focus sur les projets Terra X
Le projet Terra Data
Le projet coopératif de recherche et développement Terra Data (2006) est un des premiers grands projets structurants du pôle de compétitivité Cap Digital. Il était composé, à son montage en 2006, de plusieurs volets ; le premier, Terra Numerica (FUI 1), visant à développer ou à intégrer des technologies d'acquisition, de structuration et de visualisation de grandes bases de données 3D urbaines. 

Toute une famille de projets d'innovation "Terra X" issus de ce premier projet, ou connexes, ont été par la suite développés par les partenaires, le projet Terra Magna (FUI 4) dans le domaine des Systèmes d'Information Géographique (SIG) à destination des collectivités territoriales, le projet Terra Dynamica (FUI 8) porté par Thales, visant à peupler et animer une ville virtuelle avec des habitants et des véhicules, avec des domaines d'application très divers comme le jeu vidéo, la simulation sur la sécurité urbaine, l'urbanisme, les transports, et aussi le projet Bus Training Game porté également par Thales, serious game pour l'entrainement à la conduite de bus en ville, iTowns de l'IGN sur la navigation immersive dans des bases de photographies de rues de type street view, et Terra Mobilita pour la modélisation 3D de l'espace public et des services associés liés notamment aux circulations douces et à l'accessibilité.






Projet Terra Numerica

  




Le projet Terra Magna (2008-2010), projet labellisé par les pôles Cap digital et Advancity, visait à développer les technologies pour la gestion et l'administration de bases de données 3D urbaines (entrepôts de données 3D géoréférencées, normes et standards, urbanisme réglementaire, automatisation de l’instruction des permis de construire, planification urbaine…), le développement d'outils de simulation 3D pour l’aide à la décision et la concertation concernant les opérations d'aménagement urbain (simulation de nouvelles opérations immobilières, simulation de règlement d’urbanisme, étude d’impact, visualisation interactive de projets d’aménagement, prospective 3D de la croissance urbaine…), 


Projet Terra Magna


L’objectif du projet Terra Mobilita (2011-2015), labellisé par les pôles Cap digital et Advancity, est de mettre au point de nouveaux processus automatisés de création et de mise à jour de modèles 3D de voirie urbaine, avec une précision centimétrique, en utilisant des méthodes de relevé laser mobile, et de développer de nouveaux services et applications pour les collectivités territoriales utilisant ces modèles 3D de l’espace public. 
 

Missions de Tecdev autour des projets Terra X

  • Montage en binôme avec Thales Services chef de file du projet, et avec le soutien du pôle de compétitivité Cap Digital, du projet Terra Data, projet de R&D structurant dont le premier volet Terra Numerica a été retenu en 2006 au 1er appel à projets de la Direction Générale des Entreprises (DGE/DGCIS, Ministère de l'Industrie) dans le cadre du fonds de compétitivité (FUI 1).
  • Participation au projet de R&D coopératif Terra Numerica (2007-2009). Partenaire du consortium, Tecdev a pour mission de travailler sur le positionnement concurrentiel des suites compétitives de Terra Data.   
  • Montage du projet Terra Magna pour Star-Apic dans le domaine des SIG 3D et des solutions pour la simulation et la modélisation 3D de l’environnement urbain. Elaboration du dossier de réponse à l'appel à projets FUI 4.
  • Coordination du projet Terra Mobilita (2011-2015) retenu à l'appel à projets FUI 11.
Terra Numerica (2007-2009) est un projet de R&D coopératif qui avait pour objectif de développer des technologies de modélisation automatisée et de représentation 3D de grandes bases de données urbaines, bâtiments et végétation. Trois années de recherche autour de la numérisation du patrimoine urbain ont donné lieu au développement de technologies relatives à l’acquisition et à la restructuration des données 3D via une plate-forme pilote de production (technologies d'acquisition aérienne et terrestre des données, technologies de recalage et filtrage, de reconstruction, d'intégration), puis à l’exploitation visuelle et à l’accès au contenu (technologies de rendu 3D temps-réel, de réalité virtuelle et augmentée, de compression des données, de rendu 3D déporté ou embarqué). 

partenaires du projet terra numerica
| Thales (chef de file) | Mensi-Trimble | Bionatics | Star-Apic | Archividéo | Hyptique | Mondeca | BeTomorrow | Tecdev | INRIA | Mines ParisTech | IGN | CITU | LEDEN | Institut Télécom | Ecole Centrale Paris | Université Marne-la-Vallée | 































et de modélisation 3D pour l’aide à la gestion des villes sur les questions de l'environnement (visualisation des flux et temporalités urbaines, modélisation 3D de phénomènes physiques complexes, de risques…), ainsi que la création de web services pour les professionnels (extraction de bases de données 3D, partage de données métiers, construction coopérative du modèle 3D urbain de type wiki), et les particuliers (simulation de la constructibilité de parcelles…).

Le SIG Elyx 3D commercialisé par Star-Apic est issu de la R&D du projet Terra Magna.         SIG 3D Elyx3D

partenaires du projet terra magna
Star-Apic (chef de file) |Thales | Bionatics | Dryade | Space-Eyes | CSTB | IGN | CIRAD | INRETS | Ecole Centrale Paris |
















Les principales innovations attendues sont : l'intégration, dans le processus actuel de création ou de révision de cartes de voirie 2D, de données 3D issues d’un véhicule de cartographie mobile avec images et nuages de points laser ; et la construction de modèles 3D complets de l’espace public, intégrant l’état de surface de la voirie et l’encombrement de l’espace public (stationnement, poubelles…) afin de développer des applications et services pour l’aménagement, mais aussi la gestion et l’entretien des voiries, la production de Plans de Déplacement Urbains en particulier pour les circulations douces (piéton, vélo, rollers, poussette, chaise roulante…), la production à la demande d’itinéraires de déplacement, l’automatisation des diagnostics d’accessibilité de la voirie pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR).
 
Il est prévu un prototypage des applications et des expérimentations sur deux zones de test : la Ville de Paris et la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.