné de Jim Wilson, qui reste à son service comme chauffeur particulier et de Syn Bey, un Indien rescapé du massacre de Jallianwala Bagh qu’il prend comme cuisinier.

Le Firearms Act est voté, The Webley and Scott Revolver and Arms Company Ltd of Birmingham commence à produire des pistolets à air comprimé, le premier est le Mark I air pistol. En 1921, Les revolvers de service Webley sont fabriqués dans la Royal Small Arms Factory à Enfield, Archibald Webley y travaille de temps en temps comme consultant. Grâce aux contacts de Jim Wilson dans la pègre locale, Archibald tente, sous couvert d’un trafic clandestin, de réguler le trafic d’arme illégal à partir de 1922, en rachetant les armes pour les faire disparaître. Il n’intervient pas directement auprès de la pègre, mais Jim est son homme de main. A partir de 1923, la demande des pistolets à air comprimé est un succès ; les affaires des Webley sont florissantes. A.J. Webley est fait Sir par le roi Georges V.

Jim Wilson a établit un réseau d’indicateurs dans les bas-fonds de Londres, notamment sur les docks qu’il connaît comme sa poche.

Comments