>Histoire‎ > ‎

Historique du site de St Egrève

Historique de Thomson et de CSF :

Panneau sur l'histoire de Thomson-CSF

Historique du Site Émile Girardeau de St Egrève
Conférence sur l'historique du site Emile Girardeau organisée par APHID et ACONIT
présentée le 8 décembre 2014 à la maison du tourisme de Grenoble :

Conférence APHID 8-12-14




Le plan général du site


Les grandes dates :

1955
Construction et inauguration du "Centre Emile Girardeau" sur un domaine de 12 hectares à St Egrève, au pied de la montagne de Chalves, 
par la Société Française de Radiolélectricité (SFR).
Il s'agit d'un centre de production. Son activité industrielle est destinée à couvrir deux domaines :
-la fabrication de composants semi-conducteurs: diodes et transistors
-la fabrication de tubes électroniques
(L'architecte est un Prix de Rome et c'est sa première usine. Construction en wagons devant la falaise sur un terrain en forte pente. Commentaires : comment gagner de l'argent dans une usine en pente ? On dit à Grenoble qu'en cas d'attaque aérienne, les wagons rentrent sous la falaise !)

1956
Démarrage de la fabrication de semi-conducteurs: des dizaines de milliers de diodes sont produites (dans les bâtiments rouge et bleu).

1957
Démarrage de la fabrication des tubes électroniques (bâtiment vert).
Tubes à oxydes pour radars embarqués (radar Cyrano). Tubes subminiatures.
Tubes répéteurs pour cables sous-marins (PTT et militaires).
Gravitrons (tubes pour fusée).

1958
La SFR devient CSF.
Poursuite de la décentralisation sur St Egrève des activités tubes développées en région Parisienne (Levallois et Corbeville) :
Production de tubes hyperfréquences : magnétrons (en particulier pour cuisinière) et klystrons.
Alternats (Commutateurs émission-réception radar).
Répéteurs pour relais hertziens.
Tubes à rayons cathodiques.
Relais thermiques.

Début des années 60
Décision d'intégrer à la fabrication sur St Egrève des aspects de développement.
Arrivée des magnétrons coaxiaux en bande KU développés à Levallois.
Arrivée en fabrication de l'activité intensificateurs d'images lumineuses D16 développés à Corbeville (IIL).


1965
CSF débute des études IIR sur Corbeville (ABX) alors que Thomson Houston fabrique des IIR depuis 1955.
Début d'une activité spectrographe de masse, 
qui sera cédée à CAMECA dans les années 70.
Tubes afficheurs nixies.

1966
Arrivée à St Egrève (bât. M) des Tubes à Mémoire développés à Corbeville.
Arrêt des tubes répéteurs sous-marins.

Années 1967-68
Contribution des ingénieurs TRC de St Egrève au transfert de technologie vers l'URSS (Tube téléviseur SECAM) avec Vidéocolor. "France Couleur".
.
1968-69
Fusion Thomson et CSF.
Début d'activité Panneaux à Plasma.
Etudes sur électroluminescence.

1970 
Concrétisation de la fusion sur St Egrève qui devient un 
centre d'études et de production. 
Création du Laboratoire Recherche Image (LRI) au bâtiment M.
Concentration de tous les tubes image sur St Egrève : arrivée des Intensificateurs d'Image Radiologiques de Thomson et des INCAS (Intensificateurs d'image lumineuse en cascade) de CSF.
Conservation de l'activité tubes à oxydes et fusées de proximité.
Retour de l'activité hyper sur la région parisienne.
Développement du tube couleur à pénétration et de la technologie d'adsorption.

Années 70 
Les lignes de produits fabriqués : TRC - TM - IIR - TC et IIL - TO
Développement et production du Vidicon Mosaïque Silicium.

Les études au LRI : PAP - CCD - Pyricon - TC AsGa et photocathodes AsGa - Electrophorèse - LCD

1973
Acquisition aux USA (Clifton) de la Sté Dumont 
(Etude et fabrication de TRC, TM et Photomultiplicateurs).

1974
Transfert de l'activité CCD au secteur IIL - TC : barrettes et matrices.
Début des études infra-rouge au LRI.
Activités filtres téléphoniques des CCD.

Années 80
Début d'industrialisation des CCD, création du secteur DES.
Etudes caméra couleur.
Première image monochrome projetée sur grand écran à partir d'un modulateur LCD.
Première barrette de photodiodes IR lue par CCD (IRCCD dans le plan focal - hybride)
Industrialisation des Panneaux Plasma monochromes.
Fusion des secteurs TRC et TM.
Fabrication du tube caméra Primicon (licence Hitachi).
Activité IIL 3G.
Barrette MIR (Moyen Infra Rouge pour le spatial)
Début activité bagageX (futur XES).
Activité filtres colorés pour CCD et LCD.

1983
Fin de l'activité TO.
Activité piles.

1985
Début des études sur la cassette X.
Création de la SOFRADIR .

1986
Départ des activités IIR, TC et IIL sur le site nouveau site de Moirans.
Développement activité XES. ---> TII
Restent à St Egrève : TM - TRC - PAP - K7X et DES (CCD)---> TDO
Début d'activité affichage LCD : EuroDisplay (licence GE).

1987-88
Plans sociaux sur Moirans et St Egrève.
Développement du Beam Index avec LORAL (USA).

1988
Transfert de l'activité DES à Thomson CSF-Composants Spécifiques.
Vente de l'activité TRC aux USA à Hughes Aircraft.

Années 90
Fin des activités IIL 3G puis IIL.
Transfert des PAP sur Moirans.
Regroupement de TII et TDO dans TIV.
Création de TH-LCD à Moirans.


Fin 1995 
Annonce de la fermeture de St Egrève.

1997
Création de la JV TRIXELL avec Siemens et Philips.
Création de la JV Thomson Plasma avec Thomson Multimédia.

1998
Transfert des TRC sur Ulm et Moirans.
Arrêt des piles et des tubes mémoire.
Fermeture du site de St Egrève.

Des vues aériennes de l'évolution du site :
Essentiellement avec les photos anciennes accessibles sur le site http://remonterletemps.ign.fr,
plus avec Geoportail pour 2015 et Google Maps pour 2017,
des membres de Tedimage38 ont assemblé cette vidéo:

Evolution site CSF / Thomson-CSF / e2v de Saint-Egrève, 1948 à 2017

Pour ceux qui voudraient examiner plus précisément les images, elles sont téléchargeables dans un fichier zip,
en pleine résolution : Photos_aeriennes_1948-2017.zip

Des documents d'époque:


Quelques articles du Dauphiné Libéré sur le site de St Egrève