Le leadership

Passer du leader sheep au leadership 
 
 
 
     Le leader, par définition, n'est pas un suiveur (pas un mouton, sheep). Aussi est-il utile, chez ceux qui se destinent à devenir des "leaders", d'aiguiser leurs capacités individuelles à se démarquer du prêt-à-penser (cf. "sortir de l'ordinaire"), afin de les rendre capables de développer leur propre vision des choses (cf. "discernement"). Par là, il s'agit de les amener à trouver comment, pratiquement, défricher des voies nouvelles et, d'autre part, gagner en présence personnelle.  
 
     Enfin, on ne saurait faire l'économie de trois questions relevant des qualités essentielles de tout leader :
      ▪   " comment susciter la confiance ? " 
      ▪   " comment développer son charisme ? "
      ▪   " comment avoir de la chance ? "
 
     Citations clés :
         "En Sylvaine se réalisait soudain ce phénomène qui s'appelle la présence et sans lequel l'acteur n'est qu'une marionnette de carton." (Maurice Druon, Chute corps, 1950)
        "Face à l'événement, c'est à soi-même que recourt l'homme de caractère. Son mouvement est d'imposer à l'action sa marque (...) et loin de s'abriter sous la hiérarchie, de se cacher dans les textes, de se couvrir de compte-rendu, le voilà qui se dresse, se campe et fait front" (de Gaulle, Le Fil de l'épée, 1932)
        "On obéit aux chefs charismatiques non pas en vertu d'une coutume ou d'une loi, mais parce qu'on a foi en eux" (Max Weber, Le Savant et le politique, 1919)
 
 

Comments