L'Augmentation de Georges PEREC

Pour voir le spectacle entier (1h15):

https://vimeo.com/85758736

Comment, quelles que soient les conditions sanitaires, psychologiques, climatiques, économiques ou autres, mettre le maximum de chance de son côté en demandant à votre chef de service un réajustement de votre salaire ?


Pour plus d'informations, téléchargez le dossier de presse ici, ou en bas de page.

-----------------------------------------------------------Tactique d'approche

1 • Vous avez mûrement réfléchi, vous avez pris votre décision et vous allez voir votre Chef de Service pour lui demander une augmentation.

2 • Ou bien votre Chef de Service est dans son bureau, ou bien votre Chef de Service n'est pas dans son bureau.

3 • Si votre Chef de Service était dans son bureau, vous frapperiez et vous attendriez sa réponse.

4 • Si votre Chef de Service n'était pas dans son bureau, vous guetteriez son retour dans le couloir.

5 • Supposons que votre Chef de Service ne soit pas dans son bureau.

6 • En ce cas vous guettez son retour dans le couloir.

Georges Perec – extrait


-----------------------------------------------------------------------Le spectacle


En 1970 déjà, Georges Perec explore le sujet à sa manière, arithmétique et  facétieuse. Fidèle à l'Oulipo, il parle non seulement d’une augmentation de salaire, mais joue avec l’augmentation progressive du texte. Tout cela entraîne un accroissement d’événements,  d'émotions, donc de significations. Beau  programme pour une metteuse en scène!

Le  texte, comme un diamant brut, demande à être longuement et délicatement travaillé. Chacune des  relectures apporte des nouveaux éléments. Les choix petit à petit s'imposent. Les six « personnages » -la proposition, l'alternative, l'hypothèse positive, l'hypothèse négative, le choix, la conclusion (développés plus haut)-  sont distribués à trois comédiens, - deux hommes, une femme - afin d'incarner  les « caractères » des ressources humaines d’une entreprise : l'employé, la secrétaire, le sous-chef, le chef, l’Autre. L'introduction de chants apporte des respirations au puzzle. L'espace scénique est découpé en des lieux, des espèces d'espaces. Les costumes  et les lumières finalisent ce visuel fort. Une équipe, aux qualités artistiques et humaines certaines, permet un  travail de répétitions d'une grande rigueur où chaque intention, chaque déplacement sont explorés afin de trouver le sens le plus riche et la forme la plus  juste.

Le spectacle est créé, la forme trouvée, la loufoquerie installée, les questions révélées.

La cuisante actualité du sujet résonne aujourd’hui où la souffrance au travail, l’usure mentale, la globalisation et la mondialisation de l’entreprise concerne chacun d’entre nous. Des chants originaux, un jeu chorégraphié, un univers stylisé rappelant les années 70 participent à la réalisation d'un spectacle tout public, drôle et grinçant, fidèle à la richesse de l'univers de Perec.


L’Augmentation est une comédie mordante d'actualité férocement drolatique.

------------------------------------------------------------------------------Crédits

Mise en scène : Marie Martin Guyonnet

Collaboration : Jean Pennec
Scénographie: Marie Martin-Guyonnet
Accompagnement chorégraphie : Sophie Quénon
musique originale et chants : Eléonore Bovon,
costumes : Véronique Belmont
Lumière : Jean-Yves Courcoux

Avec

Jean-Marc Lallement
Olivier Salon
Jehanne Carillon

------------------------------------------------------------------------------Photos

L'Augmentation, de Georges Perec


-------------------------------------------------------------------Bande-annonce


------------------------------------------------------------------------------Presse

On en parle dans la presse :

♥♥"On connaît ce texte de Georges Perec, répétitif et cocasse, qui voit un employé tenter de demander une augmentation à son patron. Une œuvre formidable de malice et de distance qui peut néanmoins agacer. Cette nouvelle mise en scène, qui fait la part belle aux trois comédiens, est très efficace. Jehanne Carillon, Jean-Marc Lallement et Olivier Salon nous donnent du plaisir ! »

Jean-Luc Jeener Figaroscope, 24/11/2010

http://scope.lefigaro.fr/theatres-spectacles/theatre/pieces-de-theatre/e-e563030-l-augmentation/static/
 

"Par la chorégraphie des comédiens, le comique de répétition, l'humour des situations, Marie Martin-Guyonnet a trouvé une manière juste et ludique de mettre en scène ce spectacle [...], réussi."

Télérama Sortir, par Sylviane Bernard-Gresh du 29 décembre au 4 janvier 2011.


« Georges Perec ou l’art de transformer un cauchemar en comédie. Bravo aux comédiens de jouer le jeu sans d’autre fard que la lumière du texte de l’auteur, aussi doucereux, et loyal qu’une lettre administrative.

Au moins, méditerons-nous, après les salves de Perec, sur l’ironie du sort de la condition humaine comme si tout était déjà contenu dans les mots, les petites phrases de politesse dont nous nous servons quotidiennement, pour mettre des clapets à toutes les petites émotions contenues et rentrées d’un pauvre employé. ….Sous les mots, peuvent bien se cacher quelques manipulateurs plus ou prou aussi féroces que Perec.

Si vous manquez de gentillesse dans la vie allez donc écouter Perec, à dose homéopathique, vous verrez que quelques béquilles de mots qui bornent la surface de nos rêves, peuvent vous armer de courage pour affronter sinon un chef de service, la valeureuse société dont vous faites partie. »

Evelyne Tran Radio Libertaire 20/11/2010

Retrouvez ici l'intégralité du texte


"L'Augmentation est une comédie désopilante dans sa terrible banalité"

L'Humanité, C.S. 27 décembre 2010

Retrouvez ici l'intégralité de l'article


"A ceux d'entre vous qui ne l'ont pas vu, je ne saurais trop vous recommander l'Augmentation de Georges Perec avec Olivier Salon, Jehanne Carillon et Jean-Marc Lallement au Théâtre du Guichet-Montaparnasse. C'est intelligent, beau et épatant. D'ailleurs, on s'y serre !"

Paul Fournel, écrivain et Président de l'Oulipo novembre 2010


"Spectacle fort réjouissant grâce à l'excellent jeu d'un brillant trio en pleine forme qui met le texte en valeur. Magistrale leçon de théâtre. Interprétation superbe et folâtre."

Le Rideau rouge, Béatrice Chaland 19/11/2010


"Certes, les conseils de Perec ne vous aideront en rien, mais vous détendront suffisamment pour envisager l'exercice avec plus de distance. Avec plus de cynisme aussi. Car les obstacles n'ont pas pris une ride[...]. Ce que Perec nous apprend avec humour, c'est qu'il s'agit plus de faire montre de conviction personnelle que d'argumentation rationnelle."

La Tribune, Sophie Péters 15/12/2010


"

La mise en scène de Marie Martin-Guyonnet, une allégorie analytique de l'observation du quotidien en proie aux incertitudes et aux espoirs. Une quête autobiographique de l'instant T magistralement interprétée par le trio de comédiens. Ils s'amusent avec gravité et dérision en jonglant avec les mots, facteurs de désillusion. Une bien belle Augmentation à ne pas manquer sur la scène du Guichet-Montparnasse.

Théâtrothèque, Philippe Delhumeau 21/11/2010


"Une troupe très cohérente dont les comédiens sont denses, carrés, authentiques, sans manigances mais à la gestuelle chorégraphiée, propose cette Augmentation qui remplit sa salle d’un public qui,

immédiatement dans le coup, se met à trépigner tant le texte circonvolutif l’a empoigné et ne cesse de l’ahurir"

Blog Marie Ordinis novembre 2010
http://marieordinis.blogspot.com/


"Ce n'est pas si simple de rendre poétique une œuvre aussi carrée. [...] Le texte de

Perec expose une situation aussi mentale que théâtrale, et le voici donc mis en scène par Marie Martin-Guyonnet, avec des effets visuels très liés à l'époque (les années 70) et au contexte : celui d'un monde professionnel, aliénant et aliéné, déjà. Un huis clos qui sied parfaitement au théâtre..."

Paris Capitale, novembre 2010


"Des chants originaux, un jeu chorégraphié, un univers stylisé rappelant les années 70, participent à la réalisation d'un spectacle tout public, drôle et grinçant, fidèle à la richesse de l'univers de Perec.… Souffrance au travail, usure mentale, mondialisation... Le sujet abordé ici par le Théâtre de La Boderie est d'une actualité cuisante !"

Le Publicateur libre juin 2010


"Jehanne Carillon, Jean-Marc Lallement et Oliviet Salon ont fait rire jaune et grincer des dents" Ouest France juin 2010


La mise en scène de Marie Martin Guyonnet sert très bien ce propos et cette farce sociale. Dans une esthétique années 70 à la Mondrian[…], les trois comédiens (Jean-Marc Lallement, Olivier Salon, Jehanne Carillon) prennent en charge avec une belle jubilation tout l’humour, très noir, de Perec dans un texte piège car très répétitif et parfois laborieux […]. Que cela ne remette pas en cause la qualité globale de cette mise en scène dont vous serez comblés par l’humour et le propos.

Un fauteuil pour l'orchestre, André Antébi

http://unfauteuilpourlorchestre.com/?p=4497


Est-ce l'étroites

se du lieu (le Guichet Montparnasse, dans le 14e), la proximité induite avec la scène et les comédiens ? Est-ce le graphisme des costumes et des décors, signé Véronique Belmont, estampillé fin des sixties, pop et finement flippant ? Est-ce la résonance sociale du texte de Perec ? A force, on a comme l'impression, un peu, de se retrouver soi-même dans un certain théâtre – dépouillé/engagé – des années 70 ! Ce n'est pas que la lecture de Marie Martin-Guyonnet et de ses comédiens soit datée, c'est, plus sûrement, que le texte de Georges Perec est si dense, si riche, si travaillé lui-même, que leurs choix (visuels ou corporels, tels les moments convenus de pantomimes mécaniques) semblent trop littéraux. Ultime facétie du grand Georges... Saluons, en tout cas, l'ambition de leur proposition. Ou bien...

Artistik Rezo, Ariane Allard

http://www.artistikrezo.com/theatre/theatre-contemporain/laugmentation-guichet-montparnasse.html

"La recherche formelle, l'originalité, la loufoquerie, l'ironie mordante de l'auteur sont rendus avec beaucoup de brio [...]. Le tout nous donne une comédie drôle, féroce et déjantée."

Froggy's Delight, Cécile Beyssac

http://www.froggydelight.com/article-9391-L_augmentation.