Sortir de l'ordinaire

être un plus, non un énième
 
 
 
     Retrouver de la motivation durable est une problématique que j'ai souvent rencontrée en entreprise. Cela suppose souvent de briser la monotonie du quotidien en l'investissant d'un nouveau sens.
 
     "Soyez quelqu'un comme personne", recommandait un slogan de Canal +, reprenant une formule de Simone de Beauvoir invitant à "vivre comme tout le monde en étant comme personne".
 
     La pertinence qu'il y a à sortir de l'ordinaire devrait crever les yeux : Warren Buffet doit son succès à une stratégie d'investissement à contre-courant ; en entreprise, les stratégie gagnantes sont les stratégies différenciantes ; et le leadership réside dans une capacité singulière à se démarquer. C'est peu dire qu'une condition essentielle du succès, pour un individu comme pour une organisation, consiste à savoir se différencier à bon escient.
 
     Mais encore faut-il le vouloir, tant le conformisme est confortable. L'ordinaire est plutôt de chercher à être le premier à faire comme tout le monde. "Il est plus difficile de sortir de l'ordinaire que de Polytechnique", remarquait le général de Gaulle.
 
     Cette intervention montre comment se distinguer par le haut et pourquoi, d'abord, le vouloir, chacun selon son mode et sa mesure. Afin d'inciter au dépassement de soi et créer une émulation collective.
 
     Elle se structure en trois parties :
          I- Sortir de la zone rouge (celle de la routine démotivante)
          II- Franchir la ligne jaune (oser la singularité/l'authenticité)
          III- Passer en zone libre (se dépasser)
 
 

Comments