Accueil‎ > ‎

Jean-Philippe Rameau

La vraie musique est le langage du cœur

 
 

Jean-Philippe Rameau

(1683 - 1764)
 
 
(source : wikimedia)
 

 

 

Code de musique pratique ou méthodes

 

Chapitre VII

 

Article XIV

 

 

 

   De la durée des notes fondamentales & de la syncope

 

Plus la même harmonie a de durée, plus elle a le temps de

pénétrer jusqu’a l'ame, & de l'affecter au point qu'on s'est

proposé: on varie pour lors à son gré le chant des notes qui

composent cette harmonie, ce qui dépend du sentiment, de

l’esprit & du goût.

 

Une B. F. & par conséquent une succession harmonique trop

précipitée, n'a d'agrémens que dans le seul mouvement, dont

se repaissent bien des oreilles, ou peu formées, ou qu'on a

point encore su captiver assez par le seul endroit qui doit les

charmer : la vraie Musique est le langage du cœur.

 

La B. F. ne doit jamais syncoper, si ce n'est dans des

cas forcés par un dessein dont on ne veut pas se départir;

autrement elle indique toûjours une suspension.

 

Toute autre partie de l'harmonie qui syncope oblige au

contraire la B. F. à changer de notes en passant du temps mauvais

au bon.

 

Soyons donc exacts à donner à chaque note de cette B. F.

toute la durée que peut offrir le chant sous lequel nous l'éta-

blirons; bien entendu que sa route déterminée par les règles qui

paroîtront dans la suite, sera toujours la première en date.

 

Une note du sujet pouvant appartenir à l'harmonie de quatre

ou cinq notes fondamentales, comme octave, tierce, quinte,

sixte ajoutée, ou septième, on ne peut décider du choix que sur

ce qui la suit. Conserver pour lors une même B. F. lorsqu'elle

ne peut être suivie selon la règle, & continuer la même harmonie,

seroit une faute irréparable.

 

 

 
 
 
 

 
Je cherche à cacher l'art par l'art même
 
                                              L'Art de Rameau sur Wikipedia
 

 
  
 
 
Comments