Accueil‎ > ‎

Alberto Nota

O tempora ! O mores !

[Ô temps ! ô mœurs ! - Autres temps, autres mœurs (autres manières d’agir) - Altri tempi, altre cure]

 
 
Alberto Nota
(1775 – 1847)
 
 

Le Nouveau riche
Il nuovo ricco
 
Traduction : Th. Bettinger


Acte I (extrait)
  
Scène XII 
 
 

 

GEPIDO e Detti.

 

 

 
GÉPIDE, Les Précédents.

 

GEPIDO.

Che? non mi badi, allocco? Che veggo?

che si fa qui? (ad Agnese.)

 

 

 
GÉPIDE.
 
Eh quoi ! ne m'entends-tu donc pas, vilain hibou ? Mais, que vois-je ?
 
(a Agnès.) Que faites-vous ici ?

 

 

Agnese.

Messer Antonio

 

 
AGNES.
 
Maître Antoine....

 

 

GEPIDO.

Io non sono messer Antonio : sono D. Gepido Vandalini ; e qui non avete da far nulla.

 

 

 
GÉPIDE.
 
Je ne suis pas maître Antoine, je m'appelle don Gépide Vandalini ; et vous, vous n'avez que faire ici.

 

 

Agnese.

Così trattate una parente vostra? così mantenete la vostra promessa?

 

 

 
AGNÈS.
 
Est-ce donc ainsi que vous traitez une de vos parentes et que vous tenez votre promesse ?

 

 

GEPIDO.

O tempora, o mores, altri tempi, altre cure. La promessa era promessa allora, ed ora non è più promessa ; perchè voi non siete un partito conveniente per D. Lodovico :

e tu, vieni a vestirti. (a Lodovico.)

 

 

 GÉPIDE.
 
0 tempora! o mores! autres temps, autres manières d'agir. Ma promesse, alors, était une promesse ; aujourd'hui ce n'en est plus une, car vous n'êtes plus un parti convenable pour don Louis,
 
(a Louis.) Et toi, suis-moi ; viens t'habiller.

 

 

Agnese.

Messer Antonio

 

 

 
AGNÈS.
 
Maître Antoine....

 

 

GEPIDO.

Messer canchero.

 

 

 
GÉPIDE.
 
Maître diable.

 

 

Agnese.

Dunque

 

 
AGNÈS.
 
Ainsi donc...

 

 

GEPIDO.

Vi daremo una dote : D. Costanzo farà

 

 

 
GÉPIDE.
 
Nous vous donnerons une dot, et M. Constant est chargé....

 

 

Agnese.

Non so che farne ; voglio il mio Titta.

 

 

 
AGNÈS.
 
Eh ! que m'importe ? c'est mon cher Titta que je veux.

 

 

GEPIDO.

Ora non è più Titta; e così l'impegno è finito onestamente.

 

 

 
GÉPIDE.
 
Il n'y a plus actuellement de Titta ; en agissant ainsi, nous rompons honnêtement le premier engagement que nous avions pris.

 

 

Lodovico.

Mio padre, io voglio la mia cara Agnese (volendosi avvicinare a lei.)

 

 

 
LOUIS, voulant s'avancer vers Agnès.
 
Et moi, mon père, je veux épouser Agnès.

 

 

GEPIDO.

Allontanati, non mi fare arrossire. Dov' è l'aria d'importanza inculcata da D. Costanzo? La prima cosa è vincere gli affetti plebei.

 

 

 
GÉPIDE.
 Veux-tu bien t'éloigner d'elle et ne pas me faire rougir ! Et où donc est cet air d'importance que devait t'inculquer M. Constant ? Rappelle-toi que la première chose à faire est de se débarrasser de ces attachements pour les gens du peuple.

 

 

Agnese.

Indegno!

 

 

 
AGNÈS.
 
Et vous n'avez pas honte !

 

 

Lodovico.

Abbiate compassione di Agnese....!

 

 

 
LOUIS.
 
Ne la traitez pas ainsi, mon père.

 

 

GEPIDO.

Eh! vieni. (lo trascina; quindi ad Agn.)

Amate voi mio figlio?

 

 

 
GÉPIDE.
 
Allons, Viens. (Il veut l'emmener; puis s'adressant à Agnès)
 
Aimez-vous mon fils ?

 

 

Agnese.

E potete domandarlo?

 

 

 
AGNÈS.
 
Pouvez-vous le demander ?

 

 

GEPIDO.

Bene, vi prenderemo al nostro servizio.

(parte conducendo a forza Lodovico.)

 

 

 
GÉPIDE.
 C'est bien, nous vous prendrons à notre service.
 
(Il sort entraînant Louis.)

 

 

 
 
O tempora ! o mores !
Ô temps, ô mœurs !
 
 
Ubi enim id, quod intus est
atque nostrum,
impune evolare potest,
contraque nos pugnare :
fit in dominatu servitus,
in servitute dominatus.
 
O tempora ! o mores !
 
En effet, dès que des êtres qui font partie
de notre intérieur, qui sont à nous,
peuvent impunément nous échapper
et combattre contre nous,
c'est le maître qui devient l'esclave,
et l'esclave qui devient le maître.
 
Ô temps ! ô mœurs !
 
Tiré de « Discours pour le roi Dejotarus - Discours XLII - Chapitre XI »
par Cicéron sur Google Livres
 
  

 
 
 

"Le Nouveau riche – Acte I – Scène XII" (en français) sur Google Livres

 

"Le Nouveau riche – Acte I – Scène XII" (en italien) sur Google Livres

 

Cicéron sur Wikipedia

 

 
 
 
Comments